A l'occasion de la sortie de "Call My Name", le premier single de Freia, on a choisi de vous parler coiffure. Parce que Freia, c'est une voix, un univers singulier qui mélange nature, pop art, ethnique, et manga ... mais aussi d'adorables petits chignons !

Top partenaire [?]

Ô toison, moutonnant jusque sur l’encolure !

Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !

Extase ! Pour peupler ce soir l’alcôve obscure

Des souvenirs dormant dans cette chevelure,

Je la veux agiter dans l’air comme un mouchoir !

Comme s’accordent à dire de nombreux historiens de la littérature, Baudelaire savait vraiment bien causer des cheveux. Faut dire qu’on passe par de sacrés tourments avec des trucs-là. De tout âge, de tous milieux, nos coiffures sont régies par des tendances capillaires, qu’on regrette parfois, avant d’y revenir quand même. Parce qu’on ne peut pas ne rien faire avec cette tignasse, ce serait du gâchis.

1. La frange

Youpi, je fais une frange chez le coiffeur… / Malheur après le premier lavage ! / Je survis. / J’en ai marre de devoir passer une heure devant la glace tous les matins. / Fini la frange, plus jamais ça. / Et si je me refaisais une frange ?

Voilà le cycle éternel de l’existentielle question de la frange. Moi personnellement je suis entre la phase 5 et la phase 6. Mais après faut bien avouer que la frange c’est beaucoup trop cool !

2. Le mascara de cheveux à paillettes

Ou à n’importe quelle couleur insolite. Le tout c’est de maquiller nos cheveux en soirée, parce que le mascara, le rouge à lèvres, le fond de teint, le vernis et le parfum finalement c’était pas suffisant.

3. Les deux mèches du devant teintes en blond

Dans les années 90’s, on pouvait difficilement échapper aux deux mèches décolorées en blond (dois-je préciser qu’il fallait évidemment les figer à la laque) partant vaillamment du haut du front pour venir décorer notre visage. Les Spice Girls y sont pour beaucoup. C’était un peu la V1 du balayage finalement.

Source photo : Giphy

4. Les teintures à répétition

Et si je tentais la blondeur ? / Oh et puis non j’en ai marre du blond je teins tout en noir. / Bouh, ça fait triste le noir en plein été, je change du tout au tout pour une bonne teinte rousse au henné.

Nos cheveux sont passés par plus de couleurs qu’un arc-en-ciel. Pour le meilleur et pour le pire.

5. Les couettes hautes

Ça peut être risqué, mais on ne passe pas une vie à résister à la plus humble tentation : les couettes hautes. Ça donne un côté petite fille sage dont on est trop rarement digne pour réitérer l’opération. Et c’est dommage parce que c’est si agréable de sentir la caresse de tes cheveux rythmer les dodelinements de ta tête !

Source photo : Giphy

6. Les macarons

Autre variante de coiffure après les couettes hautes, les fameux macarons ont réussi leur tour de séduction. Surtout quand on veut ressembler à la princesse Leïa (la plus badass des princesses et de loin).

Source photo : Giphy

7. Les élastiques à cheveux

L’accessoire incontournable pour faire genre t’as des nouveaux cheveux mais qu’en fait ils sont pas vraiment nouveaux c’est juste une fausse extension. LE BONHEUR ULTIME. Le problème c’est que quand tu enlèves ton élastique embellissant, tu lis la déception et le rejet dans le regard des autres.

8. Les mini tresses sur toute la chevelure

On en fait d’abord une, puis deux, puis trois… Puis très vite on se laisse embarquer par l’ensemble des cheveux. Le résultat n’est pas toujours fantastique mais au moins ça aura eu le mérite d’occuper tes doigts pendant une bonne demi-heure, et ça, ça n’a pas de prix.

Source photo : Giphy

9. Le balayage californien

Sorte de teinture améliorée, effet : « Je me suis teint les cheveux il y a belle lurette mais ça a repoussé et vraiment je suis pas attachée à mon apparence, la beauté, c’est naturel chez moi ». Le problème c’est que ça part plus vite qu’une teinture normale puisque seules les pointes des cheveux sont colorées, alors la question c’est de savoir si tu renouvelles l’opération tous les six mois au risque de passer contre toute attente pour quelqu’un qui tient vachement à son apparence.

10. Les bigoudis

Qu’on ait les cheveux lisses ou bouclés, les bigoudis c’est un peu le fantasme de la grand-mère. Difficile de ne pas avoir tenté au moins une fois l’expérience juste pour comprendre, comprendre comme elles faisaient pour rouler ces machins avec une telle dextérité. Dextérité que tu n’as malheureusement jamais réussi à reproduire sans perdre une pointe d’honneur.

Source photo : Giphy

Bref, les cheveux c'est toute une histoire de recherches, d'erreurs, mais aussi d'inspirations et de trouvailles. La preuve, avec la chanteuse Freia qui a tout pigé en tentant le double chignon surélevé. C'est beau, bravo. Comme son premier clip :