Des ingénieurs du MIT ont créé Pantheon, un gigantesque condensateur de données permettant de savoir quels ressortissants de chaque pays du monde était le plus connu à l’étranger. En compilant des informations issues de Wikipédia et de Freebase et sur la base de différents critères (le nombre de vues, leur origine, les traductions des pages Wikipédia, etc.), on peut ainsi donner un indice de notoriété mondiale à nos différentes figures historiques. Et sans surprise, c’est Napoléon qui domine le classement.

1. Napoléon Bonaparte

En même temps, c’est assez logique si l’on considère qu’à l’époque de Napoléon, la France correspondait à peu près à tout le monde occidental. Du coup les gens s’en souviennent puisqu’ils ont été envahis par lui. Le même genre de phénomène prévaut pour les pauvres Autrichiens, bien obligés de se coltiner Hitler en tête des charts. Les gens heureux n’ont pas d’histoire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Jeanne d'Arc

Lorraine brûlée à Rouen, inventeuse du téléphone sans fil, sainte parmi les saintes et combattante façon Brienne dans Games of Thrones, l’histoire est suffisamment cocasse pour être retenue de tous, apparemment. On ne saurait trop s’en étonner.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. René Descartes

Je pense donc je suis. Je pense à Descartes, donc je suis, mais je suis aussi potentiellement pas français, je suis potentiellement de n’importe où, parce que je pense donc je suis c’est quand même ultra connu manifestement. En même temps, un type capable d’établir pour les siècles des siècles une telle tautologie, ça vaut bien une troisième place du classement.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Voltaire

Entre ses contes philosophiques et son apport théorique à la Révolution, le type a peut-être le pseudonyme le plus connu de l’histoire (ouais peut-être pas si l’on compte Zizou, mais bon). Pas mal pour un mec qui ne voulait que cultiver son jardin peinard et envoyer des vannes à Rousseau. Et puis si l’on tombe par terre, c’est toujours la faute à Voltaire.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Blaise Pascal

Ses pensées comme ses inventions ont fait date. Le type a qui plus est eu une révélation mystique et est aujourd’hui dans les rails pour être béatifié. Ça lui fait une belle jambe, me direz-vous, mais il y a de quoi se satisfaire d’être plus connu que Pascal le grand frère. À l’aise, Blaise.

Crédits photo (creative commons) : CC BY 3.0

6. Louis XIV

Le roi soleil, « l’État c’est moi », Versailles, la révocation de l’édit de Nantes et tout le toutim. Louis XIV a tellement œuvré sa vie durant pour que son souvenir reste les siècles des siècles que ça aurait presque été un peu crève-cœur de ne pas le voir dans le classement. Royalement joué.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Victor Hugo

En même temps, quand on traverse intégralement un siècle tourmenté en virant de bord, en publiant tantôt des pièces polémiques, tantôt des romans au long cours façon feuilleton, en siégeant à l’Assemblée, en s’occupant de politique, en s’exilant parfois volontairement pour finalement avoir des funérailles nationales, on mérite un minimum de reconnaissance.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Molière

Le saviez-vous ? La chanson préférée de Molière était Mourir sur scène, de Dalida. Anachronisme à part, les Fourberies d’escarpins et autres mégères apprivoisées restent des classiques des troupes de théâtre, tant dans les spectacles de fin d’année qu’à la Comédie française. Notre Shakespeare, et toc !

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Claude Monet

Quand on voit le nombre de touristes qui débarquent chaque année à Giverny, on s’étonne assez peu de la reconnaissance dont jouit Claude Monet, chef de file des impressionnistes incarnant un peu partout dans le monde une certaine idée de la Belle Époque. C’était le bon temps.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Louis Pasteur

Un type qui a réussi à régler une bonne fois pour toute son compte à une épidémie qui empêchait tout le monde de caresser des chiens mérite sa place au Panthéon. Il n’a pas été loin d’y être, ayant été un temps enterré dans le caveau de Notre-Dame.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Cocorico la France.

Sources : Slate, Pantheon