Quand tu regardes un dessin animé, tu t’attends à passer un bon moment en suivant les aventures d’un personnage fort sympathique à qui il arrive des trucs positifs. Mais certains personnages ont vraiment, mais genre vraiment, des vies de merde, comme les exemples suivants.

1. Rémi dans Rémi sans famille

Déjà il ne connaît pas son père, ni sa mère d’ailleurs. Mais en plus, son daron l’a vendu pour 40 francs. Il est racheté par un homme, Vitalis. Ensuite il lui arrive que des merdes. Il travaille alors qu’il a 8 ans. Son chien se fait manger par des loups. Son ami singe meurt d’épuisement en faisant son spectacle. Et Vitalis, l’homme qui l’a éduqué et aimé, meurt de froid. Allez bon courage Rémi.

2. Guts dans Berserk

« Écoute Guts, tu vas naître d’une morte, puis recueilli par une femme qui mourra de la peste à l’âge de 3 ans. Ton père adoptif ta maltraitera. Tu seras vendu à un homme qui te violera. Tu tueras cet homme. Ton père adoptif essaiera de te tuer tiens. Et plus tard, tu seras recruté dans une troupe et tu auras de vrais amis. Mais ils mourront tous, et la femme que tu aimes se fera violer par ton meilleur ami qui deviendra maître du monde. Alors, prêt à être heureux ? »

– Bah n…

– Trop tard c’est signé allez c’est parti.

3. Seita dans Le Tombeau des lucioles

En 1945, Seita est un ado. Son père est un soldat, alors autant te dire qu’il ne le reverra jamais. Sa mère meurt à cause d’une bombe incendiaire (les Américains bombardent le Japon). Il s’occupe alors de sa sœur de 4 ans. Ils tentent de vivre chez une tante mais sont maltraités. Ils se cachent dans un abri, la petite sœur tombe malade et meurt. Seito n’a donc pas la pêche, et se laisse aussi mourir dans une gare. Ah bah c’est bien Seito, super pour le moral ! Génial ! J’te remercie. Il est foutu, c’est pas grave hein ! Oh, t’es vraiment un sale petit con.

4. Sophie dans Les Malheurs de Sophie

Maltraitance, dépression et look de merde, découvrez le quotidien de Sophie, une petite fille qui a perdu sa mère et doit alors vivre avec sa belle-mère, une personne souvent comparée à Satan. Elle perd son père aussi allez hop. Du coup Sophie passe toute la série à se faire victimiser par belle-maman, et chaque épisode est une torture.

5. Sarah dans Princesse Sarah

Son père n’a pas de thune, sa mère est décédée, alors elle vit en pension. La gérante la traite comme une esclave, elle fait toute les tâches. Ses 3 camarades se foutent constamment d’elle et lui mettent la misère. Ensuite elle apprend que son père, en fait, bah il est mort aussi. Au fil du temps, elle faiblit physiquement, et est proche de la mort lorsqu’elle chope une forte fièvre. La fin de la série se passe mieux, mais quand même elle prend cher.

6. Clémentine dans Clémentine

Elle se fait éplucher et elle meurt. Mdr non ce n’est pas un fruit. Un jour, elle a un accident d’avion et perd l’usage de ses jambes. Et tout ça c’est la faute de papa, qui voulait battre un record du monde stupide. Et ce qu’elle fait pour être heureuse, c’est voyager dans ses rêves, où elle peut enfin marcher. Wow c’est émouvant.

7. Naruto dans Naruto

« Oui mais après il a plein de potes et devient Hokage ». Non mais ça c’est sa vie après ses 12 ans. Il faut imaginer qu’avant ça, il est orpheline et tout un village entier le rejette. ET IL NE SAIT MÊME PAS POURQUOI. Quel enfer. Heureusement il apprend le Rasengan.

8. Marcelino dans Marcelino

Marcelino sait parler aux animaux, ce qui est cool. Mais Marcelino n’a plus de maman, ce qui est moins cool. Un jour, Marcelino découvre un Christ crucifié, et le jour de ses 6 ans, Jésus lui offre un souhait. Marcelino souhaite rejoindre sa mère, ce qui signifie sa mort. Excellent choix Saint-Marcelin.

9. Heidi dans Heidi

Heidi vit une vie paisible dans la montagne. Franchement tout va bien. Mais d’un coup, sa tante l’emmène vivre en ville. Elle se fait persécuter par la gouvernante de la maison, et sa campagne lui manque terriblement. Heureusement, elle se fait une pote paraplégique à qui elle va réapprendre à marcher.

10. La Team Rocket dans Pokemon

D’un côté on a un gamin de 10 piges qui les ratatine à chaque épisode, ce qui est humiliant. Et de l’autre, on a un patron tyrannique qui les oblige à choper un Pikachu précis. Jessie et James doivent vivre dans une peur et une humiliation constante. L’enfer.

Si tu veux continuer dans le triste et la déprime tu peux partir sur les livres pour enfants les plus déprimants ou les contes les plus gores. On a même les contes de Noël les plus glauques.