En attendant une hypothétique seconde vague, les Français sont autorisés de nouveaux à voyager. Et si le bon sens sanitaire mêlé à une conscience solidaire voudrait que l’on passe nos prochaines vacances dans l’hexagone, il est également possible de préférer s’envoler vers des destinations étrangères qui ont rouvert récemment leurs portes aux touristes.

2. La Grèce

La Grèce avait initialement décidé de tester aléatoirement les voyageurs étrangers selon leur pays d’origine (donc pas vraiment aléatoirement mais bon…) avant de changer de protocole et d’exiger des tourismes de répondre à un questionnaire en ligne 48h au moins avant leur arrivée. Ces données sont ensuite enregistrées dans un QR code qui sera scanné à l’aéroport et vous orientera soi vers une zone de dépistage (il faudra alors attendre quelques minutes le résultat du test), soi vers la sortie de l’aéroport et le début de vos vacances.

3. La Tunisie

La Tunisie a mis en place un système de codes couleurs selon la nationalité des touristes qui souhaitent entrer sur son territoire. A ce petit jeu, les Français sont relégués pour le moment dans la catégorie « orange » aux côtés des Togolais, des Ouzbeks, des Espagnols et des Bulgares (alors que les Chinois sont en catégorie verte, allez comprendre!). Les autorités exigeront des Français de présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant leur départ, accompagné d’une fiche sanitaire remplie. Ah et on a failli oublier : les touristes français séjournant dans des hôtels devront limiter leurs sorties à des excursions en groupes organisés. Une sorte de confinement au soleil en gros !

View this post on Instagram

Live from #Djerba #Tunisia Photo by Helene V.

A post shared by Tourisme Tunisien en France (@tunisia_tourism) on

4. Dubaï

Les touristes vont de nouveau pouvoir arpenter la cité-Etat des Emirats arabes unis dès le 7 juillet prochain à condition de présenter à leur arrivée un test négatif PCR de moins de 96h, ou de se soumettre à un contrôle à l’aéroport de Dubaï. Au pire, les plus malchanceux risquent de passer leur séjour en quarantaine (14 jours quand même) ! Les visiteurs devront également être couverts par une assurance maladie à l’international et télécharger une application afin de partager quelques informations sur leur santé. La motivation mon gars !

View this post on Instagram

La Mer #Dubai ????? #??? ?:@sfabisuk

A post shared by Dubai (@dubai) on

5. La Géorgie

Le pays tente d’attirer le chaland avec l’étiquette autoproclamée de « destination la plus sûre en Europe pour les voyages post-pandémie ». La Géorgie n’a officiellement enregistré que 939 cas pour 12 décès soit un ratio de 3,5 morts par million d’habitants (contre 450 pour la France). Un bon élève donc qui accueille de nouveau les touristes, notamment français, depuis le 1er juillet. Une bonne raison d’aller visiter la Capitale Tbilissi et plus si affinités.

6. Le Portugal

Malgré le reconfinement d’une vingtaine de quartiers de la banlieue nord de Lisbonne, aucune mesure ne vise pour l’heure l’entrée des touristes étrangers au Portugal. Seule l’île de Madère impose des tests de dépistage à l’arrivée à l’aéroport (à moins de témoigner d’un test négatif de moins de 72h). Certaines régions comme celle du centre tentent également de tirer leur épingle du jeu, en communiquant sur un tourisme plus authentique et plus rural, loin du tourisme de masse qui risque le plus de pâtir de la crise sanitaire.

7. L’Espagne

Nos voisins ibériques accueillent de nouveaux les touristes depuis le 21 janvier. Aucune condition exigée à l’entrée, seule des gestes barrières à respecter avec une nuance par rapport à ceux appliqués en France. La distance de sécurité y est d’1,5 mètre au lieu d’un seul. Le port du masque est quant à lui obligatoire dès 6 ans dans les lieux ouverts et fermés. Et si vous souhaitez faire votre pèlerinage annuel à Ibiza, sachez que la destination brade ses tarifs pour faire face à la désaffection des teufeurs habituels.

View this post on Instagram

Miss this #ibiza

A post shared by Ibiza Club News (@ibizaclubnews) on

8. L’Islande

Bienvenue dans le pays le plus testé au monde pour la COVID-19 (17 % de la population a été contrôlée)! Bienvenue à condition de lâcher l’équivalent de 100 euros à l’aéroport pour un test express. Des mesures qui de l’aveu même des autorités sanitaires ne permettront pas de filtrer toutes les personnes malades, mais d’en limiter l’entrée sur le territoire. En même temps, vous croiserez tellement peu de monde pendant votre périple, que les risques de contamination restent limités.

9. Les Pays-Bas

Les Pays-Bas autorisent de nouveau les voyages touristiques à compter du 1er juillet. Par contre, si les événement rassemblant plus de 100 personnes sont possibles à condition de respecter les distances de sécurité (1,5m), les coffee shops ne seraient autorisées à rouvrir qu’à compter du 1er septembre. C’est en tout cas ce qu’indique actuellement le site de diplomatie.gouv toujours au fait des dernières infos officielles en matière de fumette voyage.

Alors, vous allez partir où finalement cet été ?

Source