La saga Harry Potter figure en bonne place des films qui nous ont fichu le plus de seum à force de faire mourir leurs personnages. Heureusement, toutes les morts dans les films Harry Potter ne se valent pas et si certaines nous ont rendus tristes voire nous ont franchement traumatisés, d’autres nous ont laissés de marbre.

1. Hedwige

Clairement, la mort d’Hedwige est la plus horrible de toute la saga : elle est violente, complètement inattendue, injuste et elle fauche en plein vol l’un des personnages les plus fidèles à Harry. Digne représentante des chouettes postales et toujours là pour mordiller affectueusement le doigt de son maître quand il avait besoin de réconfort, Hedwige était plus qu’un simple oiseau. RIP petite harfang des neiges

2. Dobby

Pas de doute, la mort de Dobby est un crève-cœur. Tout est fait pour nous arracher une larme : le sacrifice ultime pour sauver un ami sur le point de se faire tuer, les derniers mots prononcés sur une plage face à l’océan, et bien sûr les gros yeux globuleux remplis de détresse qui donnent envie de se tailler les veines pour en finir au plus vite. Dobby a toujours été là pour Harry, il n’a jamais flanché, et sa mort mérite incontestablement la seconde place.

Crédits photo : Warner Bros.

3. Sirius

Sirius Black était comme le troisième parent de Harry. Il était un soutien moral indispensable lors de sa cinquième année à Poudlard et le seul à le comprendre vraiment. Il a redonné à Harry le sentiment d’avoir quelqu’un qui veille sur lui, l’a aidé à grandir, et il était toujours là pour le rassurer lorsqu’il doutait de lui-même. Sa mort est d’autant plus horrible que Harry avait presque retrouvé un père en Sirius, et sa disparition est comme un second deuil après celui de ses parents. Chienne de vie.

4. Fred

La mort de Fred est à fendre le cœur. Est-ce parce qu’elle va priver George de son frère jumeau et que George ne sera plus que la moitié de lui-même à partir de ce moment ? Peut-être. Ou parce que George est l’un des personnages les plus sympas et les plus cools de la saga, et qu’on le suit depuis le tout début ? Sûrement. Hedwige/10 sur l’échelle de la tristesse.

5. James et Lily

Évidemment, la mort des parents de Harry reste l’une des plus tristes de la saga, pas la peine d’expliquer pourquoi. La seule raison pour laquelle elle ne se trouve pas plus haut dans ce top est qu’elle est lointaine dans le temps, et si ses conséquences ont évidemment marqué toute la vie de notre héros, la mort d’un personnage comme Sirius la place presque au second plan.

6. Lupin et Tonks

Leur mort est un peu une double peine. D’un coup, on perd deux chouettes personnages qui ont toujours été super à l’égard de Harry. Tonks était fondamentalement gentille et Lupin a toujours été d’un immense soutien pour lui. Lupin, c’était la voix de la sagesse, une personne au grand cœur et toujours à l’écoute, une sorte de Hermione au masculin. Difficile de s’en remettre.

7. Cedric Diggory

La mort de Cedric Diggory a été marquante à plus d’un titre. En plus de nous enlever d’une façon brutale et totalement inattendue un « gentil » de l’histoire, elle est aussi la toute première mort d’un personnage important au sein de la saga et elle inaugure une phase beaucoup plus sombre du récit. Cela dit, la tristesse de la mort de Cedric est compensée par le fait que son côté beau gosse du lycée avait quelque chose d’exaspérant, qu’il n’a jamais été fichu de donner autre chose à Harry qu’un début de conseil pourri pour déchiffrer le mystère de l’œuf d’or (quand Harry lui avait CLAIREMENT tout dit pour les dragons) et, surtout, qu’il a empêché Harry et Cho de finir ensemble au bal de Noël. Et ça, on ne pardonne pas.

8. Dumbledore

Alors oui, c’est très triste, Dumbledore était LE personnage emblématique de la saga et un mentor pour Harry, mais franchement, sa mort est clairement surcotée. Pour un sorcier aussi puissant et emblématique, on aurait imaginé une mort épique et grandiose au beau milieu d’une bataille désespérée. Au lieu de ça, on se retrouve avec une mort qui fait un peu l’effet d’un prout : un échange miteux à base de « ouin ouin Severus, aidez-moi», un sort pourri et une chute ridicule digne de Neville tombant de son balais. Next.

Crédits photo : Warner Bros.

9. Rogue

Le cas de Rogue est probablement l’un de ceux qui a fait couler le plus d’encre parmi les Potterheads. D’un côté, ceux qui pensent que Rogue était finalement quelqu’un de bien parce qu’il s’est repenti et qu’il a protégé Harry. De l’autre, ceux qui pensent que ça reste un gros connard qui martyrisait ses élèves, à commencer par Neville. Pour ma part, je penche plutôt pour le deuxième choix et j’ai bien du mal à éprouver de la peine pour quelqu’un qui a passé sa carrière à harceler des générations de Gryffondor juste parce qu’il a eu une enfance de merde.

10. Maugrey Fol Œil (le vrai)

La mort de Maugrey Fol Œil tandis qu’il accompagnait Harry de chez les Dursley à chez les Weasley est indéniablement tragique, mais elle est atténuée par deux choses : 1) on ne la voit pas, elle est juste évoquée par Bill en mode « au fait, Machin est mort » 2) comme on a passé un an à côtoyer le faux Maugrey, on n’a jamais vraiment eu le temps de s’attacher au vrai, du moins dans les films.

11. Aragog

En soi, la mort d’Aragog ne devrait pas nous émouvoir plus que ça vu qu’on parle quand même d’une araignée géante qui n’a pas hésité à inviter toute sa famille d’araignées géantes à pourchasser Harry et Ron à travers la Forêt interdite. Mais la détresse de Hagrid au moment de l’enterrement d’Aragog atténue les choses et serait même à deux doigts de nous faire verser une larmichette.

12. Nagini

Vous allez me dire « Quuuuaaaa ? » et vous aurez (un peu) raison. Oui, Nagini est un animal des Enfers qui se nourrit de chair humaine et a méchamment essayé de tuer Harry et Arthur Weasley. MAIS, depuis qu’on sait grâce au film Les Crimes de Grindelwald que (SPOILER) Nagini est en fait une femme Maledictus piégée à jamais dans un corps de reptile, son destin prend une dimension beaucoup plus tragique et on ne peut pas ne pas ressentir un peu de peine à son égard. Snif.

13. La licorne tuée par Voldemort

Cette licorne avait sûrement des amies licornes. Elle aimait sûrement gambader innocemment dans la Forêt interdite, manger des trucs de licorne et faire son business de licorne sans déranger personne. Fondamentalement, sa mort est injuste.

14. L'araignée tuée pendant le cours sur les sortilèges impardonnables

Certes, on ne voit cette araignée qu’une ou deux minutes à l’écran et l’impact émotionnel de sa mort est donc limité, mais elle n’avait rien demandé à personne et ne méritait pas un tel sort. Il aurait suffi de faire semblant, les élèves auraient compris tout pareil…

15. Toutes les araignées écrasées par la Ford Anglia

Pour le coup, on aura du mal à ressentir de la peine pour les araignées qui attaquent Ron et Harry dans la Forêt interdite. Alors ok, elles font partie de la famille d’Aragog et à ce titre, leur mort est regrettable, mais Ron et Harry ne leur ont absolument rien fait et elles n’avaient qu’à réfléchir. Tout le monde sait que courir face à une voiture élancée à pleine vitesse implique un petit risque de décès.

Crédits photo : Warner Bros.

16. Lavande Brown

Ce n’est peut-être pas bien, mais j’ai du mal à en avoir quelque chose à faire de la mort de Lavande. En plus d’avoir été particulièrement insupportable lorsqu’elle était en couple avec Ron, elle s’est mise en travers de l’histoire d’amour entre lui et Hermione et ça, c’est impardonnable. RIP un peu seulement.

17. Quirrell

La mort de Quirrell a quelque chose de pathétique, même si elle est amplement méritée. Quirrell, ce n’est ni un héros, ni un vrai Méchant grandiose et effrayant. Quirrell, c’est un juste un type faible et incompris qui a sombré dans la Magie noire et s’est laissé joliment manipuler. En résumé, c’est un loser.

18. Frank Bryce

Frank Bryce, c’est le vieux jardinier qui tombe sur Voldemort et Queudver au début de La Coupe de Feu. Alors certes, la mort d’un innocent est toujours triste, la mort d’un vieux est également toujours triste, mais on ne connaît pas suffisamment le personnage pour avoir le temps de s’y attacher et son assassinat ne nous touche donc pas plus que ça. Repose en paix quand même, Franky.

19. Charity Burbage

Charity Burbage est la prof d’étude des Moldus assassinée par Voldemort dans le manoir des Malefoy. Même problème que pour Franky Bryce, même conséquence : jamais entendu parler jusque là, donc on a du mal à vraiment se soucier de sa mort. Repose en paix quand même, Charity.

20. Mykew Gregorovitch

Gregorovitch est le fabricant de baguettes qui donne des indications clés à Voldemort au sujet de la Baguette de Sureau. Sa mort étant expédiée en quatrième vitesse à l’occasion d’une vision de Harry, difficile de s’en émouvoir et d’en dire quelque chose. OSEF/10 sur l’échelle de la tristesse.

21. Barty Croupton Sr.

Vu que Barty Croupton Sr. est sûrement l’un des personnages les plus froids et antipathiques de la saga, on a bien du mal à se préoccuper de son sort. Du coup, lorsque Hagrid et le trio retrouvent son corps aux abords de la Forêt interdite, et bien qu’il se trouve techniquement dans le camp du Bien, sa mort ne nous fait ni chaud ni froid. Le niveau de balec est maximal.

22. Bogrod

Bogrod, c’est le gobelin soumis au sortilège de l’Imperium qui accompagne Gripsec et le trio lors du cambriolage de la chambre forte de Bellatrix Lestrange. La mort de ce personnage certes secondaire mais innocent devrait nous attrister, mais elle est en réalité complètement pétée. Pour résumer, Bogrod meurt pulvérisé par les flammes du dragon de Gringotts parce qu’il est toujours soumis à l’Imperium après avoir été abandonné sur place par Gripsec et que le trio oublie de le désenchanter à temps. Résultat, barbecue géant.

Crédits photo : Warner Bros.

23. Vincent Crabbe

Dans le genre mort nulle, celle de Vincent Crabbe se pose là. Après avoir créé un Feudeymon qui transforme la Salle sur Demande en gigantesque incendie, Crabbe escalade une pile de on-sait-pas-trop-quoi pour échapper aux flammes, s’agrippe à un pied de chaise (déjà, vlà l’idée), et bien évidemment chute dans le vide en criant quelque chose qui s’apparente plus ou moins à : « AaaaAAAAaaaaAAhhh ». Ça mérite presque un Darwin Award.

24. Gripsec

La mort de Gripsec n’est pas de nature à nous émouvoir. Rappelons que juste avant d’être tué par Voldemort, Gripsec venait de trahir Harry, Hermione et Ron en les abandonnant à une mort quasi certaine dans la chambre forte de Lestrange, tout ça pour voler l’épée de Godric Gryffondor. C’est ce qu’on appelle un retour de karma.

25. Le Basilic

Lol. On ne va pas pleurer la mort de ce petit bâtard de Basilic. Dans la catégorie «bien fait pour ta poire», la mort de ce serpent géant qui, rappelons-le, est responsable du décès d’une élève de Poudlard et de la pétrification de plusieurs autres, se hisse en bonne position. Bye bitch.

26. Bellatrix Lestrange

Un mot : Hahahahahahahahahahahahahahaha.

27. Voldemort

En plus de n’être évidemment pas triste du tout, la mort de Voldemort est complètement ratée et anti-épique à souhait. Après avoir laissé échapper sa baguette comme un gros blaireau, un vent étrange se lève et le corps du Seigneur des Ténèbres part lentement en lambeaux tel un rouleau de papier toilette biodégradable qu’on aurait jeté dans la cuvette avant de tirer la chasse. Après dix années de suspense et pas moins de huit films, on était en droit de s’attendre à mieux que ça.

28. Les mecs qui tombent du pont au début du 6

Honnêtement, pire mort. Les mecs vivent à l’époque de la plus grande guerre qui ait jamais existé entre sorciers et meurent sans rien y comprendre comme de banals Moldus, persuadés que leur destin s’est joué à une rupture de câble sur un pont par jour de grand vent. Naze.

Crédits photo : Warner Bros.

Et toi, quelle mort t’a rendu-e le plus triste ?