Alors alors, on se laisse aller ? On commence à regretter les marathons raclette/tartiflette de cet hiver ? On a envie de pécho sa voisine ou son voisin du dessous en exhibant un physique d’athlète qu’on n’a pas ? On est déjà sportif mais sans argent ? Il est encore temps de régler tous ces problèmes, et figure-toi que c’est pas si compliqué que ça. Y’a même plein d’applications gratuites qui peuvent t’aider. Elles vont pas suer à ta place, quand même, faut pas déconner, mais elles permettent de te créer un programme, de te motiver ou de partager tes perf’ pour faire chier tes potes. Et ça, c’est appréciable.

1. Nike training club, pour un sport complet

NTC, pour les intimes, propose des entraînements de type workout, c’est-à-dire des séances de renforcement musculaire qui nécessitent peu ou pas de matériel. Et qui font un peu fondre tout en gagnant des muscles, tout ce qu’on cherche quoi. L’avantage de l’appli, c’est qu’on peut avoir des séries d’exercices personnalisées en fonction du temps qu’on veut consacrer à la séance et en fonction de notre objectif. Autre plus, les séances sont accompagnées de vidéos pour pouvoir faire les bons mouvements. Et oui, tu peux noter et partager tes exploits pour te la péter.

2. Runtastic, l'appli du cardio et des chiffres

Là, on est dans la course. Runtastic, c’est un peu comme si un statisticien courrait à côté de toi et notait tout ce que tu faisais : temps de course, vitesse moyenne au kilomètre, distance parcourue, calories brûlées, etc. Et le gars t’en informe de temps en temps dans ton casque, parce qu’il est sympa. En plus de ça, tu peux écouter la musique de ton téléphone sans sortir de l’appli. Le but est surtout de progresser, que ce soit à pieds, à vélo ou en marche rapide, comme Hal, le papa de Malcolm. Une version Pro payante existe avec des programmes plus complets, mais la version gratuite est déjà très bien foutue.

Source photo : Giphy

3. 7 minutes workout, quand t'as pas trop le temps

Attention, tu vas pas devenir top model en 7 minutes, hein. Non je ne te prends pas pour un idiot, mais c’est toujours bon de le rappeler. L’appli propose donc des circuits de workout courts mais très intenses. On va pas rentrer dans les détails mais ça vaut le coup d’expliquer l’intérêt du truc. Avant, on pensait qu’il fallait forcément courir longtemps pour perdre du gras, mais depuis quelques années on sait que c’est pas le seul moyen. Les entraînements à très haute intensité avec des temps de repos très courts permettent de continuer à brûler des graisses jusqu’à plusieurs heures après la séance. Mais qui dit « très haute intensité » dit qu’il faut en chier pendant les 7 minutes du programme pour que ça marche, et répéter l’opération plusieurs fois par semaine. L’autre avantage, c’est qu’on perd moins de muscle qu’en faisant cardio.

4. Runkeeper, pour préparer vos parcours

Dans le même style que Runtastic, Runkeeper permet aussi de préparer ses programmes en entrant à l’avance dans l’appli les temps et intervalles que tu veux réaliser. C’est joli et assez facile à utiliser, et tant mieux, parce qu’on n’aime pas les trucs compliqués nous.

Source photo : Giphy

5. Nike+ Running, qui te balance ta chanson de la gagne

Nike a aussi sorti sa petite application de running gratuite. Rien de très différent par rapport à la concurrence, sauf la possibilité de préparer une « powersong » à balancer dans ses écouteurs au moment où on a juste envie de mourir et de tout abandonner. Ah, la musique, c’est quand même une belle invention, hein. Je vous le fais pas dire.



6. Endomondo, pour créer ton parcours

Encore une appli de course, mais qui permet pour le coup de préparer l’itinéraire qu’on va faire à l’avance, histoire de pas se retrouver trop perdu. Endomondo est aussi très axé sur le côté social, on peut essayer de battre ses potes pour les humilier et les clasher pendant des mois.

Source photo : Giphy

7. Charity Miles, celle qui motive

Comme on l’annonce un peu dans son nom, Charity Miles permet de faire gagner du flouze à des ONG en courant ou en faisant du vélo. Il s’agit bien sûr de petites sommes, à savoir 13 centimes par miles, sachant qu’un mile fait 1.6km (je le sais parce que je suis assez au fait de tout ce qui est unités de mesure, c’est un peu mon dada.) Mais c’est assez pour donner envie d’aller se faire une session.

8. 30 Jours - Fitness Challenge, comme ça c'est clair que tu vas au moins bosser 30 jours

On part donc sur du fitness ici. Abdos, fessiers, ou corps entier. Si tu le fais sur 30 jours, la difficulté est croissante, ce qui évite de te retrouver avec des courbatures à chialer pendant une semaine après ta première séance.

Source photo : Giphy

9. Fitbit, qui compte aussi ce que tu manges

C’est pas à proprement parler une appli de sport mais un bon compteur de calories à avoir en complément. Fitbit te permet de rentrer un objectif de poids et ce que tu manges quotidiennement, puis il calcule plein de trucs sur tes déplacements dans la journée pour voir si tu élimines assez. C’est simple et sans prise de tête, parce qu’on sait que tu es quelqu’un de simple et sans prise de tête. Et on t’aime comme ça.

10. MyFitnessPal, c'est presque pareil, comme ça t'as le choix

Pareil que Fitbit, c’est une appli de tracking, comme on dit dans le milieu. Une appli qui calcule plein de trucs sur toi quoi. La différence ici c’est que tu peux aussi scanner le code barre des aliments que tu manges pour rentrer tes calories ingérées. C’est moins d’efforts à fournir, mais en même temps si tu veux faire du sport tu vas devoir en faire, des efforts.

Source photo : Giphy

Alors, qui c’est qui va pouvoir faire le beau à la plage ?

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !