Vintage-pub-Kenwood

Si vous voulez vous faire entendre en ce moment, il faut monter sur une grue et sortir une grande banderole. Attendez que les micros s'approchent quand vous en redescendez et balancez la sauce. Si vous êtes masculiniste, l'équivalent selon eux pour l'homme du "féminisme", prenez la parole et demandez virilement, entre autres, "le retour de suprématie de l'homme sur la femme dans la famille", bref une vraie société de mecs qui en ont. Sous couvert d'un meilleur partage de la garde des enfants en cas de divorce où la mère est souvent privilégiée, le bon masculiniste, il demande des choses simples et carrées, comme les aiment les vrais bonshommes.

  1. Que la femme ne l'accueille pas avec ses plaintes et ses tourments
    Oui, il se passe des trucs atrocement tristes dans "Plus belle La vie", et oui ça serait super d'avoir un nouveau nettoyeur vapeur à 49,99 euros seulement. Mais si elle pouvait garder tout ça pour elle, ça serait encore mieux. Le masculiniste a assez de problèmes comme ça au boulot, ou pour trouver le quinté une fois, une seule fois, bordel.
  2. Qu'elle l'écoute, religieusement
    On se doute bien qu'elle ne va pas tout comprendre, notamment les termes un peu techniques (tels que "fusion-acquisition") mais si elle est attentive et qu'elle arrive à se retenir de regarder où en est son vernis à ongles, ce sera déjà bien.
  3. Qu'elle fasse en sorte que le souper soit prêt, chaud et sur la table
    Ca va sans dire, mais autant le dire quand même. Que l'investissement lourd qu'a constitué l'achat de cette cuisinière toute neuve et cet abonnement à des cours de cuisine ne soit pas complètement vain.
  4. Qu'elle débarrasse la table rapidement après le dîner et s'occupe de la vaisselle
    Et si en plus elle le fait en silence, ce serait divin. Le temps pour le masculiniste d'allumer la télévision et de grommeler en voyant Claire Chazal puis Catherine Laborde, que vraiment "elles sont partout".
  5. Qu'elle mette un peu d'ordre dans cet appartement, bordel
    Qu'est-ce qu'elle a fait de sa journée au juste ? Repassé 4 chemises, fait le lit, lavé une dizaine d'assiettes et deux casseroles, élevé 2 gamins ? Ça prend combien de temps ? Une demi-heure ? Pendant que le masculiniste cherchait lui à régler ce problème d'imprimante qui déconne, achetée en leasing par ce con de Jean-Claude. La vie est une question de priorité et sa place est à la maison, pas au gouvernement ou en entreprise.
  6. Qu'elle se taise
    Il convient d'insister sur ce point. C'est très important. Moins elle parle, mieux le masculiniste se porte. Et puis un petit sourire pas trop niais sur le visage ne serait pas de trop non plus, merci d'avance.
  7. Qu'elle lui épargne toute pensée sur l'égalité homme / femme
    N'a-t-elle donc toujours pas compris que les hommes possèdent des cerveaux plus volumineux que les femmes ? Ce n'est pourtant pas faute de lui avoir rabâché. Si le monde était gouverné par des hommes, il irait mieux, c'est évident, qu'elle ouvre un bouquin d'histoire.
  8. Qu'elle se couche à l'heure où il se couche
    Le masculiniste bosse demain, lui, nom d'un chien. Si elle se couche un peu plus tard pour disposer de la télévision une fois qu'il lâche la télécommande et qu'elle le réveille en se glissant dans le lit ? Il se passe quoi hein ? Le masculiniste est fatigué et ça, ça l'énerve. Et le masculiniste, faut pas le chercher.
  9. Qu'elle règle son réveil un peu avant le sien
    En fonction du temps qu'elle prend pour préparer le petit-déjeuner. Proposez-lui de prendre un laps de temps confortable parce que le moindre retard risquerait à nouveau de mettre le masculiniste de mauvaise humeur, ce qui ne ferait que renforcer sa radicalisation.
  10. Qu'elle accepte l'accouplement au bon vouloir du masculiniste
    Et qu'elle considère la chose comme un honneur. Le masculiniste aura peut-être la chance de lui faire un petit garçon qui, lui aussi, bientôt, régnera logiquement sur le monde.

C'était mieux avant les gars ? T'es sûr ?