On a tendance à s'imaginer que pour faire carrière dans le mannequinat il faut ressembler à un petit enfant malade d'1m80, et ce n'est pas tout à fait faux. Mais la bonne nouvelle c'est que depuis quelques années des mannequins qui sortent de ces critères absurdes parviennent tout de même à faire carrière. Ils sont beaux, ils sont différents et ça fait quand même sacrément plaisir à voir.

  1. Winnie Harlow
    Quand elle était petite, cette Canadienne de 20 ans atteinte de vitiligo n'avait pas de copains. Ses camarades de classe l'appelaient "le zèbre", "la vache" et refusaient de s'asseoir à côté d'elle (les enfants sont adorables). Repérée sur Instagram et devenue l'une des mannequins les plus bankable du moment, elle a pris ce que l'on appelle une bonne grosse revanche sur la vie. Bon après, être l'égérie de Desigual c'est relativement impardonnable.

    Queen of the jungle @Desigual

    A post shared by ?Winnie Harlow? (@winnieharlow) on

  2. Madeline Stuart
    A 18 ans, cette Australienne qui souffre de trisomie 21 a réalisé son rêve en devenant mannequin. Les personnes présentant un syndrome de Down étant généralement plus sujettes à l'obésité, Madeline Stuart a dû perdre du poids et se mettre au sport pour enfin avoir le corps qu'elle voulait avoir. Depuis, elle a défilé à la fashion week de New York.

    madeline
    Source photo : boredpanda
  3. Jillian Mercado
    Handicapée par une atrophie musculaire, Jillian Mercado est blogueuse, mannequin et directrice éditoriale d'un magazine d'art de mode. Elle a défilé en 2014 pour la marque Diesel dont elle est l'égérie et met un point d'honneur à répéter sur tous les supports à sa disposition qu'il n'y a pas une mais plusieurs beautés, et qu'une mannequin ce n'est pas forcément une grande tige d'1m80 (pour 50kg) bien stable sur ses deux jambes.

  4. Aimee Mullins
    Née sans péroné, Aimee Mullins sera amputée de ses deux jambes sous le genou dès l'âge de un an. Un handicap qui ne l'empêchera pas de marcher avec ses prothèses un an plus tard, ni de participer aux jeux paralympiques d'Atlanta en 1996. Et comme en plus Aimee c'est une grosse bombe, Alexander Mc Queen la fera défiler dès 1998, lançant par la même occasion sa carrière de mannequin. Depuis, l'ancienne athlète a posé dans le calendrier Pirelli et est devenue une égérie L'Oréal. Oui quand même.

    There's nothin' like a #GoodHairDay, right? Thanks @LOrealParisUSA for help in that department! #PowerOn

    A post shared by Aimee Mullins (@aimeemullinsnyc) on

  5. Del Keens
    Dans les années 90, Del Keens a été le premier mannequin volontairement "moche". Repéré par l'agence Ugly Models, il a posé pour Levi’s et Calvin Klein. Quinze ans après, Del Keens a lui-même fondé une agence de mannequins atypiques baptisée Misfit et dans laquelle on trouve des hommes et des femmes aux physiques ou aux looks originaux.

    calvin
    Source photo : maellegramond
  6. Andreja Pejic
    Nous avions déjà parlé d'elle dans notre top sur les mannequins androgynes. Andreja Pejic, anciennement Andrej, est une mannequin transgenre. Né dans un corps d'homme, Andreja a confié à la presse avoir toujours senti qu'elle était une femme à l'intérieur, l'opération a donc été pour elle une libération qui lui permet de vivre enfin en parfait accord avec son corps. Elle a posé pour la ligne de sous-vêtements de la marque Hema et a notamment défilé pour Jean Paul Gaultier, John Galliano et Paul Smith.

    If at the beginning of my career in the modelling industry or half way through it or even this time last year you told me that I would end up having a 4 page feature in AMERICAN VOGUE I would have probably told you 'oh I dunno about that! That might be a bit difficult to achieve in the near future.' In fact I was told by various people many times over that the chances of me ending up on these pages were slim to none. So you can only imagine what I'm feeling right now! Thank you #AnnaWintour, #TonneGoodman, #PatrickDemarchelier and #HelenaSuric for making history and having me be part of it but even more importantly for representing a whole social minority and an often forgotten community of women in such an important publication and opening doors for the rest of the fashion industry to do so! Thank you to my agency @thesocietynyc for being the most supportive agency in the world and pulling off the amazing come back! ? Hair by @shayashual Makeup by #Yadim @Voguemagazine Link in my bio! #historicalmoment #blessed #freedom #everybodycomeout #bestrong #befierce #beyou

    A post shared by Andreja Pejic (@andrejapejic) on

  7. Tess Munster
    Voilà enfin une VRAIE mannequin grande taille, parce qu'ils sont gentils de qualifier de "plus size" des filles qui font du 40 mais c'est quand même une grosse blague cette histoire. Tess pèse 118 kilos pour 1m65 et n'a absolument aucun complexe, bien au contraire. Elle a posé pour Benefit et dans le Vogue Italien. La méga classe oui, et ce d'autant plus que Tess est aussi très engagé en faveur de la démocratisation du milieu du mannequinat. Son mot d'ordre : "Oubliez les standards de beauté".

  8. Moffy
    Corps de rêve, bouche en cœur, longs cheveux bruns : de dos, Moffy ressemble à n'importe quelle autre mannequin. A un détail près : Moffy louche, et pas qu'un peu. Un strabisme qui aurait évidemment dû être un handicap pour se lancer dans le mannequinat, sauf que le photographe Tyrone LeBon a décidé de la choisir elle pour la couverture du magazine Pop. Il n'en fallait pas plus pour l'agence qui a découvert Kate Moss la fasse signer et que sa carrière décolle.

    moffy
    Source photo : totalbeauty
  9. Alex Minsky
    Ancien soldat, l'Américain Alex Minsky a perdu sa jambe en Afghanistan à cause d'une vilaine bombe qui a fait sauter son camion. Après 58 jours de coma, il s'est réveillé avec une patoune en moins, mais il n'a pas pour autant désespéré et il s'est dit qu'avec ses abdos de zinzin et sa gueule plutôt pas mal il y avait quand même moyen de faire quelque chose. Et il a eu drôlement raison.

    A post shared by Alex Minsky (@mminskyy) on

  10. Daphne Selfe
    A 83 ans, Daphne Selfe pose pour Vogue et défile toujours pour les plus grandes marques. Son secret : n'avoir jamais cédé à l'appel de la chirurgie esthétique, rester naturelle et bien hydrater sa peau. Bon, même en suivant tous ces bons conseils, nous ne sommes pas sûres d'avoir sa dégaine au même âge.

    #daphneselfe Wearing @#Balmain for #SModa @ #Models1Classics

    A post shared by Daphne Selfe (@daphneselfe) on

Allez un bon point pour toutes ces chouettes initiatives !