Google nous offre la possibilité de voir, tout en restant chez nous, tous les endroits de la planète. Enfin presque car certains lieux, parfois sans raison particulière, nous sont cachés. Des maisons, des quartiers entiers et même des îles. Voilà qui ne va pas sans soulever quelques questions…

1. Le 2207 Seymour Avenue (Cleveland, États-Unis)

À cette adresse, une maison floutée. C’est limite flippant. Mais il faut dire que la raison du floutage l’est bel et bien. C’est en effet ici qu’Ariel Castro emprisonna trois jeunes femmes entre 2002 et 2004. L’une d’entre elles ayant fini par s’échapper. Elle alerta la police, Castro fut arrêté et condamné à 1000 ans de prison. Peine que son suicide par pendaison ramena à un mois.

2. Princeport road (Stockton-on-Tees, Angleterre)

Quand on vous dit qu’on nous cache des trucs. Dans le cas présent, même la personne qui habite cette baraque floutée sur Google Street ne connaît pas la raison de cette censure. Peut-être Google n’a pas aimé la couleur des rideaux… Ce n’est d’ailleurs pas la seule maison qui a été « effacée » dans le coin.

3. Jeannette Island (Russie)

Cette île de presque 2 kms de long située dans la mer de Sibérie a tout simplement été effacée. Auparavant, elle était carrément floutée mais quand on cherche à l’apercevoir aujourd’hui sur Google Map, on a beau zoomer, on ne voit rien de rien.

4. L'ex-centre de commandement de la police polonaise (Cracovie, Pologne)

Un gigantesque flou entoure cet ancien centre de commandement et d’entraînement de la police polonaise. Que s’y passe-t-il maintenant ? Mystère…

5. Le Patio de los Naranjos (Almeria, Espagne)

Au milieu de la ville, un grand rectangle flouté correspondant à la localisation de plusieurs bâtiments du gouvernement espagnol. C’est suspect tout ça…

6. Sandy Island (Australie)

Cette île découverte par le capitaine James Cook en septembre 1774 a tout simplement disparu. Depuis 2012, elle n’apparaît plus sur Google Map. À la place, on peut juste apercevoir son ancien emplacement et deviner sa forme au milieu de l’océan. Une île mystérieuse qui disparaît, ça ne vous rappelle rien ?

7. L'usine de retraitement de la Hague (France)

C’est ici que l’on traite le combustible nucléaire en provenance de plusieurs centrales françaises et européennes. Un site sensible donc, qui est tout simplement pixelisé sur Google Map. En 1997, Greenpeace a fait de la fermeture de cet endroit un de ses objectifs, affirmant qu’il était à l’origine d’une importante pollution radioactive.

8. La base militaire d'Athènes (Grèce)

Si ça se trouve, c’est là que les Aliens ont élu domicile et non dans la Zone 51 !

9. La Corée du Nord

Forcément, il ne faut pas compter sur Google pour livrer trop de détails sur la Corée du Nord. Alors oui, on peut voir les routes et certaines villes mais c’est tout.

La vérité est ailleurs que sur Google Map.

Source : The Sun