Malgré l’avènement de l’informatique, malgré l’arrivée de la robotique, malgré la création de l’iPhone et des puces reliées au cerveau et de Cyril Hanouna, certaines choses ne changent pas. La recette de la blanquette, d’une part, le design du trombone de l’autre. C’est rassurant de savoir que certaines choses resteront toujours comme on les a connues.

1. L'épingle à nourrice

Inventée par Walter Hunt en 1849, l’épingle à nourrice n’a pas bougé depuis. D’abord parce que les nourrices continuent à en être contentes, ensuite parce qu’on ne change pas un truc qui marche. Même si c’est pénible, ça s’ouvre tout le temps, ça tient pas très bien, tout ça, tout ça. On fait avec ce que l’on a.

Crédits photo (creative commons) : Haragayato

2. La pince à linge

La première pince à linge date des années 1850. Depuis, on en a fait en plastique, mais sinon le système est toujours le même depuis plus de 170 ans. Et il en existe toujours en bois. Parce que le bois c’est joli.

Crédits photo (creative commons) : Schnargel

3. Le transat de jardin

C’est en 1850 que la chilienne a quitté les ponts des paquebots pour gagner les jardins. Depuis, les designs n’ont pas tellement changé, les matières non plus, le système pliable pas plus. En même temps, quand on est allongé dans un transat, on est comme pris d’une flemme abyssale à l’idée de devoir changer quoi que ce soit.

Crédits photo (creative commons) : 19:44, 20. Apr 2004 by Sannse (Diskussion / Beiträge) . . 600×799 (97.605 Bytes) (Deck chairs. Photo by sannse.

4. Le moulin à poivre

Mis au pont par les frères Peugeot en 1874, le moulin à poivre n’a pas changé d’un pouce depuis. Toujours les mêmes courbes, toujours le même système. Il en existe bien des design, en verre, ou autre, mais la forme générale reste la même. Et tout le monde est content.

Crédits photo (creative commons) : smial

5. Le tire-bouchon de limonadier

C’est Karl Wienke qui a mis au point ce modèle de tire-bouchon en 1882. Il a survécu au De Gaulle, il a survécu au modèle énorme qu’on offre à ses parents pour leur 60 ans. Il survivra à une attaque nucléaire.

Crédits photo (creative commons) : Marianne Casamance

6. L'Opinel

Créé en 1890 par Joseph Opinel qui ne portait pas trop mal son nom, il est resté tel quel depuis. La grande famille des Opinel est plutôt du genre conservatrice.

Crédits photo (creative commons) : BastienM

7. Le couteau suisse

Quand il a mis au point le couteau suisse, en 1891, Karl Elsener ignorait sans doute que l’intégralité de son design, depuis la couleur rouge jusqu’à l’organisation interne des outils, resterait inchangée pour les siècles des siècles. Le mec avait plus d’une corde à son arc, et plus d’un tournevis à son couteau.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Swiss_army_knife_closed_20050612.jpg

8. Le trombone

Johan Vaaler avait plein de documents à attacher ensemble en 1899. Il a donc créé le trombone dans l’idée qu’il faut nous aider pour que le ciel nous vienne en aide. Puis la bureaucratie est arrivée et le trombone est devenu le nec plus ultra de la coolitude au travail. Et personne n’a songé à modifier son architecture.

Crédits photo (creative commons) : visualpanic from Barcelona

9. La pince à relier

Il y en a toujours qui traînent dans les tiroirs. On ne sait pas trop quoi en faire. On ne sait pas trop à quoi ça sert. Louis Baltzley devait savoir, lui, puisqu’il l’a créée en 1911. Faute d’utilité réelle, elle n’a jamais changé depuis. C’est ça le chic de la pince à relier.

Crédits photo (creative commons) : Thaurisil

10. La fermeture éclair

C’est en 1913 que Gideon Sundback a eu la bonne idée d’en avoir marre d’attacher ses boutons. Son invention a pris. Tellement qu’on ne l’a pas améliorée depuis, même si des trucs s’accrochent dans le zip et que c’est infernal à réparer.

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !