Avoir un enfant ça chamboule une vie pour pas mal de temps, et globalement on a 9 mois pour méditer là-dessus. Du coup tous les prétextes sont bons pour paniquer quand on prend un doliprane ou si on a mal aux cheveux en passant la main sur son ventre. Quoi qu’il en soit, si on enlève la pression des infirmières au service maternité y a quand même moyen de se poiler entre deux touchers vaginaux, comme a pu le vivre Sophie Ruellé puis mis sur papier dans son livre « Coup de blouse à l’hosto ! ».

1. "J'ai confiance en moi et ma capacité à mettre au monde ma fille. Et j'ai confiance dans sa capacité à naître."

Tant mieux, parce que nous zéro.

2. "Je m'ouvre au grand mystère de la vie, dans la profondeur de mon être, confiante dans la ressource de mon corps et sa sagesse intérieure."

La suite de l’histoire de dit pas si Bouddha est sorti de son vagin.

3. "Je m'emplis de pensées positives, je me souviens que je suis forte et que j'ai la force, la détermination et les connaissances pour accoucher dans la douceur."

4. "Maintenant que la poche a donné ses eaux, j'accueille mes contractions avec bonheur.'

C’est faux Marjorie tu es juste dans le déni.

5. "Je suis en paix avec mon corps, je lui laisse le temps de comprendre, de diffuser l'information et d'agir."

6. "J'aimerais faire une empreinte du placenta sur une feuille Canson et la prendre en photo"

Vous me direz on fait bien des embryons imprimés en 3D, on est plus à ça près…

7. "Vous êtes déjà tombée enceinte ?" - Oui, une fois, puisque j'ai subi une IVG par aspirateur.

8. "Et qu'est-ce que vous avez toutes, ce soir, à vous plaindre d'être fatiguées. Vous allez voir, ça va être bien pire quand vous allez rentrer chez vous."

9. "Vous allez me prescrire une pilule du 3ème âge ?"

OHLALA C’EST LA DÉCACAAAAANNNCE-HAN.

10. "Vous avez sonné madame ?" - Oui, j'ai besoin d'aide. Je suis fatiguée, je n'arrive pas à sortir la gélule de paracétamol de son opercule.

La compassion est plus que présente. J’ai moi-même du mal à le faire après deux-trois coups dans le nez.

11. "Comment le médecin a-t-il trouvé votre col ?" - Ben, en le touchant !

Source photo : Giphy

12. "Excusez-moi je cherche la salle de masturbation"

Il s’agissait de la salle de maturation, un autre type d’activité tout aussi plaisant.

13. "Vous m'avez donné deux gélules. Mais je voulais voir avec vous si c'est bien raisonnable d'en prendre deux en une seule fois ? Bien que je vienne d'accoucher, je suis très mince vous ne trouvez pas ?"

14. "Avec mon conjoint nous avons sélectionné une douzaine de prénoms qui nous plaisent. Maintenant, c'est elle qui va choisir. Je vais tous les lui dire deux ou trois fois et je vais l'observer. Si elle réagit à un prénom par un clignement des yeux, c'est qu'elle le choisit."

Ne sous-estimons pas la force d’un enfant à ce jeu, ça peut durer longtemps cette histoire.

Source photo : Giphy

Grossesse ça rime avec stress.

Prix : à partir de 9.9 chez Amazon.fr