On a souvent envie de taper sur les supermarchés, la grande distribution et tous ces gros méchants qui nous abreuvent de produits inutiles dans des rayons hypnotiques. Alors certes, les supermarchés c’est pas ce qu’il y a de plus écolo-friendly, mais au moins des initiatives commencent à pointer le bout de leur pif alors kesskondi ? On dit youpi (ouAY désolAY je suis un peu fatiguAY).

1. Ne plus vendre d’oeufs de poules élevées en cage

C’est la nouvelle initiative de Carrefour qui s’engage d’ici 2020 à éjecter les œufs dégueu pondus par des poules lépreuses dans des cages de 3cm². Un engagement déjà pris par Monoprix, donc on peut espérer d’ici quelques années ne plus jamais JAMAIS bouffer d’oeufs tout pourris.

Source photo : Giphy

2. Mettre des produits en vrac

Pour réduire la quantité d’emballages qui servent à rien, les supermarchés multiplient les produits vendus en vrac. Outre les fruits et légumes on peut maintenant trouver des fruits secs, des céréales, des gâteaux… de là à ce qu’on achète notre lessive en vrac (comme c’est le cas dans quelques rares magasins 100% vrac), il y a encore du chemin mais c’est déjà pas mal.

3. Faire des dons aux associations

Et ne plus noyer les aliments périmés dans des litres d’eau de javel pour être bien sûr que les gens ne puissent pas se servir, faudrait pas charrier quand même. Ces dons sont désormais obligatoires et encadrés par la loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire (parce que tu apprendras que beaucoup d’aliments sont tout à fait comestibles après leur date de péremption).

4. Mettre en avant des fruits et légumes CHEUM

On a tendance à snober les fruits et légumes qui ont une sale tronche sauf qu’à force de faire ça on se retrouve avec non seulement des produits jetés sans raison valable, et pour le reste des aliments hyper standardisés. Du coup, quelques enseignes comme Intermarché proposent justement de mettre en avant les délits de sale gueules. PARCE QU’EUX AUSSI ILS ONT LE DROIT DE VIVRE.

Source photo : Giphy

5. Faire des promotions sur les produits très proches de la date de péremption

Comme ça tout le monde est content, toi tu bouffes pour moitié prix ta bavette et en plus, tu évites qu’on la jette inutilement. Joie. Paix. Amour. Partage. Manger. Digestion. Toilettes.

Source photo : Giphy

6. Vendre de plus en plus de produits bios

On pourra dire ce qu’on veut, que le bio est un truc de bobo, que c’est cher que c’est pas meilleur pour la santé, que c’est juste des packaging vert, #complot #onnousmanipule etc. Le fait-est que le bio c’est pas toujours plus cher, que des labels bios existent et qu’ils sont fiables, que le bio ne signifie pas toujours “manger meilleur” mais “acheter des trucs conçus dans de meilleures conditions”. Donc, qu’on le veuille ou non, l’invasion du bio est plutôt une bonne nouvelle (et non je ne suis pas mandatée pour faire l’apologie du bio, la vie d’wam).

7. Et même carrément revoir ses dates de péremption

Parce que la plupart des produits sont décidément pas périmés à la date indiquée, il s’agirait peut être d’envisager de repousser cette date qui cause plus de gaspillage qu’autre chose, voire-même de la supprimer pour les produits qui ne périssent jamais de chez jamais comme le sel.

Source photo : Giphy

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des pères ? On a déniché les trucs les plus cool :