Partir loin de chez ses parents, ça semble être toujours une bonne idée : pas de vieux sur le dos, la liberté de faire ce qu’on veut, c’est le paradis. Sauf qu’en fait, non. On n’est souvent pas prêt à ne plus avoir ses parents et sa maison confortable. Et ça, Karina Farek de CollegeHumor l’a bien compris. Donc elle a fait des petites illustrations pour montrer à quel point ça peut être la déprime. Enfin, la petite déprime, hein, parce qu’il y a pire dans la vie. Comme devoir manger des pâtes avec du vinaigre, par exemple.

1. Maintenant que tu n'es plus sous la coupe de tes parents, tu dois te débrouiller totalement seul

« Je dois trouver un médecin près de chez moi, t’en connais papa ? »

« Non, t’es dans une autre ville à des centaines de kilomètres. »

« Mais tu peux pas passer le coup de téléphone pour moi ? »

« Non »

2. Tu ne peux plus leur prendre de la bouffe gratuite

« Petit dîner avec papa »

« Putain. »

3. Les retours à la maison pour leur rendre visite te coûtent un bras

« J’ai mon billet d’avion à 700 dollars pour rentrer à la maison pour les vacances, pour ma semaine annuelle pendant laquelle je vais dormir dans ma chambre de gosse en essayant de passer un maximum de temps avec ma famille avant de ne plus les revoir à nouveau pendant plusieurs mois. C’est parti. »

4. Tu vis avec, dans un coin de ta tête, une inquiétude constante que quelque chose de grave arrive à tes parents et qu'on t'appelle tard un soir pour te dire que quelqu'un est malade, ou pire, MORT.

* 20 appels manqués – MAMAN *

« Maman ? Il y a un problème ?!! »

« Je voulais juste te redemander ton adresse, je l’ai perdue. »

5. Et tu ne peux plus aller chez tes parents pour faire ta lessive gratuitement

« Pourquoi elle ne m’envoie pas de SMS ? »

Allez envoie-nous les meilleurs textos de tes parents. Moi c’est « ok ».

Source : CollegeHumor