macaron

Crédits photo (creative commons) : Julien Haler

On ne va pas tourner autour du pot, c'est bon. C'est même super bon. Parfois un peu cher certes, mais depuis quelques années les macarons déferlent sur nos tables de dessert. Alors autant en manger de bons. Avec ces adresses, vous ne pourrez pas trop vous gourer. Prends ça dans la tronche, cupcakes !

  1. L'incontournable : Pierre Hermé (un peu partout dans Paris)
    Si Ladurée (plus bas) est souvent vu comme le roi, voici le prince de la question. Alors forcément, il y a le prix qui va avec, mais une fois gouté, vous reviendrez et vous vous en souviendrez un moment, avec ses goûts de thé vert, de rose... Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes industrielles.
  2. Le plus surprenant : Sadaharu Aoki (5e, 6e)
    Ce n'est plus de la patisserie, c'est de l'art visuel. Maître Sadaharu Aoki, chouchou des grands créateurs de couture, en impose avec des goûts délirants et à tomber par terre: prune japonaise, sésame noir, wasabi. Il en jette le monsieur.
  3. L'incontournable 2 : Ladurée (6e, 8e)
    Un nom qui est devenu presque synonyme de "macaron" même si la pâtisserie existait bien avant et existera encore bien après la folie macaronienne. C'est aussi beau que bon, un petit voyage au pays des papilles. Préparez-vous juste à faire un peu la queue et à vous imposer physiquement. La route du macaron est longue.
  4. Le plus pâtissier : Gerard Mulot (3e, 6e, 13e)
    Une pâtisserie parisienne qu'on ne présente plus et pourtant on devrait. Les prix vont un peu avec la réputation, mais la réputation n'est pas là pour rien. Faites-vous plaisir, un vrai. Restez un peu devant la vitrine avant de rentrer pour vous mettre l'eau à la bouche. Encore un peu. Maintenant, entrez.
  5. Le plus "chocolat": Jean Paul Hevin (1er)
    Meilleur Ouvrier de France pâtissier en 1986, le roi du chocolat, c'est lui. Alors quand on tout ça dans un petit macaron, c'est comment dire... presque un pêché. Voilà c'est ça, nous sommes tous des pêcheurs, mais on en redemande.
  6. (bonus) Notre coup de coeur : L'atelier de Lili (11e arrondissement)
    A priori, rien ne destine un excellent traiteur réunionnais (ultra-marine qu'elle dit), à se lancer dans le macaron. Et pourtant, sa petite boutique du 11e vaut le détour. Sans compter que les prix des macarons sont très abordables, ça change. Et que vous en profiterez pour repartir aussi avec des gambas créoles et un peu de "rougail saucisses". Le 2 en 1 quasi-parfait quoi.
    (Tel: 06 59 31 94 51)

Et aussi évidemment Dalloyau, Christophe Roussel, Carette, le Malakoff, le Pain de sucre...

Bon appétit tiens. Pensez à nous en les mangeant.

Voir aussi notre top des meilleures patisseries de Paris.

Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo (et abonne-toi à notre page Youtube)