L'apprentissage on en entend souvent parler mais on ne sait jamais vraiment de quoi il s'agit tant qu'on n'en a pas fait l'expérience. Pourtant ça marche ce truc ! 70 % des apprentis trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent leur formation. Et pourtant, malgré ce joli taux de réussite, seuls 7 % des jeunes de 16 à 25 ans s'engagent dans cette voie. Alors, revenons sur les idées reçues les plus courantes concernant l'apprentissage! Et pour vraiment découvrir l'apprentissage, le mieux est de se lancer dans une formation, alors toi aussi #DémarreTaStory !

Top partenaire [?]

1. L’apprentissage c’est seulement pour les CAP et les BEP

EH BAH NON ! Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les formations en apprentissage sont disponibles pour tout le monde, peu importe ton niveau de formation. Il en existe dès l’âge de 16 ans mais aussi pour les BAC + 5. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle surtout quand tu as un bon niveau d’étude mais aucun stage au compteur.

Source photo : Giphy

2. Une formation en apprentissage ? C'est mort j'ai pas les moyens

Concrètement la formation en apprentissage est payée par l’entreprise qui te recrute (mais aussi les régions, l’état et les fédérations d’entreprises) donc ça ne doit pas te coûter un kopek. Le seul coût qui peut peser dans la balance, ce sont les investissements dans le matos nécessaire à certains métiers (notamment dans la coiffure ou la restauration). Mais globalement, ça reste rentable, promis juré craché.

3. L'apprentissage c’est uniquement pour les métiers manuels

Faux, archi faux. C’était le cas dans les années 30 mais depuis 1987 la formation est ouverte à l’enseignement supérieur. D’ailleurs, il est facile de constater que le panel de métiers proposés par l’apprentissage est aussi riche que varié. On en trouve pour tous les goûts et dans tous les secteurs : informatique, assurances, banques, luxe, j’en passe et des meilleurs. Certes les secteurs qui embauchent le plus d’apprentis sont encore les secteurs industriels, de construction, ou l’hébergement mais plus il y aura d’apprentis dans d’autres secteurs plus ces derniers se verront augmenter leurs chances d’embauche, logique.

4. C'est super galère de trouver des entreprises qui financent ton apprentissage

Ouf heureusement que non. Si certaines entreprises embauchent plus d’apprentis que d’autres (merci EDF et SNCF qui font partie des meilleurs élèves), c’est un effet boule de neige : plus il y aura d’apprentis sur le marché, plus les entreprises seront enclines à les recruter. Il ne faut donc pas désespérer ! Plus tu connais les avantages de l’apprentissage plus tu seras en mesure de convaincre les entreprises du caractère vital de ton embauche pour leur bien-être.

Source photo : Giphy

5. L’apprentissage, c'est clairement l'arnaque

Oh que non, candide tête de linotte. Au contraire, l’apprentissage est pas mal avantageux ! Grosso modo, tu bénéficieras des mêmes droits que les autres salariés avec congés payés, RTT, couverture maladie, droits à la retraite, salaire minimum et tout le tintouin. Certes, tu ne touches pas un salaire égal aux autres salariés, mais il ne faut pas oublier que tu es payé pour être formé ce qui est assez plaisant (si, si, je t’assure, rappelle-toi ton stage de deux mois pas rémunéré où t’as fait que des photocopies ? Bah c’est l’extrême opposé).

6. Si je suis bon à l'école et que j'ai plus de 15 de moyenne, clairement l'apprentissage n'est pas pour moi

Aaaaah bon parce que l’apprentissage ne serait qu’une voie de garage pour les élèves qui ont des sales notes ? Mais enfin bougre de flibustier, dans quel marécages d’erreurs t’embourbes-tu ? Au contraire, l’apprentissage est avant tout motivé par un choix. Bonnes notes ou pas bonnes notes, c’est pas la question. S’il y a un secteur de métier qui te passionne, l’apprentissage peut tout à fait s’ouvrir à toi comme la meilleure option.

7. Si j'ai plus de 27 ans et que je capte un peu tard que mes études ne me plaisent pas, l'option apprentissage, c'est râpé pour moi

Hourra, non ! Rassure-toi l’apprentissage t’accueille à bras ouverts et avec amour jusqu’à l’âge de 30 ans très bientôt. À priori, ça te laisse le temps de bien faire tes choix et de te « tromper » de voie ! Pour les nouveaux venus, on propose même des prépa-apprentissage, une formation accélérée du contenu théorique de ta nouvelle orientation. Alors, que demande le peuple ?

Source photo : Giphy

8. Si je fais apprenti après je pourrai plus rien faire d'autre

Au contraire ma bonne dame (ou mon bon monsieur), le concept de l’apprentissage c’est justement de te faire avancer. Comme avec l’apprentissage, on découvre les métiers de façon très concrète, c’est l’occasion de savoir bien vite si un boulot te convient ou pas du tout. Donc ne t’inquiète pas, tu pourras toujours retomber sur tes deux pattes. Par exemple, après un BTS par apprentissage, tu peux choisir de t’insérer directement dans le monde du travail ou bien de te spécialiser dans un domaine plus précis en poursuivant avec une licence et même un Master !

9. L'apprentissage c'est pour les boloss qui n'ont aucune ambition

Déjà, tu restes stable et tu dis pas des trucs comme ça sinon on te met au coin. Ensuite, NON. Encore une fois, l’apprentissage n’est pas une voie de secours, ça te sert justement à avancer dans tes études et dans ton parcours professionnel ! Et comme tu mets très vite un pied dans le métier, tu peux savoir rapidement si ça te plaît ou pas et changer de voie en fonction. Plutôt chouette en somme cette affaire-là !

10. Si j'arrive à dompter une chouette, ça veut dire que je peux devenir apprenti sorcier

Alors, c’est intéressant que tu poses la question, mais comment te dire ça dans les formes sans que ça te blesse ou que tu ne sois choqué par l’outrecuidance des propos que je m’apprête à te tenir : non.

Source photo : Giphy

De toute façon les Inconnus l’avaient dit : « Les apprentis sont nos amis, ils faut les aimer aussi, comme nous ils ont une âme comme morbak et mouchame ».

Source

Voilà, on espère qu'on vous aura éclairé sur l'apprentissage et que ça vous aura donné envie de tenter l'aventure pour découvrir un métier de façon concrète. À toi de jouer maintenant, #DémarreTaStory!