Généralement, on arrive plus ou moins à retracer les origines d'une recettes, par exemple peu de Marseillais se revendiqueront d'être à l'origine de la choucroute et peu de Strasbourgeois vous feront un poème sur la Bouillabaisse. Mais certains cas sont un peu plus troubles et on se retrouve avec des conflits culinaires entre pays qui se livrent parfois de véritables guerres pour savoir si oui ou non ils ont le droit de déposer la marque de la saucisse de porc.

  1. Le houmous - Liban VS Israël
    Ça fait pas mal d'années que les 2 pays s'écharpent sur la purée de pois chiches. En 2008 des industriels libanais ont intenté une action en justice contre Israël, estimant que l'appellation et la production d'houmous étaient déposées chez eux. Le gouvernement a ensuite exigé de l'Europe que l'houmous soit classé comme produit purement libanais. Israël a répliqué en 2010 en battant le record de la plus grosse assiette d'houmous (+4000kg), suivie 6 mois plus tard par une assiette libanaise de 10 450 kg. Depuis la guerre fait rage et elle n'est pas prête de se terminer vu que l'houmous existe depuis des siècles, bien avant la création du Liban et d'Israël, et qu'il est impossible d'en retrouver l'origine géographique précise.

    1

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  2. Les pâtes - Chine VS Italie
    Aujourd'hui, tout le monde est plus ou moins d'accord pour dire que Marco Polo est allé en Chine, y a découvert les nouilles et a ramené la recette chez lui en Italie. Sauf que ce n'est pas aussi simple : certains affirment que les Arabes avaient déjà dans leurs valises des pâtes sèches en envahissant la Sicile, bien avant la naissance de Marco Polo donc. Sans compter les "lasagnes" que mangeaient déjà les légionnaires romains ou même de nombreuses pâtes diverses qu'on retrouve bien avant en Mésopotamie ou en Perse. Bref, l'origine de la pâte c'est le bordel.

    2

    Crédits photo (creative commons) : pixabay
  3. La pomme de terre - Chili VS Pérou
    Quand certains pays se castagnent pour l'origine d'une recette, ce qui peut s'entendre, d'autres se fritent (like si tu l'as) pour savoir d'où vient...la pomme de terre. C'est le cas du Chili et du Pérou. Les premiers ont avec eux plusieurs siècles d'Histoire qui retracent les origines de la patate à une petite île chilienne, mais ça n'a pas suffi à convaincre les Péruviens qui ont menacé de porter l'affaire à l'ONU. Selon eux la patate viendrait des abords du lac Titicaca et pas du tout du Chili. Et comme si ce n’était pas déjà assez compliqué, la Bolivie est récemment rentrée dans le game en affirmant avoir trouvé des traces très anciennes du tubercule dans ses sols.

    3

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  4. Le yusheng - Malaisie VS Singapour
    A Singapour on dit "Yusheng", ou "yee sang" en Malaisie, mais ce plat reste sensiblement le même : une salade de poisson cru que le gouvernement malaisien a ajouté en 2009 à la liste de ses plats nationaux. Et puis un universitaire singapourien en a décidé autrement et a commencé à militer pour que le yusheng incorpore la liste des plats nationaux de son pays. Depuis c'est l'escalade, le ministre du tourisme malaisien parle de "hijacking de leur culture" et "violation des droits du pays". On plaisante pas avec le poisson cru.

    4

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  5. La pavlova - Australie VS Nouvelle-Zélande
    La pavlova c'est un gros gâteau à la crème et à la meringue qui aurait été inventé en l'honneur de la danseuse de ballet russe Anna Pavlova après son voyage en Australie...et en Nouvelle-Zélande. Le gâteau rencontre un succès énorme dans les deux pays, mais aucun d'eux ne parvient à se mettre d'accord sur son origine première. En 2008 le Premier ministre néo-zélandais a affirmé que la revendication australienne était ridicule et, comme pour l'houmous, des mecs ont commencé à tenter le record de la plus grosse pavlova avec notamment en 2010 un gâteau de 50m2 réalisé à Christchurch, en forme de ballon de rugby, bien évidemment.

    5

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  6. La feta - Grèce VS Danemark VS Bulgarie VS Allemagne VS tout le monde
    En 2002 les Grecs ont réussi à déposer le nom feta, devenant le seul pays à pouvoir utiliser la marque "feta". Cela n'a pas plu au Danemark, 2nd producteur de feta au monde, ni à la Bulgarie qui utilise ce fromage dans un de ces plats traditionnels, ni à l'Allemagne, ni même au Canada qui a quand même obtenu le droit de mettre "feta-style" sur son fromage. FETA. STYLE. C'est presque plus classe.

    6

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  7. Le kimchi - Corée du Sud VS Japon
    Piments, légumes fermentés, voilà le kimchi, un plat sud-coréen adapté et adouci par les Japonais qui se sont mis à l'exporter en grande quantité, allant même jusqu'à le présenter parfois comme un plat national. La Corée sentant qu'on essayait quand même de leur faire à l'envers a lancé une requête auprès de l'OMS, ce qui a un peu vexé les Japonais qui estimaient que les Coréens n'avaient pas le monopole du kimchi. Sauf qu'en Corée on ne plaisante pas avec ce plat qui a d'ailleurs accompagné le premier astronaute coréen dans l'espace en 2008 : depuis 2013, il est classé à l'UNESCO ce qui a sensiblement apaisé les tensions.

    7

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia
  8. La saucisse au porc - Slovénie VS Autriche
    En Slovénie on dit "Kranjska klobasa", en Autriche "krainerwurst", mais on veut dans les deux cas parler de saucisse un peu corsée à l'ail et au poivre. Les Slovènes ont dégainé les premiers en tentant de faire breveter la-dite saucisse par l'UE, mais Vienne a rétorqué que la première saucisse venait clairement de chez eux. La situation aurait pu très vite déraper en guerre de la saucisse, mais les deux pays se sont entendus, la Slovénie acceptant que l'Autriche continue sa production sous le nom de krainerwurst.

    8

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

Source : CNN

Crédits photo : History.info

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :