Coucou tout le monde, je suis de retour car dans le monde entier il y a toujours des gens qui disent n’importe quoi. Cette semaine n’a pas échappé à la règle : on a encore compilé des exemples de personnes qui ont pris la parole en public et qui n’auraient pas dû. Pas besoin d’en dire plus, voici votre nouvelle livraison de déclarations inutiles, scandaleuses et ridicules.

1. Bolsnaro qui pense que c'est de la faute des ONG si l'Amazonie brûle

Selon lui, les défenseurs de l’environnement ont incendié eux-mêmes les forêts pour ternir l’image de son gouvernement. Quel genre d’esprit tordu il faut être pour aller imaginer que des acteurs de l’écologie puissent cramer autant de forêt ? C’est délirant.

2. Donald Trump, qui veut acheter le Groenland et boude parce que le Danemark ne veut pas lui vendre

Franchement, c’est même plus drôle. Trump a décalé sa venue au Danemark parce que le pays refusait de lui vendre le Groenland. Il faut savoir que, quoi qu’il arrive, il sera impossible d’acheter le Groenland, qui souhaite devenir indépendant et ne veut pas de Trump. En plus, le congrès américain ne suivrait jamais son président dans une telle affaire. Vivement qu’il se casse.

3. Trump, encore, qui relaie des fake news

Sur Twitter, il a accusé Google d’avoir manipulé des millions d’électeurs pour qu’ils votent pour Hillary Clinton pendant la présidentielle. Sauf que, comme lui a fait remarquer Hillary Clinton, il avait relayé une fake news, et il faisait référence à une étude portant sur 21 électeurs indécis, et non des millions de convaincus. Elle a ajouté que 21, c’était 2 fois moins que le nombre de personnes de la campagne de Trump qui ont été accusées de fraude. Dans les dents.

4. Ce mec qui reproche à Bernie Sanders de mettre un H majuscule à "Hitler"

« Pourquoi vous mettez une majuscule à Hitler ? Pourquoi vous aimez tant ce nom ? »

Peut-être parce que c’est un nom propre et que, comme tous les noms propres, il a une majuscule ?

5. Tous ceux qui balancent des "#PrayForAmazonia" mais continuent à polluer comme des fous

Ce ne sont pas les prières qui sauveront l’Amazonie et la planète mais le fait de se bouger le cul pour stopper les émissions de CO2. Bien sûr que c’est pas aussi facile que de prier (ou plutôt de relayer un hashtag, parce qu’on a peine à croire que 100% des gens qui partagent ça prient vraiment), mais c’est la seule vraie solution.

6. Macron qui pleure l'Amazonie alors qu'il ne fait rien pour la sauvegarder

Si vous cherchiez une bonne illustration de ce qu’est le cynisme, vous en avez une belle ici.

7. Bolsonaro (encore, oui), qui critique les pays qui envoient de l'argent pour l'Amazonie

Il a déclaré : « Les pays qui envoient de l’argent ici ne le font pas par charité (…) Ils le font avec l’objectif d’interférer dans notre souveraineté ». On a de la peine qu’une des parties les plus importantes de la planète soit entre ses mains.

8. Les médias qui se sont emballés pour le pied de Boris Johnson posé sur la table basse de l'Elysée

Médias et internautes se sont énervés en voyant la photo ci-dessous où le Premier Ministre anglais, partisan du Brexit, a l’air de prendre un peu trop ses aises à l’Elysée face à Macron. Sauf que, même si Johnson est une personne aux attitudes et pensées discutables, la photo ne reflète pas du tout la réalité de la situation. Les deux chefs d’Etat étaient juste en train de plaisanter, comme on le voit dans la vidéo encore plus ci-dessous. Comme quoi il faut éviter de parler trop vite.

Buvez de l’eau au lieu de parler trop vite.