Parfois je vis des hauts, parfois je vis des bas, mais la plupart du temps, à la fin on meurt. On parle d’art de vivre et peut-être pas suffisamment d’art de mourir. Quand on a voulu marquer le monde de son empreinte, il s’agit de soigner sa mort pour éviter de se trouver dans la position de l’oublié, celui dont la mort s’occulte en même temps que l’existence, la faute à un mauvais timing. Pensez à Galabru, en début d’année… Bienvenue au Panthéon des morts en même temps que quelqu’un de plus connu. Entre ici… (c’est quoi son nom déjà).

1. Farrah Fawcett

Connue pour son rôle dans Drôles de dames et pour quelques films pas super marquants dans les années 70/80, Farrah Fawcett décide de mourir le même jour que Michael Jackson, le 25 juin 2009. C’est une fausse mauvaise idée ; on ne parle tellement pas de sa mort lorsqu’elle survient que ça en devient un sujet de débat à part entière sur le fonctionnement de la couverture médiatique, le nom de Farrah Fawcett s’imposant par ce biais dans l’espace public comme synonyme de « pas de chance ».


Crédits photo (creative commons) : ABC Television

2. John Dos Passos

John Dos Passos est considéré comme l’un des plus immenses écrivains américains contemporains. Mais il a le mauvais goût de mourir le 28 septembre 1970. Et le 28 septembre 1970, c’est le jour de la mort de Nasser, dirigeant de l’Egypte, chantre du panarabisme et à l’initiative du mouvement des non-alignés. Bon. On parle assez peu de Dos Passos, en septembre/octobre 1970.


Crédits photo (creative commons) : Unknown

3. Yul Brynner

Mais si, tu sais, l’acteur chauve qui jouait les rôles des méchants avec un accent pas possible… Le mec qui parlait 11 langues et est dans tous les bons films des années 1970. Mais, si, le mec qui est mort le même jour qu’Orson Welles, le 10 octobre 1985.

Ah oui, Orson Welles, je vois qui c’est, oui.


Crédits photo (creative commons) : CBS Television

4. River Phoenix

Future tête d’affiche parfaite d’un certain cinéma d’auteur américain qui se cherchait des figures d’écorchés vifs BG, popularisé dans Stand by me et dans le cinéma de Gus Van Sant, River Phoenix a la mauvaise idée de faire une overdose au milieu de ses amis et en présence de son frère, Joaquin, le 31 octobre 1993, à 23 ans. Le 31 octobre 1993, c’est aussi le jour que choisit Federico Fellini, quand même vachement plus connu que River Phoenix, pour mourir. Et les médias parleront bien peu de la mort du jeune acteur.


Crédits photo (creative commons) : Google

5. Ingmar Bergman

Le 30 juillet 2007, Ingmar Bergman et Michelangelo Antonioni, légendes absolues du cinéma, meurent. Sauf que la veille, le 29, Michel Serrault est mort. Essayons ensemble de deviner quelle rétrospective la télévision française a privilégié. Je me souviens d’avoir revu Le bonheur est dans le pré, à cette occasion, si ça peut vous donner un indice.


Crédits photo (creative commons) : Joost Evers / Anefo

6. Klaus Kinski

Klaus Kinski, acteur dingo de chez Herzog-mais-pas-que, habitué des frasques, connu pour sa propension à faire flipper tout le monde (et ses préférences sexuelles pour les mineurs) meurt le 23 novembre 1991. Freddy Mercury aussi. Klaus Kinski-est-ce.


Crédits photo (creative commons) : Jolly Film

7. Sergueï Prokofiev

Monsieur pas de bol. Exilé de Russie après la révolution de 17, Prokofiev mène à l’étranger une vie marquée par les honneurs, avant de revenir s’installer en URSS au milieu des années 30. En URSS, il est à la fois honoré par le régime, mais subit dans le même temps des persécutions en raison de ses opinions politiques. Sa musique ne correspond pas à l’esthétique socialiste, et Prokofiev vit des années miséreuses. Bref. Prokofiev a le manque de pot de mourir le même jour que Staline, le 5 mars 1953. Sa mort n’est annoncée que 6 jours plus tard, on comprend pourquoi.


Crédits photo (creative commons) : Unknown

8. Aldous Huxley

Que c’est-il passé le 22 novembre 1963 ? Indice : Dallas, décapotable, pan pan. Vous l’avez ? Bah Aldous Huxley, auteur, notamment, du Meilleur des mondes a aussi passé une mauvaise journée ce jour-là. Il est mort. La presse a quand même davantage parlé de la mort de Kennedy.


Crédits photo (creative commons) : Not given

9. Jean Cocteau

Un peu plus tôt cette année-là (qui n’est pas l’année 62, comme la chante Claude François, mais bien l’année 1963, qui la suit, donc), un peu plus tôt cette année-là, disais-je, autour du 10 octobre, Edith Piaf meurt. Vous imaginez un peu l’émoi dans le petit peuple parisien. Suffisamment d’émoi pour que la mort de Jean Cocteau, survenue quelques heures plus tard, passe inaperçue. Certains ont même raconté que Cocteau était mort en apprenant le décès de Piaf. Mais la légende semble surfaite.

10. Howard Hawks

Réalisateurs… Indice chez vous. Top réalisateurs ayant à la fois connu le cinéma muet et le cinéma parlant, nous avons tous les deux dans notre genre contribué à fabriquer l’âge d’or du cinéma Hollywoodien. Nous illustrant pour l’un dans le cinéma noir et, pour l’autre, dans le cinéma comique, nous avons influencé l’essentiel des cinéastes de la génération qui nous a suivie. Cinéastes morts à un jour d’intervalles, nous sommes, nous sommes ? Oui : Howard Hawks et Charlie Chaplin. Sauf que le premier, mort quelques heures après Chaplin, n’a pas bénéficié des mêmes hommages que son homologue britannique.


Crédits photo (creative commons) : Tillman

Il faut soigner sa sortie.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :