source photo : miss-coiffure.com

On est jamais content de ce qu'on a sur la tête. Cheveux frisés on les voudrait raides, raides on les voudrait frisés. Chauve on voudrait avoir des cheveux. (Pas sûr que l'inverse marche). Toutes nos Barbies et toutes les princesses Disney avaient le cheveu lisse et brillant. De quoi complexer au maximum celles qui ont des petites frisettes. Du coup, on s'est armées de fer à lisser et de sèche cheveux pour ressembler à nos idoles de jeunesse. Mais cela a un prix et on le paye chaque jour. Retour sur ces galères du quotidien qui nous font haïr nos cheveux.

  1. La souffrance du brushing : déjà la chaleur du sèche cheveu qui vous fait suer comme une bête n'aide pas vraiment le cheveu à devenir lisse, mais en plus vous avez des crampes au bras à force d’essayer en vain de dompter votre tignasse rebelle. Vous sortez de la salle de bain en ayant l'impression d'avoir couru un Marathon avec une tonsure presque disciplinée.
  2. La crainte de la météo : vous êtes la seule fille de votre entourage à vous informer sur le taux d'humidité dans l'air car vous savez qu'avant la pluie, c'est le pire ennemi de vos cheveux. A chaque fois la vision de Monica dans Friends n'arrivant pas à contrôler ses cheveux à cause de l'air moite ambiant, vous hante l'esprit. Et entre nous, mettre une capuche quand il y a seulement de l'humidité, c'est encore plus ridicule que de se mettre un sac plastique sur la tête lors d'une pluie soudaine.
  3. Le supplice du baiser sous la pluie : peut-être un fantasme pour les filles aux cheveux lisses mais vous, vous fuyez la pluie comme la peste. Surtout si vous êtes accompagnée du type que vous essayez de mettre dans votre lit poche depuis des mois. En plus, sentir le chien mouillé c'est pas sexy. Même pour une fille aux cheveux raides.
  4. Les fins de soirées : après avoir passé la demi-journée dans votre salle de bain afin d'être la plus belle pour aller danser, vous sortez avec un brushing digne de Jean Louis David. C'était sans compter sur le côté festif de votre touffe qui n'a pas pu s'empêcher de ressortir son côté disco. La coupe afro ne vous va décidément pas.
  5. L’appréhension de la plage/piscine : vu le temps que vous avez passé à avoir un tombé soyeux, votre première envie n'est de faire un concours d'apnée. Si vous avez le malheur de tremper une mèche dans l'eau, c'est toute la masse capillaire qui prend. Le pire : le sel de mer qui nous fait des belles anglaises digne de l'époque du Roi Soleil.
  6. Le regard inquisiteur du coiffeur : "Ah mais faut vous couper plus que les pointes là, votre cheveu est complètement poreux et abîmé par la chaleur du fer à lisser, c'est une catastrophe on dirait des poils de cul". Vous le saviez déjà ça, et maintenant c'est tout le salon qui est au courant.
  7. L'angoisse du cheveu propre : c'est un fait : plus le cheveu est sale plus il est raide. Raide de crasse si vous voulez, mais au moins on peut le dompter, il ne bouge pas.
  8. Le leurre du shampoing lissant : dans la publicité, la grognasse s’éclate dans les flaques d'eau et sa chevelure reste intacte. Dans ton supermarché, tu hésites entre le shampoing lissant n°1 à 45€ et le n°2 à 56€. Tu choisiras le plus cher car tu es persuadée qu'il est plus efficace. Et dans ta baignoire tu te rendras compte, dépitée, que les échantillons de shampoings périmés de L'Etap Hotel, ont certainement un pouvoir lissant plus convaincant.

Si vous voulez avoir un avis d'expert sur les meilleurs shampoings du monde c'est ici que ça se passe.

Top inspiré par Sam