On dit souvent que les québecois ont le sens de la fête et une facilité assez déconcertante pour nous rabat-joie de Français, à prendre du plaisir là où il se trouve. C’est-à-dire souvent pas très loin, puisque le Québec, à défaut d’être un grand pays, sait organiser de grands festivals !

1. Le Festival Osheaga

Le festival des « gens aux mains très agitées » – si on parle un peu amérindien – se montre à la hauteur de son nom depuis 2006. Organisé dans le Parc Jean Drapeau sur l’Île Sainte-Hélène à Montréal, il accueille chaque été des centaines de milliers d’amateurs de gros sons qui viennent ici pendant 3 jours secouer leurs mimines en même temps que leur cervicales. Pour rythmer leur chorégraphie, une centaine de groupes s’époumonent sur les différentes scènes pendant que d’autres artistes exposent leurs réalisations dans les espaces voisins.

2. Le Festival d’été de Québec

Le FEQ, c’est chaque début juillet pendant 11 jours, 300 concerts et arts de la rue présentés sur une dizaine de scènes extérieures et intérieures. Un ramdam sonique et visuel qui secoue la ville de Québec avec des mariages mixtes qui voient se croiser, comme en 2019, Mariah Carey et Slipknot (concours du maquillage le plus chargé), Alt-J, Lynyrd Skynyrd (goat au Scrabble) et le rappeur Logic.

3. Igloofest

Igloofest est sans doute le festival de musique le plus froid au monde. Chaque année, l’événement réunit à Montréal en janvier par -20 à -30°C, des centaines de milliers de festivaliers venus se réchauffer autour des sets des DJ et têtes d’affiche de la scène électro les plus chauds du moment. D’ailleurs, on raconte que l’Igloofest serait le festival de musique le plus « inuit » du coin…

4. Le Festival Île Soniq

Également étiqueté l’île de rave à Montréal, ce festival géant électro, dance et hip-hop squatte pendant deux jours chaque été, le Parc Jean Drapeau, encore lui, quelques jours seulement après le passage du festival Osheaga. De quoi se dégourdir de nouveau les jambes sur les beats de faiseurs de son comme Lil Pump, Alan Walker ou encore Marshmello. Soniq youth !

5. Heavy Montréal

Toujours au mois d’août, toujours au Parc Jean Drapeau. Comme son nom l’indique le Heavy Festival envoie du lourd mixant vieux classiques de la scène métallique tels que Fu Manchu, Anthrax, Corrosion of Conformity ou encore Slayer, avec des groupes aux patronymes qui sentent bon la déconne comme Dying Fetus, Cattle Decapitation ou encore Demolition hammer. Que des poètes à écouter religieusement.

6. Les Francos de Montréal

Exporté à Montréal en 1989, les Francos animent chaque année en juin le Quartier des spectacles à Montréal avec des concerts en extérieur (gratuits) et en salles (payants). Évidemment, ici on ne chante qu’en français, avec ou sans accent. Vous pouvez y aller franco !

7. Le Festival de Jazz de Montréal

Le Guinness World Record l’a fait mousser en le sacrant plus grand festival de jazz de la planète ! Et ça fait 40 ans que ça dure avec chaque été pendant une dizaine de jours, plus de 3000 artistes venus de 30 pays qui animent le bien nommé Quartier des spectacles. 650 concerts attirent ainsi plus de 2 millions de fidèles chaque année. De quoi faire jaser les voisins !

8. Le Festival Musique du bout du monde

Bout du monde déjà parce que le festival est organisé à Gaspé à l’extrémité est du Québec qui offre un décor rafraîchissant à ce genre d’événement plus habitués à se dérouler dans les grandes villes. Un exotisme que l’on retrouve surtout dans l’esprit de mixité culturelle qui anime le festival avec un accent mis sur les musiques du monde (il y a même eu la Compagnie Créole en 2009!)

9. Le Festival musique émergente

FME pour les intimes qui a fêté sa 147ème édition fin août 2019, se déroule chaque année dans la ville de Rouyn-Noranda à 700km à l’ouest de Montréal. Un festival qui à la fois se mérite, et qui mérite la visite, ne serait-ce pour les expériences uniques auxquelles il convie les spectateurs, les concerts ayant souvent lieu dans des lieux insolites comme des églises par exemple

10. Juste pour rire

C’est le Woodstock de la rigolade, le Lollapalooza de la vanne, le … bref vous avez compris qu’ici, question humour : c’est du sérieux ! Au programme depuis 1983, spectacles humoristiques, théâtres de rue, comédies musicales, parades etc, le tout dans le Quartier des spectacles de Montréal. En tout, ce sont près de 1700 artistes de 19 pays différents qui pendant une semaine en juillet, se plient en 4 pour vous plier en 2 ! Logique.

View this post on Instagram

#justepourrirefestival

A post shared by Fabio Maria (@fabio.maria1) on

Prêt à taper du mocassin à gland en rythme ?