Avant, vous vous rouliez des patins et mélangiez vos miasmes. Avant. La tristesse est passée par là et, avec elle, son lot de nouvelles aventures séparées. Maintenant, vous n’êtes plus des prénoms, vous êtes des ex. Et parfois on se croise et tout défile alors, le passé chatoyant, mauvais côtés à part, devant vos yeux émus. Mais bon, faut dire bonjour. Avant, vous vous rouliez des patins et mélangiez vos miasmes… Et maintenant ?

1. Lui taper la bise

Avoir un bon copain, c’est ce qu’il y a d’meilleur au monde !

Normalisation absolue des relations en climat tempéré. Je te tape la bise. D’ailleurs, je ne me souviens même plus de l’époque où j’avais le droit de toucher ton sexe.

2. Ne rien faire du tout

« Salut ! » « Salut ! » Pas de rapprochements corporels. On fera comme si on avait oublié les convenances. Mieux vaut ne rien faire que de faire quelque chose qui ne plairait pas à l’autre.

On n’est pas bien à l’aise.

3. Lui serrer la main

Distance froide pour souvenirs chauds. Désormais nous nous côtoierons à un avant-bras de distance. Et qu’on n’aille pas dire que ce n’est pas sympa. Ce qui n ‘est pas sympa, Clothilde, c’est d’être partie avec mon meilleur pote en vacances à Ibiza. C’est ça qui n’est pas sympa.

Source photo : Giphy

4. Lui mettre une petite tape complice sur les fesses

Ce qui nous a appartenu n’est jamais plus vraiment à nous, après tout. D’ailleurs, quand je vends un truc sur ebay, ensuite, je vais régulièrement chez le mec à qui je l’ai vendu pour m’en resservir un petit peu. La beauferie n’ayant pas de limite, on s’adonnera avec plaisir à ces attouchements malvenus. Quitte à se prendre une bonne baffe.

5. Demander à ton avocat de lui dire bonjour

Parce que toi, tu ne parleras plus jamais à cette conne directement. Et, maître : si vous pouvez lui dire « bonjour sale conne », c’est encore mieux.

Source photo : Giphy

6. Dire "bonjour, toi !"

De façon à différencier ce « bonjour » de tous les autres « bonjour » que l’on prononce indifféremment. Faire de ce bonjour un bonjour personnalisé, avec une spéciale casse-dédi digne d’une chanson d’Yves Duteil. Se sentir légèrement ringard, mais heureux de sentir qu’on a une place à part.

7. Le baiser sur le front

La tendresse, bordel. Ca te dit rien, la tendresse ? C’est peut-être plus de l’amour, mais ce qu’on a vécu, on ne nous l’enlèvera pas, bordel. Les souvenirs, c’est la tendresse. Et tant pis si je passe pour un papa pervers.

8. Lui rouler une grosse pelle

La frontière entre ex et actuelle est si ténue ténue qu’on pourrait parfois la franchir au profit d’un viol de bouche. A ne tenter qu’en cas d’ivresse et de consentement mutuel.

Source photo : Giphy

9. La checker avec les pieds

La ringardise dise dise, c’est très sympa pa pa, alors pourquoi quoi quoi, ne pas la pra pra pra tiquer enseeeeeeeeeemble !

10. Ne plus jamais la voir et ne plus jamais avoir à saluer cette pute

Voilà une solution radicale qui évite de devoir se poser trop de questions et qui a le mérite, via l’entretien de la colère, de pouvoir se considérer comme un seigneur sith qui maîtrise à l’aise le côté obscur de la force. Merci de ne pas étrangler votre ex à distance.

Source photo : Giphy

Malaise et gêne sont mes deux compagnons de vie.