Tour Eiffel, Louvre, Pont Neuf... La Capitale ne manque pas d'atouts architecturaux, de merveilles historiques et de beautés soudaines. Mais Paris a aussi, comme toutes les grandes villes, sa part d'ombre, son côté Babylone. Ses endroits glauques. Prêt pour un petit tour dans les bas-fonds de Paname ?

  1. La Petite Ceinture
    La Petite Ceinture désigne une ancienne ligne de chemin de fer qui faisait le tour de Paris à l'intérieur des boulevards des Maréchaux. Ouverte à partir de 1852, elle fut utilisée jusqu'aux années 1940 puis partiellement réhabilitée en promenade ou en voie de tramway. Il reste encore aujourd'hui des parcelles totalement abandonnées, parfois recouvertes d'une épaisse végétation. Pour un gros frisson, on se dirigera surtout vers Alésia où il faudra s'armer d'une bonne dose de courage pour traverser l'un des anciens tunnels de la Petite Ceinture.

    Ligne_Petite_Ceinture_parc_Montsouris_Paris
    Crédits photo (creative commons) : Myrabella
  2. Les boulevards des Maréchaux, la nuit
    Du Bois de Boulogne à la Porte de la Chapelle, prostituées, clients et camés en tout genre se partagent le pavé. On est très, très loin du Paris romantique. Pour ceux qui ont le goût du risque...
  3. Les égouts de Paris
    La Ville de Paris en fait visiter une partie, en des endroits clés de la Capitale, dans une ambiance studieuse et relativement propre... Mais les égouts de Paris peuvent se "visiter" autrement (pour ne pas dire illégalement) et là, c'est un tout autre spectacle qui vous attend : odeurs âcres, ballets de bestioles (rats, ragondins...), arrivés d'eaux sales impromptues...

    15040458816_6f39ece180
    Crédits photo (creative commons) : Shadowgate
  4. Les bidonvilles de La Chapelle
    Non, Paris n'est pas une ville du Tiers-Monde. Et pourtant, des bidonvilles à Paris existent. Sur les bords du périphérique, au niveau de la Porte de la Chapelle, des centaines de familles vivent dans des conditions très glauques. Une honte collective.
  5. Les catacombes
    On ne vous parle pas ici des catacombes "officielles", notamment celles accessibles depuis l'ancien poste de Douane situé place Denfert Rochereau dans le XIVe, même si, déjà, le spectacle est pour le moins effrayant. Mais pour plus d'adrénaline, direction le 14e arrondissement de Paris et notamment le boulevard Brune à partir duquel vous pourrez vous engouffrer dans les entrailles de la Capitale. Attention, l'accès est illégal, et surtout très dangereux : des centaines de kilomètres de galeries dans le noir total, sorties inexistantes, des accès précaires et dangereux... bref, toujours descendre avec des cataphiles expérimentés !

    3188045916_8c9c6801da_b
    Crédits photo (creative commons) : Craig Booth
  6. Le labyrinthe des Tuileries
    Ah ce joli labyrinthe de haies, près de la Pyramide du Louvre, où les touristes curieux font semblant de se perdre... Il a l'air si paisible... Tentez l'aventure de nuit et vous en ferez une autre peinture. Un endroit où se mêlent sexe, drogues et parfois violence. Et parfois même les trois, sur la même personne en même temps. Non sérieux ne regardez pas derrière les statues ça craint.
  7. Le cimetière du Père-Lachaise
    Y aller en plein hiver, lorsque la nuit tombe tôt et que les allées se vident. Se balader dans un silence absolu parmi les quelque 70 000 tombes devient flippant ! Les corneilles noires qui pullulent dans le cimetière et rôdent au-dessus des passants n'ont rien de rassurant non plus. Du côté du mur des Fédérés, qui fut le théâtre d'affrontements sanglants durant la Commune de Paris, on s'attend presque à voir sortir des fantômes réclamant vengeance.

    pere lachaise
    Crédits photo (creative commons) : Shadowgate
  8. Rue Saint-Denis
    Déjà de jour, la rue Saint-Denis, "dédiée" à la prostitution, c'est pas jo-jo. De nuit, c'est encore un niveau au-dessus. Les prostituées y sont partout, les types louches, l'endroit est mal éclairé. Bref, il faut connaître.
  9. Le Jardin des Halles
    Un autre jardin parisien qui, de jour, est respectable, malgré ses nombreux recoins. Mais de nuit, le Jardin des Halles est un endroit parmi les plus glauques de Paris, entre marchands de drogues et consommateurs calcinés. Nombreux sont aussi les sans-abri à s'y réfugier, avec leurs paquetages et leurs chiens. Les bagarres y sont fréquentes.
  10. Boulevard de Belleville
    Depuis quelques années, le boulevard de Belleville est LE haut lieu de la prostitution de rue de Paris. Tout son long vous croiserez des dizaines de prostituées chinoises.

    3990806444_089978a0ab_b
    Crédits photo (creative commons) : Citizen59

Sinon, pour les véritables No-go zones de Paris, c'est ici.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.