Le plastique c’est notre grand fléau à nous, gens du 21e siècle. Il est présent partout on cherche à s’en débarrasser mais on ne sait pas comment. Du coup, on continue à en produire parce que c’est plus simple de continuer que de réfléchir ensemble à comment arrêter d’en consommer (ironique). Résultat le plastique est omniprésent et pas que dans les sacs plastiques où les figurines des menus pour enfant de Mc Do… Petit tour des endroits où vous aurez la chance d’en retrouver, c’est cadeau.

1. Le sel, miam miam miam

D’après une étude coréenne 90 % des marques de sel contiennent des traces de micro-plastique, pourquoi parce qu’on balance tous nos déchets plastiques dans l’océan. On sera pas étonné dans quelques années quand l’écume se transformera en papier-bulle.

2. Le corail

11 millions d’objets en plastique sont empêtrés dans les récifs coralliens, ne serait-ce que dans la région Asie-Pacifique. Du coup, les coraux ont du mal à grandir, à se nourrir et certains ingèrent quand même du plastique, souffrant alors d’indigestion. C’est normal, imagine tu avales une bouteille en plastique en entier ? Tu risques d’avoir mal au bide.

3. Sur des roches au Portugal on trouve des couches de plastique incrustées

Les chercheurs qui ont découvert ce phénomène lui ont donné le nom de « plasticroûte » (mignon) car le plastique présent sur la roche la recouvre et forme presque une nouvelle épaisseur. Les particules de plastique sont prises pour nourriture par les invertébrés présents sur ces roches qui en font leur repas. Ils sont un peu stupides aussi…

4. Les nids d'oiseaux

Chez les balbuzard pêcheurs, une espèce d’oiseaux qu’on retrouve à différents endroits du globe, 100 % des nids observés sont touchés. Pour le Fou Brun présent dans l’hémisphère sud c’est 15 % des nids touchés alors que ces derniers sont censés être faits d’algues et de feuilles. Ces composants plastiques se retrouvent à l’intérieur des nids car ils se mêlent aux composants naturels dont ils ont besoin pour fabriquer leur nid.

5. Un sac plastique a été retrouvé à 11km de profondeur, soit la fosse océanique la plus profonde au monde

C’est un peu comme si vous croisiez Florian Philippot à la fête de l’Huma, il n’a rien à faire là et vous êtes franchement déçu en le voyant car c’est pas ce à quoi vous vous attendiez. Mais là en fait ça n’a rien d’irrationnel puisque 8 à 12 millions de tonnes finissent dans les océans chaque année, soit l’équivalent d’un camion poubelle chaque minute.

6. Les sachets de thé

En fait quand vous avez l’impression de faire un petit geste healty pour votre corps et a priori pas mauvais pour la planète, il y a toujours le composant du mal dans votre boisson : le plastique. Même quand il est pas là, il est là, c’est le choc.

Source photo : Giphy

7. Les gobelets en papier

Encore une tromperie à laquelle on doit faire face avec douleur. Les petits gobelets en papier qui nous donnent l’impression d’être des gens meilleurs sont aussi victimes de duperie car, peut-être l’aviez-vous remarqué, une fine couche de plastique recouvre le gobelet pour qu’il ne se déforme pas. Perso, je me sens trahie.

8. Dans les gouttes de pluies

Des chercheurs ont retrouvé 365 particules de micro-plastiques par jour et par mètre carré dans une station météorologique reculée des Pyrénées. Preuve que la pluie et la neige peuvent les transporter sur de grandes distances. On est quand même arrivé au stade où on peut dire qu’il pleut du plastique.

9. Les vêtements polaires

Les vêtements en polaire sont fabriqués à partir de microfibres en plastique et comme elles sont toutes toutes petites et bah au lavage elles se détachent de nos vêtements et finissent aussi dans la mer parce qu’elles sont trop fines pour être traitées par les stations d’épuration. C’est ballot.

10. Les bouteilles en plastique

Étonnant n’est-ce-pas ?

Heureusement qu’il nous reste l’aluminium.

Sources : Consoglobe, RTL, BFM , Le Figaro,