Elle peuple tous nos placards ménagers (on en trouve dans 7 foyers sur 10 en France), on en fout partout : pour nettoyer la cuisine, les chiottes, la salle de bain… Sauf que l’eau de Javel n’est pas de l’eau de roche. Non seulement on en utilise beaucoup, mais en plus on ne l’utilise pas correctement. Bref, c’est un vieux produit toxique qu’on ne connaît pas si bien.

1. Non ce n'est pas une coïncidence si elle porte le même nom que la station de métro, c'est de là qu'elle vient

Enfin pas du métro directement. Mais l’actuel 15e arrondissement de Paris est un ancien village, le village de Javel. Les origines de la recette de l’eau de Javel remontent à la fin du XVIIIe siècle quand un chimiste suédois découvre le chlore. Quelques temps plus tard, Claude-Louis Berthollet s’approprie cette trouvaille pour mettre au point une lessive capable de reproduire le blanchiment des textiles (obtenu naturellement avec le soleil, mais ça prend des mois) par le chlore. Sa manufacture, nichée au cœur du quartier de Javel donne ainsi naissance à l’eau de Javel.

2. Il ne faut surtout pas reverser l'eau de Javel dans l'évier après utilisation

Encore une fois parce que c’est hyper toxique et donc un polluant hors pair pour l’environnement. A la place il faut laisser l’eau Javel a l’air libre pendant 2 jours (en s’arrangeant pour que ce soit inaccessible aux enfants et aux animaux) le temps qu’elle perde ses propriétés et là seulement on peut la jeter. Bref c’est chiant. Du coup personne le fait. Du coup tout le monde pollue. Du coup c’est chiant. Du coup la boucle est bouclée.

3. Si tu en utilises sur des objets en inox, ils vont devenir tout noir

Ça vaut aussi pour l’aluminium et l’argent. Comme quoi on peut naître avec une cuillère argent dans la bouche mais pas avec une cuillère en argent lavée à l’eau de Javel dans la bouche.

4. Il ne faut jamais la mélanger avec de l'eau chaude

Et globalement, tu verras qu’il ne faut mélanger l’eau de Javel avec rien d’autre que de l’eau froide si tu veux pas te retrouver avec des poumons confits.

5. ... et jamais non plus avec de l'urine

Alors vous allez me dire que quand on lave la cuvette des toilettes, il n’y a pas de pipi dedans mais je vous invite à venir faire une excursion dans les toilettes de Topito un mardi matin à 10h30 pour vous prouver le contraire. Le problème avec l’urine c’est qu’elle contient de l’ammoniaque et cette substance mélangée à l’eau de Javel accroît fortement la toxicité du produit. Génial quand tu nettoies les chiottes !

6. On en consomme vachement beaucoup

En France, on se situe au 5e rang mondial de la consommation du divin élixir. On en consomme 7 litres par seconde. A l’échelle mondiale, on en consomme 220 millions de litres chaque année. Or comme dit l’adage, rien ne se perd, rien ne se crée et c’est autant d’eau de Javel qui se retrouve forcément à la fin dans l’environnement.

7. L'eau de Javel ne nettoie pas !

Eh non Jamy ! Il lui manque ce petit truc appelé « tensio-actif » qui permet de nettoyer. C’est un bactéricide pur, donc son seul taff c’est de désinfecter et décolorer. Donc inutile de laver ta vaisselle ou tes cheveux avec (pitié, ne fais pas ça).

8. Elle est la cause d'un paquet d'accidents domestiques

Sur la totalité les accidents domestiques, 1/4 sont liés à des intoxications, et sur ce quart, 40 % sont dus à l’eau de Javel. Y’a même des gens qui se suicident à l’eau de Javel, c’est dire ! Bon en l’occurrence je vous conseille pas de vous suicider avec cette méthode parce que vous risquez de vous loupez et de vous faire très très très très (très) mal. Le cas échéant, n’essayez même pas de vous faire vomir, ça aggraverait la situation. Si tu veux survivre le mieux c’est encore d’appeler le 112 ou le Samu.

9. Le personnel hospitalier confronté quotidiennement à l'eau de Javel développe davantage de bronchites chroniques

C’est ce qu’une étude américaine a révélé en se reposant principalement sur les informations de santé des infirmières. L’eau de Javel n’est pas le seul produit en cause dans leur état de santé mais l’étude semble tout de même montrer que plus on y met le pif plus on peut être atteint de BPCO (bronchite chronique obstructive). On a aussi constaté que les enfants exposés développaient plus souvent des cas de grippes et d’infections respiratoires.

10. Elle pète les genoux à la tuberculose

Si on est tenté de l’accuser de tous les maux, faut reconnaître qu’elle nous a bien été utile pour détruire des petites saloperies comme le bacille de Kock (qui donne la tuberculose, miam). C’est d’ailleurs à cause de ce succès que l’eau de Javel est devenue populaire et symbole de lutte contre les microbes. Elle a aussi été utilisée pour désinfecter les eaux de la région de Verdun (on a même appelé ce procédé la verdunisation) entravée par les cadavres d’hommes et d’animaux pendant le siège, alors que la région était particulièrement exposée aux risques d’épidémies.

Pour tout vous avouer, après avoir écrit ce top, je ne sais pas comment je suis encore en vie.

Source : Wikipédia, Consoglobe, Ouest France, Femme Actuelle