Crédits photo (creative commons) : alexbrn

On s'apprête à le goûter comme chaque année, une sorte de rituel, ou plutôt un sacrifice, juste histoire de célébrer un truc au final. Et on l'a enfin digéré. Le verdict est sans appel, le beaujolais, 3 années sur 3 c'est souvent pas bon. La preuve.

  1. 2013
    "Du fruit, du croquant, du gouleyant et de la fraîcheur" - Cyril Lignac, humoriste.
  2. 2012
    De la souplesse et de l'élégance. Non ok on déconne.
  3. 2011
    Cher et ordinaire, tout simplement. Même plus cher d'ordinaire, c'est dire.
  4. 2010
    Un millésime classique, beaucoup de fruit en bouche. Un peu comme le multivitaminé du Lidl d'en bas.
  5. 2009
    Des arômes de framboises, mais un peu pourries.
  6. 2008
    Pétillant et mousseux à la fois, inimitable.
  7. 2007
    Entre la piquette et le cubi à 5€, notre coeur balance.
  8. 2006
    On l'a recraché comme on goute en cave, alors qu'on était à table. Un mauvais signe.
  9. 2005
    On a eu une gastro cette année là et on a pas pu le gouter. Mais on a préféré la gastro de toute façon.
  10. 2004
    Plus cher que le gasoil et moins utile. Parfait pour accompagner un KFC.
  11. 2003
    Délicieuses notes de noisettes, de tabasco, de sable et de Fanta orange. Un subtil mariage de saveurs.

Et vous, c'est quoi votre cuvée préférée recrachée ?