A deux mois de l’investiture, le formidable nouveau président du monde Donald Trump est en train de nous préparer une super équipe de choc pour son gouvernement. Chacun de ces candidats étant plus réjouissant que l’autre, on se frotte les mains à l’idée d’avoir The Expandables à la tête des Etats-Unis.

1. Newt Gingrich, chef de la diplomatie mais intellectuel avant tout

“Je ne suis pas un leader naturel. Je suis trop intellectuel ; je suis trop abstrait; je pense trop” a-t-il dit. Il y a de quoi faire jalouser Bruno Lemaire dont “l’intelligence est un obstacle”.

Source photo : Giphy

2. Mike Pence, ultra-religieux, ultra-conservateur mais surtout ultra-kikoo

Il a déclaré concernant les femmes qui souhaitaient mener de front carrière et enfant qu’elles devraient plutôt rester mères au foyer pour ne pas faire souffrir leur progéniture. Merci Mike.

3. Rudolph Giulani, un genre de ministre de la justice

“Les officiers de police blancs ne seraient pas là si les noirs ne s’entretuaient pas” BONNE AMBIANCE l’attorney général. Durant son mandat de maire de New York il a aussi refusé aux sans-abris un logement gratuit, bref c’est vraiment un chic type.

4. Chris Christie, en charge de la transition administrative entre le gouvernement d’Obama et celui de Trump

Après une sale affaire qui l’accuse d’avoir créé un embouteillage géant pour chercher des noises à un maire de l’opposition (vive le far west), on n’a pas pu lui trouver un meilleur poste, mais ça devrait être vite réparé. Trop les boules quoi.

Source photo : Giphy

5. Reince Priebus, chef de cabinet de la Maison Blanche

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela ne veut pas dire qu’il sera en charge des toilettes du président. Bien qu’on lui doive cette merveilleuse déclaration “La majorité des femmes sont contre l’avortement”. AH oui, j’oubliais, il sera également en charge d’abroger l’Obama Care, soit le seul début de commencement de tentative de sécurité sociale. Chapeau bas.

Source photo : Giphy

6. Stephen Bannon, pressenti comme haut conseiller et chef de la stratégie

Ce charmant bonhomme qui a été directeur général de campagne de Donald Trump est également à la tête du média conservateur Breibart News qui a consacré des articles amoureux de Marine et Marion Maréchal Le Pen. Cette dernière milite ainsi pour faire venir ce savoureux média en France, ce qui ne saurait malheureusement tarder. Bannon a également produit un super documentaire vantant les mérites de Sarah Palin. COPAIN.

7. Sarah Palin tente de gratter pour être ministre de l’Intérieur

Bah oui, il fallait bien mettre une gonzesse dis donc après toutes les belles déclarations misogynes de Trump, faut faire gaffe ! En même temps, quand elle dit “Les dinosaures et les hommes ont vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans.” on peut aussi se dire qu’on se serait bien passé d’elle.

Source photo : Giphy

8. Jeff Sessions, futur ministre de la Défense

L’actuel sénateur de l’Alabama a soutenu Trump durant toute sa campagne et fut un de ses plus proches conseillers notamment sur les thématiques de sécurité nationale et d’immigration ce qui laisse présager une belle ouverture d’esprit et un chouette sens de l’accueil. Il est bien sûr opposé à l’avortement et au mariage gay.

Source photo : Giphy

9. Ben Carson, pressenti au ministre de la santé

Ancien neurochirurgien et climatosceptique… Ben Carson a même traité Hillary Clinton d’être satanique. Un type super détendu en somme.

Source photo : Giphy

10. Steven Mnuchin, pressenti secrétaire de la trésorerie

Banquier à Goldman Sachs durant 17 ans, producteur de films comme Max Max : Fury road et American Sniper. C’est un peu l’élément what the fuck du futur gouvernement trumpien (et il est interdit de dire que Donald s’est trumpé parce que le prochain qui fait un jeu de mots sur Trump, je lui fais bouffer son coude).

Source photo : Giphy

En revanche, on est absolument dévastés d’apprendre que les enfants de Trump, malgré toute leur bonne volonté et leur expérience évidente dans le domaine, ne pourront pas être intégrés au gouvernement. Bah oui il y a des règles interdisant ce népotisme, comme quoi ils font pas non plus n’importe quoi. Du coup, les pauvres mômes vont juste s’occuper de l’empire économique de papa Trump, ouf, y’a vraiment une justice.