Crédits photo (creative commons) : dollen

La pause déjeuner, c'est l'occasion de déjeuner, mais aussi, et surtout, l'occasion de faire une pause. Et à la pause, les collègues deviennent des relations, voire des amis, et c'est sur ce petit réseau social que vous comptez pour passer un moment agréable avant de reprendre les tâches laissées en plan ce matin. Et comme toute boite, la masse salariale de votre entreprise compte ses brebis galeuses, ces collègues qui ont le pouvoir étonnant de vous pourrir votre repas et de vous faire attendre la reprise du boulot avec une impatience non contenue. En fait, il y en a 10.

  1. Le radin
    Celui à qui il manque tous les jours 1 ou 2 euros. Il attendra le dernier moment pour vous dire qu'il est embêté, mais qu'il vous rend ça demain, promis.
    Comment le repérer ?Il met des rince-doigts dans sa poche et prend du pain au-delà du raisonnable.
  2. Le néo-végétarien
    Les végétariens de longue date sont en général tolérants. Ceux qui ont rejoint depuis peu ce mouvement sont encore portés sur le prosélytisme : "Ta cuisse de poulet, là, elle a l'air gorgé de farines animales, ça fait froid dans le dos... et tes frites, elles sont cuites à l'huile végétale ? Tu sais pas ? Si tu veux mourir à 40 ans, c'est ton problème..."
    Comment le repérer ? Il vous le dit depuis 9h ce matin, "Je sais pas si je te l'ai dit, mais je suis végétarien, moi..."
  3. L’apprenti cuisinier
    Il a regardé "Top Chef" hier, et il peut t'affirmer que cette béchamel est en dessous de tout. Est-ce que tu savais que lorsqu'on ajoute du fromage pour lier une béchamel on a une sauce Mornay ? Non, tu ne le savais pas, et tu t'en foutais, parce que là, tu veux juste finir ton poisson tranquille.
    Comment le repérer ? Il demande au serveur du self si le hachis parmentier a été assaisonné à la Fleur de Sel de Guérande.
  4. L'alcoolique chronique
    Il a attaqué l'apéritif quand tu prenais ton café à 10 heures, et il a jugé utile de s'enfiler un demi pour "éviter la cohue" devant le restaurant d'entreprise. Il ne touchera pas à son plateau, parce que "manger, c'est tricher".
    Comment le repérer ? Il t'explique d'emblée que ce serait plus économique de partager une bouteille plutôt que de prendre deux verres, même si tu ne bois pas.
  5. Celui qui fait des blagues de cul entre chaque plat
    La convivialité ultime, selon lui, c'est l'extrême vulgarité de ses bons mots. "T'as pris la mousse au chocolat? Fais gaffe, c'est aphrodisiaque, le bureau va se lever tout seul cet après-midi, HAHAHA..." La dernière fois que vous lui avez dit qu'il était lourd, il vous a dit "Oh, ça va, pète un coup !"... Comment le repérer ? Il prend toujours des clémentines et une banane sur le plateau de fruits, au cas où.
  6. Celui qui a besoin de parler
    Un divorce, une injustice au bureau, un client qui lui a dit qu'il était le pire commercial qu'il ait jamais vu de sa vie, un contrôle fiscal ou un devis ahurissant pour le contrôle technique de son monospace... Toutes ces misères, il faut que ça sorte, idéalement devant une macédoine de légumes ou une salade piémontaise. Comment le repérer ? Un journal à la main, un article repéré, il a déjà fomenté son plan. "Hausse de la TVA ?... Ça pouvait pas mieux tomber... avec mon divorce qui se prépare... Tu sais que je vais devoir vendre la maison avec cette histoire ?... Non, pas l'histoire de TVA je te parle du divorce !"
  7. Celui qui finit toujours ton dessert
    Il a une conception "communautaire" de votre assiette. Il dit "Tu permets ?" 83 fois par repas et tente d'apaiser votre irritation par des bons mots bien sentis : "T'inquiète pas, j'ai pas la gale!" Comment le repérer ? Il prend systématiquement le plat alternatif, "Tu prends quoi toi ? L'île flottante ? Ok, je vais tenter la mousse alors."
  8. Le maniaque de l'hygiène
    La petite lingette humidifiée sortie en début de repas vient chaque midi interférer avec l'appétissante odeur des flageolets. Le maniaque brique consciencieusement sa table, son plateau et ses couverts en roulant des yeux, exaspéré par l'hygiène déplorable qui règne dans cette salle commune.
    Comment le repérer ? Il saisit son plateau avec des mouchoirs en papier.
  9. L'animateur de tablée
    Vous n'avez pas eu une matinée facile et vous comptez décompresser le temps de la pause déjeuner. Raté : votre voisin de table a décidé de vous raconter une anecdote hilarante qui lui est arrivée pas plus tard que ce matin en garant sa bagnole. À tout hasard, il vous conte sa mésaventure suffisamment fort pour attraper un public nouveau sur les tablées voisines.
    Comment le repérer ? il est déjà plié de rire avant d'avoir commencé à raconter.
  10. Celui qui a des médicaments à prendre
    On a tous, à un moment de notre vie, eu à avaler des comprimés à chaque repas. Alors pourquoi celui qui en prend juge indispensable de justifier le contenu de son ordonnance ? "Je suis obligé de prendre ça, à cause de mes problèmes de transit... et du coup, j'ai ces gélules pour les gaz... ça, c'est autre chose, c'est un complément vitaminé..."
    Comment le repérer ? Un sachet blanc dans une main, la notice fraichement dépliée de ses comprimés dans l'autre, le malade mime en général une pathologie plus visuelle que celle qu'il a vraiment : il renifle, il tousse, voire il boite.

Et vous, vous avez des bêtes noires du déjeuner ?

Tu t'ennuies en open space ? On a déniché les gadgets les plus cool :