Depuis une petite trentaine d'années (et l'avènement de MTV), la musique, en plus de s'écouter, se voit ; et si un seul remuement de bassin suffisait en son temps à Elvis pour provoquer l'ire des bien-pensants, cette époque est belle et bien révolue. Maintenant pour choquer, il faut du sexe, de la violence, de l'outrance, de l'outrage, le tout vous dispensant même parfois d'avoir à écrire une bonne chanson. La preuve avec ce top 10 des clips les plus controversés.

  1. Queen – Body Language : à tout seigneur tout honneur, le premier clip censuré par la (alors) prude MTV. Ambiance moite, corps en sueur, cuir... Bref, que des choses que MTV ne cesse de nous montrer aujourd'hui.

  2. Aphex Twin – Come To Daddy : âmes sensibles s'abstenir. Le petit génie de la techno nous offre ici des images dignes des films d'horreur les plus glauques : cité grise et dévastée, enfants ayant tous la tête... d'Aphex Twin détruisant tout sur leur passage, monstre difforme sortant d'un écran de télévision... Ah oui j'oubliais...la musique, à l'avenant, n'est pas vraiment idéale pour un dîner romantique.

  3. Mötley Crüe – Girls Girls Girls : évidemment, montrer des filles dénudées dans des vidéos musicales ne choque plus personne, mais à l'époque, les quatre californiens allaient subir les affres de la censure, en voulant rendre hommage à ce beau corps de métier qu'est celui des strip-teaseuses, et ce dans un clip tout en finesse et en élégance.

  4. Prodigy – Smack My Bitch Up : caméra subjective narrant le tout venant d'une petite virée le samedi soir : alcool, drogue, sexe, bagarre... Evidemment, cela change de l'éternel resto-ciné.

    http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/Prodigy+–+Smack+My+Bitch+Up/1#video=x1o8tw

  5. Justice – Stress : signé Romain Gavras (le fils de), Stress nous fait participer à une virée hyper violente de mômes des cités dans Paname, sans que l'on comprenne un seul instant ce que le réalisateur a voulu montrer ou démontrer.

  6. Madonna – Like A Prayer : on a choisi celui-là, comme on aurait pu en choisir une bonne dizaine d'autres. La Madonne évidemment toujours sexuellement avenante, dénonce avec force le racisme et danse devant des crucifix en feu... Oui pourquoi pas. Mais pourquoi en fait ?

  7. Erykah Badu – Window Seat : la belle Erykah Badu s'effeuille lors d'un long plan-séquence, dans les rues de Dallas et s'effondre à l'endroit même où JFK avait reçu le coup mortel, le tout avec Evolving tatoué dans le dos, du sang bleu coulant de sa plaie, et une voix-off sensée expliquer... quelque chose. Quant à savoir ce que tout cela veut dire ?

  8. MIA – Born Free : toujours Romain Gavras, toujours de la violence avec des policiers masqués matraquant à tout va, et visiblement chargés d'arrêter... des rouquins... révolutionnaires, qui se retrouvent forcés de courir à travers un champ truffé de mines. Le racisme, ce n'est pas bien.
  9. Serge Gainsbourg – Lemon Incest : Gainsbourg égrillard réalise lui-même le clip controversé d'une chanson qui ne l'est pas moins, et couche sa (alors) toute jeune Charlotte en petite tenue dans un lit, dans lequel il s'empresse de la rejoindre torse nu. Pour ceux qui n'auraient pas compris le titre ou écouté les paroles.

  10. George Michael – Shoot The Dog : pas vraiment le meilleur morceau de son auteur, mais la vidéo montrant George Bush en débile profond et Tony Blair en caniche de l'Amérique fit son petit scandale en son temps et reste fort sympathique. Bon ce n'est pas non plus la réflexion antimilitariste la plus profonde qui soit.

Vous en voyez d'autres ?