Crédits photo (creative commons) : José Cuervo Elorza

Un long trajet en voiture nécessite une logistique à toute épreuve. La route est un environnement hostile et prendre un long trajet à la légère serait une erreur. Ces quelques recommandations pourraient venir en renfort de votre seule adresse au volant. Avant de prendre la route, vous seriez bien avisé de ne pas oublier certaines bricoles :

  1. Un GPS
    Une carte fera l'affaire si vous n'avez pas de G.P.S. L'idéal serait d'avoir déjà déterminé votre parcours avant le départ et la règle numéro 1 étant de ne jamais demander son chemin à quiconque, les gens étant excessivement gentils au point de vous répondre même quand ils n'en savent rien.
  2. La pression des pneus
    Des pneus correctement gonflés apporteront un réel confort à votre trajet. Pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi financièrement parlant. Une voiture juchée sur des pneus bien gonflés consommera moins de carburant. N'oubliez pas d'adapter cette pression à votre chargement. Donc pensez aux deux gros à l'arrière, c'est pas sans conséquences.
  3. Vérifier l'état de vos feux
    L'état, la propreté et le fonctionnement des feux pour être précis. La nuit, ils vous offriront l'assurance de voir la route et d'être vu des autres utilisateurs. On est peu de choses hein ?
  4. Une bouteille d'eau
    S'hydrater régulièrement est essentiel (ceci est un message de l'AGBE, l'Association des Grands Buveurs d'Eau). Il n'y a pas de raison que ce réflexe se perde dans une voiture, qui plus est sur un long trajet. Alors on peut aussi s'arrêter pour boire. Mais sur une aire d'autoroute, ça coute un bras. Si vous voyagez en plein désert, prévoyez 2 bouteilles. De 60 litres.
  5. Une lampe torche
    En cas de scénario-catastrophe de niveau 1 : la panne, au beau milieu de la nuit. Et là, vous pourrez dire que vous êtes un bon gars qui prévoit tout avec votre lampe. Tous les occupants de la voiture seront estomaqués d'une telle précaution. Malgré ça, ça reste le scénario parfait (une panne au milieu de nulle part) pour un film d'horreur. Attention derrière vous. Dépêchez-vous d'atteindre le gîte le plus proche.
  6. Une trousse de secours
    En cas de scénario-catastrophe de niveau 2 : la panne au beau milieu de la nuit. Vous tentez d'atteindre le gîte le plus proche, un chien-loup, ou un loup-garou, tout est allé si vite, vous saute dessus et vous mord (pour s'amuser). Pas de panique, votre trousse est justement remplie de désinfectant et de pansements. Pas con.
  7. Vérifier le niveau d'huile
    En fait, un check-up complet des niveaux de votre moteur s'impose : liquide de refroidissement, liquide lave-glace, liquide de freins et huile. N'hésitez pas à vous aider d'un ami passionné de moteur. Et filez lui 20 euros, c'est votre ami, pas votre esclave.
  8. Son téléphone
    Alors, bien entendu il ne s'agit pas de l'utiliser au volant, c'est interdit et un chouïa dangereux. Vous seriez pourtant bien avisé de l'avoir sur vous en cas d'égarement, de panne ou d'accident. Vous pourrez ainsi tweetter votre désarroi et appeler les secours ensuite. C'est un détail, mais prévoyez le batterie chargée. Un détail quoi.
  9. Les papiers de véhicule
    Carte grise, permis de conduire, papiers d'assurance pourront vous être assez utiles sur la route, que le trajet soit court ou long d'ailleurs. Petite astuce pratique : rassembler tous ces documents au même endroit peut s'avérer assez astucieux, comme par exemple dans le porte-carte hideux fourni par votre garage (le tout avec un numéro de téléphone qui a changé évidemment)
  10. Un casse-croûte
    Il vous faut maintenir un niveau de concentration maximal au volant. Pour cela, il est important de répondre aux attentes de votre corps. Et dans votre corps, il y a un estomac, qui peut manifester son mécontentement par quelques gargouillis sonores. Un casse-croûte suffira à le calmer. Ou des gâteaux. Des petits gateaux. Plein même.
  11. Un signal sonore invitant à la pause
    Il est recommandé de faire des pauses régulièrement. Si vous êtes un peu étourdi, on ne peut que vous conseiller de régler une alarme sur votre téléphone (qui est chargé, voir plus haut), qui vous rappellera qu'il est l'heure de s'arrêter un peu. Le mieux étant de s'assurer quelques minutes de pause toutes les 2h. Et pas l'inverse, sinon ça va vraiment être long.
  12. Un porte-bonheur
    Il en existe des dizaines et leur efficacité est assez variable. Outre le médaillon de St Christophe, Saint Patron des Voyageurs, le trèfle à quatre feuilles est sans doute le meilleur compromis. La présence d'un porte-bonheur dans sa voiture ne doit pourtant pas diminuer votre vigilance au volant. C'est seulement un plus.
  13. Ses enfants ou sa femme
    Le trajet risque toutefois d'être plus commode sans votre petite famille, mais une fois sur place, vous vous sentirez un peu seul quand même.
  14. Un arbre magique désodorisant
    Accroché au rétroviseur intérieur, il vous accompagnera lors de vos déplacements, courts ou longs, et diffusera consciencieusement sa remarquable fraîcheur. En plus, on ne peut pas lui enlever un certain esthétisme. Ou pas.
  15. Ses clefs de bagnole
    Parce que vous alliez encore les oublier. C'est maladif à ce niveau là.

Et vous, vous voyez quelque chose que l'on aurait oublié dans les choses à ne pas oublier avant de prendre la route ?

Source : askmen