Il faut savoir arrêter une grève. Les plaisanteries les plus courtes sont toujours les meilleures. Il faut que jeunesse se passe. Pierre qui roule n’amasse pas mousse. Autant de dictons qui incitent à mettre un terme au moment opportun aux choses qui, jusqu’alors, étaient coolos. Si l’acte sexuel durait 30 ans, personne ne se risquerait jamais à baiser. Il en va de même avec les chanteurs : c’est sympa quand c’est nouveau, mais mieux vaut parfois ne pas étirer le plaisir, au risque de le transformer en maxi-malaise.

1. Renaud

Toujours la banane, toujours vivant, droit sur mes guibolles, nianiania et mon falzar et mes santiags, tactac je pratique un argot disparu depuis 40 ans, je suis le type le plus ringard du monde et on dirait que je peux plus marcher tellement j’ai bu de pastis à la Closerie des Lilas. Pour un peu, Renaud deviendrait presque aussi con que son frère. Il y a quinze ans, son premier retour main dans la bouche avec Axelle Red était déjà un peu ridicule, mais, là, J‘ai embrassé un flic, c’est pas possible. Séchan de vieillir, hein ?

Source photo : Giphy

2. Bob Dylan

Quand on commence à reprendre ses chansons déguisé en Lou Bega en imitant une trachéotomie, c’est qu’on a depuis longtemps franchi la ligne jaune séparant le charmant génie torturé du vieux con ridicule à moustache de mousquetaire. Quand on a été ce qu’a été Bob Dylan, continuer, ce n’est pas seulement se donner en spectacle ivre, c’est attaquer volontairement tout un pan de la contre-culture.

3. Iggy Pop

Iggy Pop est en train de devenir au rock ce que la tourte trop cuite aux poireaux de la semaine dernière est à la gastronomie: un truc qu’on ne peut avaler que bourré.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f4/Iggy_Pop_stand_-_Sziget_Fest_2006_(crop).jpg

4. Charles Aznavour

Aznavour s’est fixé comme objectif d’annoncer 60 fois la fin de sa carrière. Du coup, après avoir délimité il y a cinquante ans le cadre d’une chanson française intelligente, musicale et affranchie des ringardises du cabaret façon année 20, il a décidé d’épuiser le genre pour qu’il n’y ait plus jamais d’autre chanson française intelligente après lui. Le problème c’est qu’au fond des tiroirs on trouve surtout de la poussière, des souvenirs qui auraient pu rester des souvenirs et des trucs rangés là parce qu’on s’en sert jamais.

Source photo : Giphy

5. Elton John

Franchement, il nous a vraiment fait rigoler, le Michou briton. C’était mélodique, pop, enlevé, péchu, ça sonnait plus que Polnareff, mais on ne peut pas être la victime d’un morphing progressif avec Mimi Mathy et encore donner des concerts pour y jouer de nouvelles chansons déjà ringardes avant d’être écrites. En plus, je doute qu’il soit aujourd’hui capable de mettre son pied sur le piano avec autant de décontraction, Elton Gêne.

6. Paul McCartney

Les Beatles jouent à Dix petits Nègres et, comme dans le roman, tout le monde croit que le meurtrier est mort. Paul McCartney survit à tous ses anciens camarades, mais, depuis la fin des Beatles et des Wings, il joue dans une pièce de théâtre permanente qui raconte la décrépitude un peu triste d’un type pour qui on avait de l’amitié. Il a l’air tellement serré dans ses costumes coupe anglaise que, dans la rue, je le confondrais avec Dave. John a bien raccroché, lui.

Source photo : Giphy

7. Julien Clerc

Le type croisé avec une chèvre a débarqué dans les années 60 et s’est démerdé pour incarner la contreculture américaine en VF. Dès les années 80, il a fait un virage ringard en se déguisant en Jean-Luc Lahaye et en chantant des trucs aussi nuls que Mélissa et, maintenant, il écrit des chansons mélancoliques où il n’y a plus aucune mélodie. En plus, comme il a pris un coup de vieux, personne ne lui dit plus qu’il fait super jeune, ce qui épuise donc le principal vivier de questions posées à Julien Clerc au cours des vingt dernières années. La preuve par mille qu’il faudrait arrêter, cette reprise d’ascenseur de Fly me to the moon.

8. Jean-Michel Jarre

Quelqu’un peut-il se dévouer pour avertir Jean-Michel Jarre qu’il n’est plus pionnier en rien depuis que n’importe qui peut faire de la musique électronique ? Son CDD est terminé depuis 1997, mais tout le monde lui dit le bonjour quand il arrive le matin au travail comme si de rien n’était. Que fait la DRH ?

Attention GIF MODERNE.

Source photo : Giphy

9. Sting

Depuis 15 ans, Sting (à part chanter avec Craig David), alterne les moments où il sort une nouvelle chanson qui est l’exacte réplique de la précédente, et les périodes où il fait le tour des plateaux télé pour évoquer sa pratique de l’amour tantrique. Ce n’est plus un chanteur, c’est un trouble obsessionnel compulsif.

Source photo : Giphy

10. MC Solaar

Si l’on mélange le bon sentiment à la Abd Al Malik, l’écriture nulle à la Benabar et le sens de la musique de Patrick Sébastien – n’oublions pas de bien agiter – on obtient la prochaine chanson de Mc Solaar, qui s’intitulera Tous des frères ou, Ghetto gâté.

La longévité est un truc qui se décide sur du court terme. Regardez C Jérôme, il a rangé ses stylos à temps.