HOUUUUU qu’elles sont jolies les jolies orques et qu’ils sont beaux les beaux dauphins dans leur bassin ! Ils ont l’air si heureux de sauter dans des cerceaux sur du David Guetta ! Sauf que oui mais en fait non pas du tout, 100 % faux. Les parcs aquatiques animaliers ont de plus en plus mauvaise presse et pour cause. Les animaux y sont maltraités au quotidien et la seule chose qu’on peut faire à notre petit niveau, c’est déjà de ne pas assister à ce genre de spectacle. Allez salut Marineland, salut Seaworld.

1. Les animaux marins en captivité ne meurent JAMAIS de vieillesse

C’est un fait. Y’a pas à discuter. Que ce soit des orques des dauphins ou tous les animaux que vous voulez, leur espérance de vie se trouve largement diminuée quand ils sont en captivité.

2. Techniquement, enfermer une orque dans un bassin revient à enfermer un humain dans une baignoire

Alors c’est vrai qu’en termes de comparaison ce serait pas tellement plus petit qu’une chambre de bonne classique à Paris, mais bon imaginez juste, les gars ont l’océan pour eux et on les fout dans un récipient minuscule en béton. En plus, comme ils utilisent l’écholocalisation pour se repérer, leurs sons se réverbèrent à une distance minable ce qui les rend totalement cinglés. Trop chou.

3. Les animaux marins en captivité sont quotidiennement nourris de médoc pour soigner leur dépression

Ce serait presque drôle si c’était pas absolument dramatique. Les bestioles sont sous anti-dépressifs mais bon c’est plus logique que de leur rendre leur liberté. Une bonne séance chez le psy et l’orque acceptera de montrer son cul au prochain numéro, c’est évident. Au pire avec un peu de coke ça passera crème.

4. Les shows dans les parcs aquatiques sont un festival de mytho

Tout est fait pour nous faire croire que les bestioles sont heureuses et épanouies. Les numéros sont spectaculaires (alors que les bêtes les enchaînent sans repos pour satisfaire la masse touristique désireuse de voir des dauphins faire « grouic grouic »). L’eau est très claire et si propre à nos yeux (c’est normal, elle est saturée en chlore ce qui leur brûlent les yeux). Bienvenue dans un spectacle du mensonge.

5. Les orques en captivité ont vraiment pas l'air super en forme

L’association One Voice qui milite pour la libération de l’orque Inouk prisonnière de Marineland à Antibes a rendu une expertise sans appel : l’orque née en captivité en 1999 se laisse mourir, atteinte de stéréotypie (les mouvements répétitifs que font les animaux qui deviennent cinglés), elle flotte inerte dans le bassin, sa nageoire est affaissée sur le côté (généralement c’est pas bon signe), bref elle ne respire pas trop la joie de vivre.

6. La capture des orques pour les parcs aquatiques est aussi un procédé très violent

Non seulement on les retire de leur habitat naturel mais on les retire aussi à leurs parents (en sous estimant la forte sociabilité de cette espèce pour qui les liens parentaux sont très forts).

7. Les dauphins et les orques sont sans aucun doute plus intelligents que nous

Non pas que la cruauté soit plus permise avec des animaux teubé, hein ! Mais plutôt que l’intelligence des dauphins et des orques est à prendre en compte comme un surplus de cruauté envers eux-mêmes. Leur forte sociabilité, la conscience qu’ils ont d’eux-mêmes et de l’avenir rend encore plus insupportable leur captivité.

8. Il y a déjà pas mal de pays qui ont commencé à interdire la captivité des cétacés et il serait temps qu'on suive le mouv'

En Europe : le Luxembourg, la Norvège, et la Croatie ; dans le monde : le Chili, le Costa Rica et l’Inde. Autant dire qu’on est un peu à la masse en France avec des lieux comme Marineland, Planète sauvage ou le Moorea Dolphin Center.

9. Les poissons en captivité ne sont pas forcément censés vivre ensemble

La nature est bien faite. Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose. Alors quand on fourre tous les poiscailles n’importe comment dans un petit bassin ça ne matche pas toujours. Certaines espèces ne sont pas faites pour cohabiter ensemble (comme par exemple les espèces diurnes et les espèces nocturnes, logique quoi).

10. Contrairement aux parcs zoologiques, les parcs animaliers ne préservent EN RIEN les espèces marines

Certains d’entre vous pourraient se dire à ce stade du top que c’est bien gentil de pourrir les parcs aquatiques, mais que les zoos c’est pas mieux. La différence toutefois chers amis c’est que les parcs aquatiques vendent du spectacle alors que les animaux en parc zoologique ne sont forcés de rien (du moins, la plupart du temps). Alors bien sûr, les deux ressemblent plus à des prisons qu’autre chose, mais le parc zoologique va davantage oeuvrer dans le sens d’une préservation des espèces.

11. Il y a quand même un parc aquatique au Japon qui a abandonné ses propres bêtes

Le parc aquatique Inobusoku avait du fermer ses portes faute de client. Les responsables ont laissé le lieu à l’abandon y compris les animaux qui y résidaient : dauphins, pingouins et plein d’autres. Ils sont vaguement nourris par les anciens employés qui se déplacent à leurs frais mais on peut pas dire qu’on soit sur une situation très pérenne.

Sources : 20 minutes, One Voice, Peta France, France Soir,