Non, être une femme enceinte n’est pas forcément un fardeau, bien au contraire… Il y a même quelques avantages évidents que vous confère cette situation particulière et temporaire que vous pourriez largement utiliser à votre avantage. Mais dépêchez-vous d’en profiter, ça ne dure que neuf mois… Pour les autres apprenez à les connaître pour vous en méfier...

  1. Avoir toujours raison : qui oserait contredire une femme enceinte, sinon un être vil, répugnant et profondément égoïste ? C’est bien connu, vous et la petite chose que vous portez êtes fragiles, aucune contrariété ne doit venir troubler le cours de ces neuf mois. Alors ferme là s'il te plait, je porte la vie (à prononcer en vous tenant le ventre)
  2. Avoir (enfin) des formes : la grossesse, ou le moment idéal pour devenir pulpeuse… Si votre nature est plus proche d’Audrey Hepburn que de Sophia Loren, la transformation sera d’autant plus spectaculaire. C'est le moment de sortir l'appareil photo.
  3. Doubler tout le monde au supermarché : aah, la caisse prioritaire. Qui ne l’emprunte pas, en justifiant son acte d’un «Si jamais une femme enceinte arrive (ce qui est peu probable), je lui cèderai ma place.» ? Et qui n’est jamais tombé sur la seule femme enceinte à des km à la ronde, qui comme par hasard est très chargée et vous relègue, vous et vos 2 briques de lait, derrière elle et ses 2 caddies... Marche à peu près partout en fait.
  4. S’asseoir dans les transports en heures de pointe : alors que les autres passagers souffrent en silence dans la moiteur compressée d’un métro, profitez du spartiate mais précieux confort des sièges réservés. Même si vous n'avez que la vague d'être enceinte parce que vous avez "consommé" la veille, tentez-le.
  5. S’empiffrer sans culpabiliser : « Oui oui, je peux reprendre deux fois des carbo et en plus finir les macarons, je mange pour deux, moi, pov type ! » (voire pour 3 ou 4 en cas de jumeaux ou triplés). C’est scientifiquement faux, mais qui aurait l’audace de vous désavouer ? (cf point n°1).
  6. Se faire chouchouter : vous n’aurez qu’à lever le petit doigt pour être choyée avec une attention que même Cléopâtre n’aurait pas suscitée. Contrairement à la reine d’Egypte, c’est votre fragilité qui dissuadera tout potentiel contradicteur (cf point n°1). Petit-déjeuner au lit, triple oreiller, massages, jouez de votre situation et n’hésitez pas à en rajouter : mari, famille, amis, belle-mère, tout le monde sera aux petits soins pour vous et votre nombril (au sens propre comme au figuré).
  7. Acheter un monospace : vous en avez assez de votre mini-auto au coffre riquiqui ? L’arrivée de bébé est l’argument idéal pour convaincre le futur papa d’acheter une voiture digne de ce nom, avec un grrrand coffre prêt à accueillir votre butin de serial shoppeuse les affaires du nourrisson. Cela met à la discussion sur l'éventuel cabriolet qu'il reluque, pour au moins une dizaine d'années.
  8. Ne plus voir ses pieds : il y a consensus sur le fait que les pieds sont à
    l’esthétique ce que Luc Besson est au cinéma d’auteur. Partant de ce constat, utilisez votre ventre rebondi comme un sympathique cache-pieds qui vous masquera la vue de ces extrémités disgracieuses.
  9. Dissimuler votre addiction aux fraises : la vue d’une fraise provoque en vous un émoi digne des apparitions de Patrick Bruel (à l'époque) ? Il n’est pas rare de vous retrouver pantelante, la bave aux lèvres et les yeux injectés de sang lorsque la dernière barquette vient de partir sous vos yeux au supermarché ? Vous souffrez probablement de fraisophilie. Cette addiction aussi insolite qu’encombrante (se balader avec un conteneur de fraises sur soi peut s’avérer peu pratique au quotidien) passera inaperçue et sera totalement justifiée par votre état !
  10. Se déguiser à moindres frais : une soirée costumée en vue ? Nombre de possibilités s’offrent à vous ! Baleine à bosse, extraterrestre difforme, porteuse d’alien ou Demis Roussos sont autant de thèmes chic et glamour qui feront de vous la reine de la soirée…