Le contrôleur attaque le plus souvent en troupeau. Il choisit sa proie et l'entoure avec ses congénères afin de l'affaiblir puis au dernier moment il la mord au niveau de la jugulaire avant de se repaître des tripes de la pauvre victime.

  1. Avoir un paquet de 200 tickets dans lequel serait perdu LE bon ticket
    Cette technique largement éculée (non ne n'est pas une insulte) ne trouve pas toujours bonne clientèle. Songez à avoir dans le lot des 200 tickets au moins quelques tickets neufs (l'amende est soldée à 50% si vous avez un ticket de transport non composté), et prévoyez un sujet de conversation très ennuyeux afin de décourager le contrôleur de devoir éplucher le bouquet de tickets (par exemple, la recette de la purée).
  2. Inventer une bonne excuse
    Le scénario doit se conjuguer à votre étourderie. Vous n'avez pas voulu faire mal, vous avez juste un peu la tête en l'air, méritez-vous franchement l'opprobre d'une contravention ? Tout dépendra de votre performance. N'hésitez pas à prendre quelques cours de théâtre avant dans une école très chère comme le Cours Florent. En revanche, étant donné que le prix des Cours Florent équivalent à environ 222 tickets de métro par mois, à moins de prendre le métro 7,4 fois par jour, c'est peut-être plus pertinent d'opter pour une carte imagineR.

    Source photo : Giphy
  3. Être vous-même contrôleur
    Infiltrez le système, vous comprendrez enfin les mécanismes du cerveau à l'origine de cette tyrannie. En plus vous serez payé.
  4. Ne pas avoir de moyen de paiement sur soi #radin
    Mais si vous avez de l'argent euros sur vous, déjà ça veut dire que vous auriez pu prendre un ticket espèce d'hypocrite.

    Source photo : Giphy
  5. Avoir une pièce d'identité avec une adresse de résidence à l'étranger
    Du coup il faut aller vivre à l'étranger au préalable plus de trois mois (laps de temps en dessous duquel vous êtes encore considérés comme touriste), faire sur place votre nouvelle pièce d'identité et présenter ainsi le sésame aux contrôleurs. En revanche cela suppose que vous ne fraudiez pas les transports en commun dans le pays de votre expatriation. Ou alors si vous fraudez, on vous conseille de présenter une pièce d'identité avec votre adresse de résidence en France. Cela signifie qu'il faut repartir vivre en France (au moins trois mois) et refaire votre pièce d'identité. Au moins vous voyagez, n'oubliez pas de ramener de cartouches de clopes pas chères. Merci.
  6. La menace du suicide
    Attention cette technique peut s'avérer dangereuse. Faites en sorte de ne pas arriver au bout de votre projet sinon vous serez mort et votre enterrement coûtera certainement plus cher que le coût initial du ticket de métro. Pensez également à avoir des outils pour certifier de votre volonté, il est possible autrement que le contrôleur perçoive la manipulation si vous faites semblant d'agiter un couteau invisible sur votre gorge.

    Source photo : Giphy
  7. Mettre des amis en guetteur dans chaque station de la ville
    Première nécessité, avoir un ami. Songez à être sociable, et à booster votre page Facebook en rajoutant des nouveaux contacts qui rempliront le rôle de bons camarades. N'oubliez pas de leur souhaiter un bon anniversaire. Une fois l'ami trouvé, ne le disposez devant vous que si vous êtes sûr(e) qu'il est muni d'un ticket, autrement vous l'exposeriez de façon sournoise au martyr du contrôle et perdrez certainement cette précieuse relation.

La Fraude, c'est le mal. Sinon bande de gros lards, prenez un vélo avec vos jambes ou marchez avec vos pieds.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :