Crédits photo (creative commons) : abac077

On a tous une grand-mère qui conserve amoureusement tous ses pots de yaourt, une vieille tante qui possède une collection impressionnante de sacs en papier, vestige de 70 ans de visites quotidiennes chez le primeur, un voisin sénile qui peine à ouvrir sa porte tant son appartement regorge de vieilleries inutiles. En général, on s'en moque gentiment avec un petit rictus de supériorité. Mais au fond, est-on vraiment moins taré ? Que celui qui n'a jamais gardé l'un de ces objets leur jette la première pierre...

  1. Un vieux chargeur de téléphone
    Ca y est, votre Nokia 3310 a (enfin) rendu l’âme ! Il n’a malheureusement pas survécu à ce fâcheux accident qui l’a vu tomber du 8ème étage et être piétiné par quatre de vos amis à plusieurs reprises. A coup sûr un signe du destin : il vous faut franchir le pas et vous équiper d’un smartphone. Mais que faire de ce vieux chargeur ? Un objet doté d’une prise et de connecteurs électriques, ça ne se jette pas : la technologie, ça peut toujours servir. Alors on le garde. Au cas où. Au cas où quoi au fait ?
  2. Une chaussure gauche
    Vous venez de vous offrir une paire de souliers vernis de confection italienne dont vous n’êtes pas peu fier : pour sûr, votre classomètre va monter en flèche. Afin de tester leur effet sur votre potentiel attractif, vous décidez de les inaugurer lors d’un pique-nique bucolique au bord d’un torrent. Soudain, et de façon totalement inexplicable, un de vos amis bondit sur votre pied droit, vous déchausse d’un coup sec et balance votre godillot dans la rivière au fond de laquelle il disparait immédiatement. Après vous être acquitté de la bonne droite en pleine gueule réglementaire afin de mettre un terme à cette amitié somme toute encombrante, vous voilà face à un dilemme : que faire de cette chaussure gauche en parfait état ? Vous n’allez quand-même pas la jeter, elle est neuve et vous a coûté un bras : mieux vaut la ranger dans ce placard en attendant de décider de son sort. Ceci s’applique à tout item vendu par paire à l’exception des chaussettes chez qui le divorce et le remariage avec un individu de même couleur est socialement accepté.
  3. L’Equipe de la veille
    Ouf ! Malgré votre panne de réveil, non seulement vous n’avez pas raté votre train mais vous avez même eu le temps d’acheter L’Equipe à la gare ! Vos 5h de train sont sauvées de l’ennui. Seulement ce que vous ne savez pas, c’est que Cupidon a décidé de frapper ici et maintenant : une splendide créature attend sagement son destin assise sur le siège en face du vôtre. Bien évidemment, votre amour du sport ne fait pas le poids face à la rencontre de la future mère de vos enfants et arrivé à destination, vous tenez encore en main votre journal dans son pliage d’origine. Le jeter ? Mais vous ne l’avez même pas lu, vous aurez tout le temps de le dévorer demain ! Sauf que demain il y en aura un autre. Mais quand-même, on sait jamais, mieux vaut le garder. On sait jamais…
  4. Une paire de lunettes
    C’est décidé ! Ras le bol de cette myopie qui vous pourrit la vie depuis votre plus tendre enfance : vous allez vous faire opérer, quitte à y consacrer l’intégralité de votre salaire annuel. De retour de la clinique, vous revivez : le brouillard s’est enfin levé sur votre vie. Mais que faire de ces belles lunettes, fidèles gardiennes de votre vie d’avant ? S’en débarrasser ? Vous n’y pensez même pas : ces montures ont marqué votre visage pendant des années. Et puis ce sont des Chanel, merde. Qui sait, peut-être qu’un proche pourrait en avoir besoin ? Oui voilà, gardons les, c’est plus prudent.
  5. Une clé
    Malheur ! En rentrant chez vous après une journée déjà pourrie par les vociférations de votre patron, vous découvrez que votre appartement a été visité par des personnes aux intentions peu philanthropes. Envolée la chaîne Hi-Fi, disparu votre écran plasma, à l’intérieur ne règne que chaos. Que faire ? Premier réflexe : changer la serrure. Flash forward deux mois plus tard : au beau milieu de votre trousseau trône fièrement votre ancienne clé. Pourquoi ? Hmmm, bah euh parce que.
  6. Un bon de réduction
    De retour de vacances complètement ratées du côté de Colmar, vous faites une pause à Vy-Lès-Lure pour vous restaurer dans un relais routier. Œuf-mayo suintant l’huile de palme, onglet beaucoup trop cuit, accueil déplorable : c’est sûr, vous n’y remettrez jamais les pieds. Et pourtant, au moment de vous apporter l’addition, la patronne vous balance à la gueule un bon pour un apéritif à moitié-prix lors de votre prochaine visite. Ni une, ni deux, vous le glissez dans votre portefeuille : on ne sait jamais ce dont demain sera fait. Même si au fond, on sait…
  7. Un CD rayé
    Quelle journée interminable : vous l’avez bien mérité, votre bon scotch on the rocks une fois vautré dans votre canapé ! Pour accompagner ce moment de détente, rien de tel qu’un bon Michèle Torr : vous retrouvez votre vieux CD et c’est parti pour une heure de plaisir. Sauf que pas de bol, en lieu et place de la voix inoubliable de la belle, un horrible grésillement agresse vos esgourdes : il faut se rendre à l’évidence, votre disque est copieusement rayé. A votre avis, quelle est votre réaction ? Réponse A : vous le balancez immédiatement dans la benne à ordure ? Réponse B : vous le rangez sagement dans sa boîte et optez pour le Best of d’Annie Cordy ? Allez, avouez…
  8. Un peigne
    Cette fois c’est sûr, la calvitie a remporté la partie. La misérable mèche que vous persistiez à rabattre sur le dessus de votre crâne dégarni ne fait plus illusion, vous ne tromperez personne. Ne reste que la solution radicale : la boule à zéro. Mais que faire de ce peigne qui vous a accompagné dans cette lente descente aux enfers ? Mérite-t-il vraiment de finir au milieu des ordures ménagères ? Est-ce comme cela que la patrie remercie ses soldats tombés au front ? Non, trois fois non : ce peigne a gagné le droit à une retraite paisible et gardera, pour l’éternité, une place de choix dans votre trousse de toilette.

Et vous, quels autres objets inutiles polluent votre intérieur sans la moindre raison valable ?