Georges Brassens (1921 – 1981), le Grand Georges ! Voila déjà 30 ans que le polisson de la chanson, l'anar-poète fraternel posait à tout jamais sa pipe. Roi parmi les Rois de la chanson française, il nous a tant régalés dirait Michel Drucker. Et Michel Drucker, il a toujours raison. Alors pour le plaisir, voici la sélection des dix plus belles chansons de Georges Brassens, selon Zicabloc.

  1. La Non-demande en mariage, 1966 (Supplique pour être enterré à la plage de Sète) : Bien avant l’instauration du PACS, Georges Brassens chante l’amour sans mariage, hommage à son éternel amour, Joha Heiman.
    http://www.youtube.com/watch?v=pn-F0NRwPN4
  2. Chanson pour l’Auvergnat, 1954 (Les Sabots d’Hélène) : La bonté de l’homme (au sens générique du terme), la fraternité, l’entraide… Ça a de la gueule quand c’est chanté par le grand Georges !
    http://www.youtube.com/watch?v=R4YTPeNobjo
  3. J’ai rendez-vous avec vous, 1953 (Le Vent) : Parce que quand on est amoureux et qu’on a rendez-vous sa belle, on se fout de tout !
    http://www.youtube.com/watch?v=aU6U-0bQL9A
  4. La Prière, 1954 (Les Sabots d’Hélène) : Magnifique poème de Francis Jammes. Brassens ne s’y est pas trompé.
    http://www.youtube.com/watch?v=dj9Rq8KCEyI
  5. Les Croquants, 1956 (Je me suis fait tout petit) : Les Croquants, ça tombe des nues…
    http://www.youtube.com/watch?v=kjeFSODvomY
  6. Le Bistrot, 1960 (Les funérailles d’antan) : Une chanson qui donne (presque) envie de passer ses journées dans un bistrot.
    http://www.youtube.com/watch?v=UaFclY4FEI4
  7. Le temps ne fait rien à l’affaire, 1961 (Le temps ne fait rien à l’affaire) : Ouais, quand on est con…
    http://www.youtube.com/watch?v=ekAhrX_ckys
  8. La Guerre de 14-18, 1962 (Les Trompettes de la renommée) : L’ironie est un Art.
    http://www.youtube.com/watch?v=sXLeRi9Xfr4
  9. La Tondue, 1964 (Les copains d’abord) : Pas forcément la chanson la plus connue du répertoire de Brassens, mais quelle puissance !
    http://www.youtube.com/watch?v=2I7NUoQX324
  10. Les Oiseaux de passage, 1969 (Misogynie à part) : Et dire qu’à la sortie de l’album, les soixante-huitards disaient de Brassens qu’il était vieux et con…

Et vous, vous en connaissez d'autres ?

source : zicabloc.com

Crédits photo (creative commons) : D Is For Duende