Jeter un œil sur l'endettement de certains pays permet de remettre en perspective pas mal dechoses. Le premier du top surprend par exemple beaucoup. Comme la présence de paysproches qu'on pouvait légitimement penser en bonne santé financière. L'occasion de constaterque les conséquences de la crise de 2008 se font encore sentir…

1. Le Japon

236,4 % du PIB. Paradoxal vu qu’on parle ici d’un pays qui figure parmi les plus prospères dumonde. Ici, l’astuce, c’est que le gros de la dette appartient aux Japonais. Du coup, le gouvernement contrôle les taux d’intérêt et rembourse ensuite ses créanciers.

2. La Grèce

181,9 € du PIB. C'est beaucoup moins surprenant tant tout le monde sait que pour la Grèce, cesdernières années ont véritablement été difficiles. Pays qui a été en première ligne au moment de lacrise de 2009 et qui aujourd'hui, a encore beaucoup de mal à se relever, même si ça va tout de mêmeun tout petit peu mieux.

3. Le Liban

152,8 % du PIB. Les conflits dans les pays voisins ont lourdement endetté le pays, qui dutnotamment faire face à l’arrivée massive de réfugiés syriens.

4. Le Yémen

135,5 % du PIB. Un pays en crise qui a aussi du mal à garder la tête hors de l’eau, voyant sa dette se creuser d’année en année.

5. La Barbade

132,9 % du PIB. On pourrait penser que tout va bien dans ce magnifique pays baigné par le soleil.Et bien non, car financièrement parlant, c’est toujours très compliqué. Le gouvernement possédant tout de même un plan d’urgence pour régler sa dette. Gouvernement qui va devoir « work, work,work, work ». Rapport à Rihanna, qui est née ici.

6. L'Italie

131,5 % du PIB. Le gouvernement italien ayant pris ces dernières années l’habitude d’augmenter les dépenses publiques sans trop être sûr de pouvoir les rembourser.

7. L'Érythrée

131,2 % du PIB. Le fait que le pays soit l’un de ceux qui accueillent le plus de réfugiés syriens n’est pas étranger au fait que sa dette ne fait que se creuser.

8. Le Cap-Vert

126 % du PIB. Et malheureusement, ce chiffre aurait tendance à augmenter…

9. Le Soudan

126 % du PIB. On pourrait croire que le fait que Donals Trump ait levé en 2017 les sanctions contre le Soudan allait aider ce dernier à réduire sa dette mais dans les faits, c’est encore très difficile.

10. Le Portugal

125,6 % du PIB. Ça va mieux mais le Portugal garde encore des traces de la crise économique de2008 qu’il s’est prise de plein fouet.

Et pour la France ? Ce n’est pas mal non plus avec une dette équivalente à 98,4 % du PIB. Et pour réduire cette dette, on a quelques solutions.

Source : MSN