Quand on aime le cinéma, on ne compte pas les kilomètres ! Ainsi, aux États-Unis, les occasions de visiter les lieux de tournage des films cultes ne manquent pas. Que ce soit à New York, à Los Angeles ou entre les deux...

  1. Les marches de la gloire (Rocky, Philadelphie)
    Sans aucun doute l'escalier le plus célèbre du monde. Inauguré en 1876, le Philadelphia Museum of Art et ses fameuses marches accédèrent à une autre sorte de célébrité pile poil 100 ans plus tard, quand Sylvester Stallone les met plus ou moins indirectement en vedette dans le film Rocky. Symbolisant l'accomplissement de soi, ces marches sont grimpées chaque année par des milliers de fans. Des fans qui peuvent aussi y retrouver la statue du boxeur, visible dans Rocky 3.

  2. Le restaurant du plaisir (Quand Harry rencontre Sally, New York)
    La scène la plus culte du film, quand Meg Ryan prouve à Billy Crystal que les femmes peuvent simuler, a rendu très populaire le restaurant new-yorkais Katz's Delicatessen. La table est bien sûr la plus réservée de l'établissement et beaucoup s'amusent eux aussi à simuler devant leur assiette.

  3. L'arbre de la fortune (Les Évadés, Mansfield, Ohio)
    Dans le film, c'est là que Tim Robbins envoie Morgan Freeman à la fin de l'histoire. Dans la réalité, c'est là où les fans vont pour rendre hommage à ce chef-d’œuvre du cinéma. Certains ayant déjà dû creuser au pied du chêne, juste histoire de vérifier...

  4. La caserne des chasseurs de fantômes (SOS Fantômes, New York)
    La caserne des chasseurs de fantômes (SOS Fantômes, New York)
    Les pompiers qui officient aujourd'hui dans cette caserne, sont en général ravis d'accueillir les fans des deux films d'Ivan Reitman, pour leur faire visiter les lieux et prendre quelques photos souvenirs. Probablement la caserne de pompiers la plus connue de la planète.

  5. Assis sur un banc (Manhattan, New York)
    Le banc des amoureux, qui peuvent s'y rouler des pelles en admirant le Queensboro Bridge en pensant au film de Woody Allen. Une certaine idée du romantisme à l'américaine...

  6. L’Hôtel de la danse sale (Dirty Dancing, Pembroke)
    L’hôtel où séjourne Jennifer Grey, alias Bébé est toujours là, prêt à recevoir les visites des millions d'aficionados du film culte. Venez danser sur le ponton, au son de Time of my life, en attendant votre Patrick Swayze. Par contre, le lac dans lequel les deux personnages s’entraînent, n'est plus là. Le réchauffement climatique s'est chargé de le transformer en prairie...

  7. La maison du futur (Retour vers le Futur, Arleta, Californie)
    Pour y aller, vous aurez besoin des routes... et d'un bon GPS. Les actuels locataires ont par contre été très clairs à ce sujet : leur maison n'est pas un musée que l'on visite à volonté pour rendre hommage à la trilogie de Robert Zemeckis.

  8. Le Magic Bus (Into The Wild, Alaska)
    Depuis la sortie du film, beaucoup se sont pressés en Alaska pour rallier, comme Christopher McCandless avant eux, le célèbre Fairbanks City Transit Bus 142, où ce dernier a d'ailleurs fini ses jours. Héros pour les eux, aventurier amateur et naïf pour les autres, McCandless est quoi qu'il en soit devenu une sorte de représentant du retour à la nature et aux choses simples. Dans les faits, il faut savoir qu'il est très dur d''arriver jusqu'au bus. Le chemin est escarpé et sauvage. En 2010, une jeune femme y est même décédée. Prudence donc...

  9. La colonie de vacances maudite (Vendredi 13, Blairstown)
    Le premier volet fut le seul a être tourné dans cette petite ville du New Jersey, mais pour les mordus de la saga, c'est bien là que se situe le seul et unique Camp Crystal Lake, où sévit Jason le mort-vivant à la machette. En réalité, le Camp Nobebosco accueille bel et bien des jeunes tous les étés, mais à ce jour, aucun malade affublé d'un masque hockey n'y a semé le moindre trouble.

  10. La tour infernale (Piège de Cristal, Los Angeles)
    Yippee Ki Yay ! Abritant le siège de la 20th Century Fox à Los Angeles, le Fox Plaza est le lieu de l'action du premier Die Hard, où il devient le Nakatomi Plaza. Un building qu'on peut aussi voir dans Speed, Airheads et Fight Club.

  11. La ville de la marmotte (Un Jour sans fin, Woodstock)
    Rien à voir avec le festival de Woodstock (qui eu lieu à Bethel Woods dans l'état de New York). Dans la vraie vie, la ville où le temps s'est arrêté à l'occasion du tournage du film Un Jour sans fin n'accueille pas le Jour de la Marmotte. On peut par contre y retrouver plusieurs lieux cultes dont la pension où loge Bill Murray.

  12. L'hôtel et le cimetière indien (Shining, Mount Hood)
    Si c'est le Stanley Hotel dans le Colorado qui inspira à Stephen King son roman Shining, Stanley Kubrick jeta son dévolu sur le Timberline Lodge pour y tourner son film. Depuis, on y vient pour voir du sang jaillir des ascenseurs et pour y visiter la chambre 237, mais aussi pour y faire du ski.

  13. L'escalier du règlement de comptes (Les Incorruptibles, Union Station, Chicago)
    Parodiée, imitée, mais jamais égalée, cette fusillade dans les escaliers de la gare de Chicago, est un gros morceau de cinéma. Encore un escalier qui peut remercier le septième-art pour lui avoir permis d'accéder à l'immortalité...

  14. Les escaliers maudits (L'Exorciste, Washington DC)
    Encore des marches toujours des marches. Celles-ci cependant, ne sont pas connues pour avoir été montées, mais plutôt pour avoir été descendues, dans le film culte de William Friedkin. Des escaliers il est vrai très escarpés, dans lesquels il est facile de se rompre le cou et de refaire malgré soi la fameuse scène avec le Père Damien. Le lieu a été classé par la ville de Washington DC.

  15. Pas de pourliche (Reservoir Dogs, Los Angeles)
    Chez Pat and Lorraine's, on laisse un pourboire ! L'expérience Reservoir Dogs ultime et l'occasion de déguster un café et une pâtisserie avant de sortir dans la rue pour marcher au ralenti sur le Little Green Bag de George Baker.

Ready... Set... Action !

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :