La reprise de chanson est un art difficile. La preuve avec toutes ces reprises ratées qui pullulent dans l’histoire de la zic. C’est compliqué de prendre une œuvre et de se l’approprier sans en faire quelque chose de craignos ou de gênant pour tout le monde. Ça l’est encore plus quand on passe d’une chanson en anglais pour en faire une chanson française. Entre toutes les difficultés déjà mentionnées et le risque de traduire les paroles comme un cochon, le danger est démesuré. Beaucoup s’y sont cassé les dents. Et nous ont cassé les oreilles.

1. Ringo - Qui est ce grand corbeau noir (reprise de Video killed the radio stars - The Buggles)

Le changement total des paroles est déjà un scandale en soi, mais il y a encore plus scandaleux dans le clip : Ringo joue les claviers en playback sur une guitare. Bordel, qui a eu cette idée de génie ? Si l’art est fait pour choquer, alors c’est probablement la plus grande œuvre d’art que je n’aie jamais vue.

Et l’originale qui fait du bien :

2. Sale affaire - Hey Max, pas de panique (Relax - Frankie Goes To Hollywood)

Franchement, il suffit de voir que le légendaire « Relax, don’t do it » a été transformé en « Hey Max, pas de panique » pour deviner qu’on a affaire à une bouse interplanétaire. Au bout de quelques secondes d’écoute, le pressentiment devient certitude : c’est bien de la merde. Mais genre de la merde difficilement audible, même pour rigoler. Ça m’a personnellement donné envie de sauter par la fenêtre, mais j’ai un top à finir.

Et l’originale qui fait du bien :

3. Sylvie Vartan - Faire quelque chose (reprise de The Eye of The Tiger - Survivor)

Côté prod, rien ne change, mais le passage au français fait très mal. On passe d’une des meilleures chansons pour faire du sport à un vieux chant de motivation qui trouverait sa place dans les pires posts LinkedIn. On l’aime bien Sylvie, mais sérieusement, clamer des : « Rien n’est insurmontable quand tu en es la cause, Avec l’amour on peut toujours faire quelque chose » c’est d’un niveau de niaiserie infini.

Et l’originale qui fait du bien :

4. Richard Anthony - La terre Promise (California Dreamin' - The Mamas & The Papas)

Voici comment détourner le sens d’une chanson en une leçon. La chanson des Mamas & The Papas parle d’un mec qui a froid en hiver et qui rentre dans une église pour se réchauffer. Richard Anthony, lui, il a tout simplement décidé de garder le côté « église » et d’en faire un chant religieux sur la terre promise. Un vrai hit à passer dans toutes les communions de France, ou à brûler à tout jamais, j’hésite.

Et l’originale qui fait du bien :

5. Joe Dassin - Si tu penses à moi (reprise de No Woman, No Cry - Bob Marley & The Wailers)

Autant il m’arrive parfois de taper tout à fait gratuitement sur le reggae, autant là Joe Dassin est allé trop loin en transformant un Bob Marley culte en grosse ballade à la lourdeur inégalable. Et vas-y qu’on y ajoute un petit solo de sax’ comme ça les gens danseront le slow en se regardant dans les yeux et en se demandant si, finalement, ils n’adopteraient pas un chien.

Et l’originale qui fait du bien :

6. Stephend - Tu vis encore (reprise de Show must go on par Queen)

Je ressens un mélange de colère et de pitié envers cette Stephend. De la colère pour avoir souillé l’un des meilleurs groupes que l’Histoire ait connu avec cette reprise infecte. De la pitié pour avoir imaginé une seule seconde qu’elle pouvait reprendre du Freddie Mercury avec une voix et un charisme aussi moyens l’un que l’autre. Oui, c’est sévère, mais juste.

Et l’originale qui fait du bien :

7. M - Close to me (reprise de Close to me - The Cure)

Et pourtant, M, c’est du très bon normalement. Mais là, entre le choix des instrus qui est à chier (ce synthé me donne envie de casser des trucs) et le remplacement de la voix torturée de Robert Smith par les miaulements pas toujours justes de Chedid, c’est trop. Il y a un moment où chacun devrait rester dans son registre.

Et l’originale qui fait du bien :

8. Richard Anthony - Fiche le camp, Jacques (reprise de Hit the road Jack - Ray Charles)

On retrouve notre bon vieux Richard pour une autre fiente et il tente cette fois-ci d’imiter le grand Ray Charles. Bon, là, c’est très clair, la traduction ne passe pas : « Fiche le camp, Jacques » ça sonne tout de suite moins bien qu’en anglais. Et puis va essayer d’avoir une voix aussi cool que celle de Ray : c’est tout bonnement impossible. Mais on peut se réjouir : la reprise a au moins le bon goût d’être courte.

Et l’originale qui fait du bien :

9. Jeanne Mas - Je vous aime ainsi (reprise de All by myself - Eric Carmen)

Si Céline Dion avait réussi sa reprise du titre, notamment parce qu’elle avait eu le bon goût de ne pas en changer les paroles, c’est raté pour Jeanne Mas. Et puis, par pitié, arrêtez de modifier le sens des chansons. C’est chiant.

Et l’originale qui fait du bien :

10. Mireille Mathieu - Allo (reprise de Hello - Lionel Richie)

Même si dans son clip Lionel Richie a l’air d’un prédateur bien malsain, Hello reste une des plus belles chansons que cette Terre ait portée (non je n’exagère pas). Bizarrement, quand on la transpose en français avec les « r » roulants de notre bonne vieille Mireille, ça prend tout de suite une tournure beaucoup plus ringarde. Ça aurait quand même pu être pire alors je lui donne la dixième place avec mention « passable ».

Et l’originale qui fait du bien :

Pour moins de saignements d’oreilles, foncez voir les reprises qu’on pensait être les originaux et les chansons popularisées par un remix.