Les groupes célèbres, s’ils le sont, c’est évidemment qu’ils ont percé à un moment ou un autre, et c’est évidemment que plein de gens les apprécient. Mais cela ne les empêche pas de pouvoir totalement se lourder quand ils décident de faire une reprise d’un autre autre artiste. On prévient les oreilles sensibles qui voudraient s’aventurer dans ce top : ça va vous faire mal, très très mal.

1. Puddle Of Mudd qui reprend <em>About A Girl</em> de Nirvana

On pourrait croire à une blague, mais cette performance toute récente du groupe de nu metal est bien sérieuse. Ils s’attaquent à un classique de Nirvana repris par beaucoup avant eux, et parviennent à le foirer dans les grandes largeurs. Côté instrumental, ça passe, même si utiliser des bongos pour reprendre du grunge c’était osé, mais c’est surtout la voix criarde de Wes Scantlin galérant à atteindre les notes hautes qui nous a percé les tympans. N’est pas Kurt Cobain qui veut.

L’originale pour vous laver les oreilles :

2. Les All Saints qui reprennent <em>Under The Bridge</em> des Red Hot Chili Peppers

Tronquer le riff de John Frusciante dans l’intro était déjà limite, mais transformer une oeuvre magistrale du rock en ballade R’n’B, c’est trop pour nous. En plus, est-ce que ça valait vraiment le coup de détruire un immeuble pour tourner ce clip ? On en doute sérieusement. (Oui, les effets spéciaux sont dégueu mais bon, c’était une autre époque…)

L’originale pour vous laver les oreilles :

3. BB Brunes qui reprend <em>Last Nite</em> de The Strokes

Tiens tiens, et si on prenait une chanson en anglais pour traduire les paroles en français, comme le faisaient René Angélil et ses potes Les Baronets quand ils reprenaient les Beatles ? MAUVAISE IDÉE, aurait dit Orelsan, et pourtant les BB Brunes l’ont fait en s’attaquant aux Strokes avec cette terrible cover qu’on voudrait tout de suite oublier. On voudrait, on voudrait, mais ce « Cette nuiiit » ridicule et les fausses notes qui suivent continent de trotter dans notre cerveau. Rendez-nous Julian Casablanca svp.

L’originale pour vous laver les oreilles :

4. Take That qui reprend <em>Smells Like Teen Spirit</em> de Nirvana

Deuxième massacre de Nirvana de ce top, cette fois-ci par Take That, l’ancien groupe de Robbie Williams. Ici, on a poussé le tempo à fond, on balance des breaks approximatifs, on teste des solos bancals, on joue comme des bourrins, et on se croirait dans une mauvaise fête de la musique à La Garenne-Colombes. Peut-être que cette performance live n’aurait jamais dû être enregistrée.

L’originale pour vous laver les oreilles :

5. The Script qui reprend <em>Lose Yourself</em> d'Eminem

Les Irlandais de The Script n’ont pas laissé un très grand souvenir dans nos frontières, mais ils ont inscrit une de leurs chansons dans la BO de L’Amour est dans le Pré, et c’est déjà un bel exploit. Ce qu’on retire de leur reprise foireuse du rappeur américain, c’est une désagréable impression de bordel généralisé. Mention spéciale pour le batteur qui a décidé que ce serait LUI la star de cette reprise et qui en fait 1000 fois trop. Sinon, à part ça, on a perdu toute la puissance du rap d’Eminem, donc autant dire qu’il ne reste plus grand chose d’intéressant à écouter.

L’originale pour vous laver les oreilles :

6. Fall Out Boy qui reprend <em>Ghostbusters</em>

Bon, on sait que ça va diviser, parce que ceux qui adorent Fall Out Boy adhéreront à cette reprise, qui reste très propre sur le plan musical. Mais, pour les autres, ceux qui aiment vraiment la musique (aïe, on va se faire des ennemis), on ressort quand même de cette chanson avec la désagréable sensation d’avoir assisté à la mise à mort d’un ami qu’on aimait beaucoup.

L’originale pour vous laver les oreilles :

7. Children of Bodom qui reprend <em>Oops I Did It Again!</em> de Britney Spears

Vous savez que chez Topito on ne crache jamais gratuitement sur le metal (sauf quand on fait un top des raisons de penser que le metal c’est de la merde pour vous embêter), mais Chidren of Bodom a prouvé qu’il y avait des limites à ne pas franchir, et que les voix rugueuses ainsi que la double pédale pour reprendre du Britney, c’était pas trop ça. On donne quand même quelques points pour la prise de risque.

L’originale pour vous laver les oreilles :

8. One Direction qui reprend <em>One Way or Another</em> de Blondie

Le problème avec des groupes comme One Direction, c’est pas qu’ils chantent mal, non non, c’est très propre, avec des productions tout ce qu’il y a de plus pro. Le problème, c’est que s’ils reprennent du rock, ils en arrivent à faire de la pop sans aucune âme, sans aucun relief, sans aucun goût quoi. Bye bye Blondie, et bienvenue les adolescents. Sérieusement, écoutez l’originale, y’a pas photo.

L’originale pour vous laver les oreilles :

9. Indochine qui reprend <em>L'Opportuniste</em> de Jacques Dutronc

A l’époque où Indochine faisait encore de la bonne musique, le groupe se perdait aussi dans une reprise sans aucune nuance de Dutronc. On dirait qu’ils ont tout fait pour être les plus bourrins possibles, tout en donnant à Nicola Sirkis l’opportunité de montrer ce qu’il y avait de plus agaçant dans sa voix. Qu’est-ce qu’on leur avait fait pour mériter ça ?

L’originale pour vous laver les oreilles :

10. Muse qui reprend <em>Pop Corn</em> de Hot Butter

Bon, quand on connaît un peu Muse on sait que les mecs sont dans la blague et qu’ils se sont fait un petit kiff avec cette reprise WTF, mais force est de reconnaître qu’on ne mettra jamais ça dans nos écouteurs pour faire notre sport du week-end, même sous la torture. Chapeau à eux d’avoir su garder leur sérieux pendant tout le live quand même, et chapeau à Christopher Wolstenholme d’avoir accepté de se faire chier avec une partie de basse hyper naze pendant plus de 2min30. D’ailleurs, si vous voulez voir d’autres trolls de Muse, vous en aurez en cliquant sur le lien.

L’originale pour vous lav… non faut pas déconner non plus :

Si vous aimez bien les reprises pas géniales, vous aimerez les pires reprises par Johnny Hallyday, les pires reprises par Cloclo, et tout simplement les pires reprises de tous les temps (même si je ne suis pas du tout d’accord pour Limp Bizkit et que j’ai envie de râler).