Les enfants nous posent souvent des colles avec leurs questions existentielles. Et « pourquoi ceci ? », et » pourquooooooi cela ? « . C’est chiant, mais c’est surtout humiliant. Pour voler à votre secours et fermer un peu le caquet de votre mioche la prochaine fois qu’il vous accompagnera faire les courses, voilà quelques réponses aux « Eh papa/maman, pourquoi ça existe ça ? ». Cadeau !

1. Le Fanta a été inventé dans l'Allemagne nazie

Durant la Seconde Guerre Mondiale, les sociétés de mise en bouteille allemandes sont privées de sirop Coca-Cola. Le responsable de la marque dans le pays est Max Keith, un homme nazi, proche ami d’Hitler lui-même. Face à la situation, il se met à chercher une alternative au soda, et décide de mélanger tout un tas de trucs un peu deg et boom : ça fait du Fanta. Le nom s’inspire d’ailleurs du mot allemand « Fantasie » ( = « fantaisie », « imagination »).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Fanta

2. Les Kleenex, d'abord utilisés comme filtre pour masque à gaz durant la 1re guerre mondiale

Eh oui, l’histoire de la marque Kleenex commence pendant la guerre de 14-18, quand un papier crêpe jetable est pensé par Kimberly-Clark en guise de filtre dans les masques à gaz. En période de paix, l’utilisation de ces derniers doit être repensée. Les filtres à gaz sont alors transformés en protections hygiéniques, connues sous le nom de « Kotex ». Malheureusement pour l’entreprise, ce n’est pas un grand succès. Kimberly-Clark décide alors de modifier leur composition pour les rendre plus fins et plus doux : en 1924, les mouchoirs Kleenex sont commercialisés aux USA puis au Royaume-Uni. A l’époque, ils sont présentés comme des mouchoirs pour se démaquiller. (Source)

3. Dans l'Egypte Antique, la laitue est consommée comme un aphrodisiaque

Plus qu’un simple légume, dans l’Égypte antique la laitue est carrément le symbole du Dieu Min, divinité de la fertilité. Cette symbolique vient de l’aspect blanc de la sève, qui n’est pas sans rappeler… Vous avez compris. De fait, on donnait à la laitue des propriétés aphrodisiaques, et sa consommation était, à l’origine, lié à la sexualité. (Source)

A l’inverse, dans la mythologie grecque, la laitue est associée à la mort de deux séducteurs, Adonis et Phaon. La laitue était alors considérée comme une « plante de nature froide et humide, qui se situe du côté de ce qui est promis à la mort et à la putréfaction, elle met, d’autre part, un terme à la puissance sexuelle des hommes. » Si du côté de l’Egypte, la salade a des vertus aphrodisiaques, en Grèce, elle est considérée comme favorisant l’impuissance et l’abstinence sexuelle. Deux salles, deux ambiances. Dans tous les cas, à l’origine, la laitue est associée au cul.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Rasbak

4. Les cornflakes de Kellogg's, un aliment "anti-masturbation"

Ce sont les frères Will Keith Kellogg et le docteur John Harvey Kellogg qui ont inventé ces céréales (par erreur) dans les années 1890. Ces deux personnes fun et fan des petits plaisirs de la vie étaient à la tête du sanitarim de Battle Creek. Ils font suivre à leurs patients des régimes alimentaires insipides pour supprimer toutes leurs pulsions charnelles et mettre fin à la masturbation. SYM-PA. Parmi les aliments phares de ce menu sexy : du maïs bouilli. Un jour, ils oublient la délicieuse recette en cuisine, et la retrouvent complètement rassie. Ils décident alors de l’aplatir et de la mettre à griller. Et boom, ça donne des cornflakes. On leur ajoutera un peu de sucre pour les commercialiser en 1906. Je trouvais déjà pas ça ouf, mais là, je trouve ça encore moins sympa.

Ces céréales sont servies pour le petit-déjeuner un peu partout sur la planète. Mais saviez-vous que leur inventeur, John Harvey Kellogg, fervent croyant, les a créées pour lutter contre la masturbation ?

Posted by Pourquoi docteur on Tuesday, May 29, 2018

5. ... et les biscuits Graham's inventés pour empêcher les gens d'avoir des "pulsions charnelles"

Dans le même délire que les Kellogg’s, il y a les Graham, inventés par le révérend du même nom : Sylvester Graham. Il a également pensé ces biscuits secs et un peu boring pour remédier « aux pulsions charnelles qui détournent les hommes et les femmes de Dieu ». C’est écrit dans quel verset de la Bible « bouffez des biscuits dégueulasses, sans gras ni saveur, pour mener une vie saine ? »

Crédits photo (Domaine Public) : Evan-Amos

6. Napoléon est à l'origine de la nourriture en conserve

Indirectement, nos petits haricots verts en conserve, c’est grâce à Napoléon. En 1795, son gouvernement lance un concours et promet une récompense à la personne qui trouvera comment conserver les aliments frais et sains, destinés à nourrir les armées napoléoniennes. En 1810, c’est Nicolas Appert qui décroche le prix, après avoir trouvé comment conserver n’importe quelle substance dans des bouteilles puis dans des bocaux (de verre, à l’époque), grâce à la stérilisation par la chaleur dans des récipients clos. Les Britanniques ont repris la méthode, après avoir décoré Appert du titre symbolique de « Bienfaiteur de l’humanité ». Côté Napoléon, les boîtes partirent en guerre et furent transportées jusqu’à Moscou ! Le premier brevet de boîte en conserve métallique (comme nous la connaissons, plus ou moins) fut, lui, déposé par l’Anglais Peter Durand en 1810. Il précise ne pas en être l’inventeur direct. Il aurait reçu la technique en héritage, par un étranger. (Source)

Crédits photo (CC BY 2.0) : Louis Figuier

7. Le désinfectant Lysol a d'abord été utilisé comme un contraceptif

Le Lysol est un désinfectant que l’on retrouve aujourd’hui au rayon des produits ménagers. Eh pourtant, à l’origine, il était au rayon salle de bain. Oui, oui. Au début des années 1900, le Lysol est proposé à la vente comme un savon féminin pour l’hygiène intime. Sur les publicités (à glacer le sang), on pouvait lire que le Lysol assurait la « délicatesse féminine » et protégeait le « bonheur conjugal ». En gros, il était présenté comme un produit permettant d’éradiquer les odeurs et de redonner envie les maris désintéressés. Sympa ce marketing, non ?

Pire encore, au-delà de ce machisme sans nom, le Lysol était aussi et surtout utilisé comme un contraceptif. Oui, oui. Après l’adoption de la loi Comstock (1873), les contraceptifs sont devenus illégaux aux États-Unis, et ce, jusqu’en 1965. À ce moment-là, les douches vaginales après rapport deviennent une méthode contraceptive (peu efficace). Au-delà du fait que presque une femme sur deux tombait enceinte en utilisant cette technique, il faut aussi et surtout noter à quel point cette pratique était dangereuse. Les principes actifs du produit étaient encore plus toxiques que ceux utilisés aujourd’hui ! On y retrouvait notamment du crestom (antiseptique agressif provocant brûlures et inflammations). En 1911, les médecins ont enregistré 193 cas d’empoisonnements et cinq décès à la suite de douches au Lysol. Un top vraiment joyeux, décidément.

8. Les T-shirt ont d'abord été portés par les Marines

Et vous allez me dire : « euuuh des t-shirts au supermarché ? J’crois pas, nan ! » Bah si, ok ? Dans la plupart des grands magasins, y’a un rayon de fringues, donc ça fonctionne. Merci. Bref. Les premiers t-shirts ont été portés par la Royal Navy (britannique) puis par les Marines américains, durant la guerre hispano-américaine (1898, cent ans avant ma naissance). Ces vêtements ont alors vocation de sous-vêtements puisqu’ils sont d’abord portés comme des maillots de corps, sous les uniformes. Grâce à son prix bon marché, sa facilité à être lavé et sa légèreté, le produit s’est rapidement répandu dans toute l’Amérique puis dans le monde. Au départ, les enfants les portent comme des vêtements qu’ils ont le droit de salir, pour jouer ou faire les corvées ménagères, par exemple. (Source)

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Lateiner

Vous saviez qu’Instagram, à l’origine, c’était pour mettre en relation les amateurs de whisky ? Non ? Bah vous aviez qu’à lire le top des origines méconnues d’entreprises célèbres, en fait.