Le monde du business est un monde étrange, peuplé de gens pas forcément bienveillants, de machines à café sales et de réunions longues, chiantes et nombreuses. Mais c’est comme ça que marche notre monde. La dernière fois on vous parlait de ces projets secondaires qui sont devenus de grosses entreprises et on avait effleuré un sujet intéressant qu’on va traiter aujourd’hui : celui des entreprises qui ont complètement changé de direction avant de réussir ou qui ont commencé en vendant des trucs bien différents que ce qu’elles vendent aujourd’hui.

1. Instagram : un site pour mettre en relation les amateurs de whisky

Le projet de base s’appelait « Burbn » (pour Bourbon) et était réservée aux amateurs de whisky qui pouvaient se filer leur localisation. Sauf qu’au fur et à mesure les créateurs ont réalisé que les utilisateurs se servaient principalement d’une fonctionnalité de l’app : celle de poster des photos. Très rapidement les deux startupers ont décidé d’abandonner les autres fonctionnalités et d’oublier tout le délire sur le bourbon en transformant leur app en Instagram (et en la revendant à Facebook).

Crédits photo (Domaine Public) : Instagram

2. Nokia : la vente de papier

Initialement Nokia était une papeterie, mais c’était il y a bien bien longtemps avant de devenir un géant de la téléphonie dans les années 90 / 2000. Ensuite d’autres acteurs sont arrivés et ont pris le marché en otage mais le principe de base de l’entreprise est quand même très éloigné de son activité à la fin.

Crédits photo (Domaine Public) : Nokia Corporation

3. Hasbro : la vente de tissu et de textile

Les frères Hassenfeld, ou « Has Brothers » ont commencé en vendant des chutes de tissu et du textile avant de se concentrer sur le matériel scolaire. Après quelques années ils ont créé leur premier jouet (un monsieur patate) qui a cartonné. Puis les succès d’après vous les connaissez : les transformers et les G.I. Joe. Pour les succès des Jonas Brothers veuillez vous référer à un autre top.

Crédits photo : Hasbro

4. Samsung : vente de nouilles et de poisson frit

Samsung Sanghoe était un tout petit commerce coréen qui vendait et transportait du poisson frit, des légumes et des nouilles. On est très loin du géant de la tech qu’on connait aujourd’hui mais il faut dire que depuis 1938 l’entreprise a eu le temps de s’essayer à la vente de plein d’autres trucs avant de peser lourd et de rivaliser avec la marque à la pomme.

Crédits photo (Domaine Public) : Samsung

5. Mariott (hôtels de luxe) : un stand de vente de bière dans la rue

La « root beer » ou « racinette » chez les Québécois est une boisson qui peut être alcoolisée ou sucrée et à la base le fondateur du groupe Mariott en vendait dans la rue avec un petit stand itinérant. Puis à force de travail, de contacts et grâce à un esprit de businessman il a réussi à créer une chaine d’hôtels présente dans le monde entier. Comme Paris Hilton, tout pareil.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

6. Colgate : des bougies et du savon

Avant de devenir un géant du monde du dentifrice l’entreprise de William Colgate vendait principalement du savon et des bougies. C’est seulement presque 70 ans après la création que le dentifrice est devenu un produit de la marque, jusqu’à éclipser tous les autres et brosser les dents de millions de personnes.

Crédits photo (Domaine Public) : Colgate-Palmolive Company

7. Amazon : la vente de livres

Avant de vendre… Tout. J’étais en train de chercher un truc particulier mais on trouve tout sur Amazon. Donc avant de vendre tout, Amazon vendait seulement des livres en ligne. Maintenant c’est aussi une entreprise qui va dans l’espace, et un géant du streaming qui connait tous vos goûts. Comme quoi les bouquins ça marche quoi.

8. Nintendo : la vente de cartes à jouer

Nintendo existe depuis 1889, soit avant la première guerre mondiale et vous imaginez bien qu’à l’époque les Gameboy ça courait pas les rues. Du coup l’entreprise vendait principalement des cartes à jouer et à collectionner, avant de passer aux jouets puis aux jeux vidéo. Ils réussissent tout ce qu’ils entreprennent.

Crédits photo (Domaine Public) : Original téléversé par Trisreed sur Wikipédia anglais.

9. Twitter : un centre de gestion de contenus musicaux

À la toute base l’application s’appelait Odeo et servait à s’abonner à des podcasts et partager de la musique ou des contenus audios. Pas grand chose à voir avec les tweets quoi. Puis iTunes a commencé à bouffer tout le monde en récupérant des idées à droite et à gauche, du coup les créateurs ont décidé de changer de cap et de partir sur un système de microblog.

Crédits photo : Twitter (Doug Bowman, DA).

10. Pinterest

Au départ le but de l’app était de naviguer entre les produits de plusieurs marques pour les acheter ou les partager avec ses contacts. Sauf qu’au fur et à mesure les utilisateurs ont commencé à créer des « collections » d’images et les partager entre eux, selon leurs goûts et les catégories disponibles. C’est devenu la base de la nouvelle version dans laquelle les gens peuvent créer des collections d’images selon leurs intérêts et se les refiler ou naviguer directement dans celles des autres.

Crédits photo (Domaine Public) : Michael Deal and Juan Carlos Pagan