Chez Topito, on se soucie beaucoup du bien-être de nos lecteurs. Et vous n’êtes pas s’en savoir qu’une bonne santé commence par un corps et un esprit bien reposés. Du coup, niveau conseil sommeil-dodo-literie-repos, on se donne un max. On vous a déjà parlé des astuces pour bien dormir et des idées reçues sur le sommeil. Du coup, forcément, il était temps qu’on aborde avec vous un élément phare du sujet : le lit.

1. Faire son lit le matin

MAIS QUOUA ? Toutes ses années à nous investir pour rien ??? Selon une étude, réalisée par les chercheurs de l’université londonienne de Kingston, faire son lit le matin est tout simplement mauvais pour la santé. La raison : les lits sont de vrais nids à acariens et à bactéries en tout genre. En faisant notre lit, nous enfermons tous ces trucs dégueus dans nos draps. Heurk. Pour la team maniaque, sachez que vous pouvez quand même replier votre couette sur elle-même. Du côté de la team flemme… C’est juste une vraie bonne nouvelle !

Eczéma, urticaire, asthme, mais aussi allergies respiratoires à la clé !

Posted by BIBA on Wednesday, February 17, 2021

2. Placer son lit n'importe où, tant que c'est joli

C’est une question de feng shui, en faaaait ! D’après les principes feng shui, le lit doit être orienté vers l’est, du côté où le soleil se lève, ou bien vers le nord. Cela permettrait de faciliter le réveil, et d’éviter les insomnies et les migraines. Après, si vous vivez dans un 10 mètre carré, que votre lit est aussi votre canap’ et votre bureau, bah… Vous êtes courageux, et c’est déjà bien suffisant.

3. Acheter son lit sur internet

OU sans le tester (mais si vous résistez à l’envie de vous jeter dessus dans les rayons, avant de mettre la main au portefeuille, vous n’êtes juste pas humain, en fait). C’est logique. Avant de choisir le partenaire qui accompagnera vos nuits pendant des années, vous commencez par tester la marchandise, si vous voyez c’que j’veux diiiire.

4. Choisir le matelas le plus dur de la bande

N’en déplaise à votre grand-mère qui vous a certainement conseillé de prendre le matelas le plus dur possible, c’est une légende urbaine ! Qualité ne rime pas avec fermeté (enfin si, littéralement ça rime, mais dans les faits, non. Vous comprenez ?). Une literie trop ferme n’épousera pas les courbes de votre corps et favorisera des points de pression à hauteur des épaules et du bassin. Conséquence : une altération de la circulation du sang, des fourmillements et des douleurs dans le dos. Attention à choisir un juste-milieu ! Un matelas trop souple n’assurera pas le soutien nécessaire à l’alignement de votre colonne. Pas ouf non plus. Je sais, je ne vous aide pas du tout, là. Je vous ai foutu dans d’beaux draps, hein ?

5. Vous faire un sommier artisanal à base de palettes

Vous pouvez faire plein de trucs en palette, mais pas un lit. Je sais, c’est écolo et vachement cocooning, mais aussi très mauvais pour votre petit dos. Bon lit = bon matelas + bon sommier. C’est tout. C’est comme ça. Le sommier, c’est l’ « amortisseur » de votre literie. En bon état, il amortit un tiers des mouvements du corps et permet d’augmenter la durée de vie de votre matelas (que vous avez mis 12 ans à choisir). Pour que tout se passe pour le mieux, les marques de literie vous conseillent généralement de changer votre sommier et votre matelas en même temps. Après… Logique. Ils veulent vendre, quoi… NON MAIS VOUS CROYEZ QU’ON NOUS ENDORT AUSSI FACILEM…RRRRRRzzzzzRRRRzzzz

6. Ne jamais changer de lit

Je sais, après avoir autant galéré à trouver l’assemblage sommier/matelas parfait, votre lit, vous comptez bien le garder longtemps. Le plus longtemps possible. Désolée de vous décevoir, mais c’est NON. Votre union avec votre pieu ne doit pas dépasser les noces d’Étain, à savoir : 10 ans. 3650 nuits. Pour vous motiver à passer le cap, notez que, selon des études, changer de literie promet un meilleur sommeil et plus de plaisir sous la couette. Toujours pas convaincu ? Rappelez-vous qu’un couple, au bout d’une décennie, offre à son matelas environ 3000 litres de transpiration. De bonne sueur qui pue. Miam, ça donne envie.

7. Ne jamais retourner son matelas

Selon la Compagnie du Lit, il faut retourner son matelas quatre fois par an environ, à chaque changement de saison. Premièrement, car certains ont une face été et une face hiver. Ensuite, ça évite l’usure. Enfin, ça fait les biscotos. Que du positif, en fait.

8. Changer ses draps trop peu souvent

« On doit changer les draps tous les combien de temps ? » : une question existentielle à laquelle on a déjà répondu. Mais je suis sympa, donc je vais vous le répéter : toutes les semaines, si vous vous douchez le matin. Tous les 15 jours, si vous êtes team douche du soir. Un petit mot à la moitié des mecs célibs qui ne les changent que tous les 4 mois (selon cette enquête): BEURK.

9. Se poser habillé dedans/dessus

Ou poser les manteaux de ses potes dessus en soirée. C’est crado. Si les bactéries et toutes les merdes qu’on trimballe sur nos fringues pouvaient se voir à l’œil nu, croyez-moi que ça vous passerait l’envie. Après, allez y, si ça vous fait kiffer. Vous ferez moins les malins quand vous serez infestés de punaises de lit et que la seule solution sera de foutre le feu à votre appart (j’exagère à peine).

10. Craquer son PEL pour acheter un nouveau lit

Comme le dit le seul, le grand, l’unique, l’intrépide Patoche Sébastien : « C’est pas la peine d’acheter un nouveau matelas si le crédit que vous avez pris pour le payer vous empêche de dormir.« . Profond comme réflexion. Pas totalement juste, puisqu’il faudra quand même acheter un nouveau matelas tous les 10 ans, mais l’idée est là : si le prix demande un crédit, passez votre chemin. Prix exorbitant ne veut pas dire qualité.

11. Bonus : sauter dessus comme un malade

Sauf si vous aimez exploser des lattes. Un kiff assez peu commun.

En parlant de lit et de literie, vous vous souvenez de ces housses de couette de notre enfance qu’on a tous déjà eues ?