Y a des trucs très chiants dans la vie. Les moustiques qui te tournent autour de l’oreille quand tu veux dormir ou les petits cailloux dans les chaussures. Mais y a quelque chose qui dépasse tout ça, quelque chose qu’on ne souhaiterait même pas à notre pire ennemi tellement c’est vraiment relou. Les punaises de lit. Toutes les personnes qui ont déja eu la malchance d’en avoir chez elles connaissent ce petit traumatisme. Rien que d’y penser, j’ai l’impression qu’elles vont venir me piquer le cou / bras / jambes (c’est là qu’elles attaquent) cette nuit. On a donc pensé à quelques petits conseils pour éviter qu’elles ne déménagent dans votre piaule. Du moins tenter de le faire. Attention tout ça n’est pas du 100%, mais ça peut éviter les problèmes. Pas la peine non plus de tomber dans la paranoia: il y a une très très grande majorité de gens qui N’ONT PAS de punaises chez eux. Voilà les conseils qu’on a pu glaner avec des pro de la question autour de nous.

1. En voyage, garde ta valise éloignée du lit

Les punaises ne voyagent pas sur toi la plupart du temps, mais bien dans tes sacs, alors poser ta valise sous le lit ou au pied, c’est NON. Pense aussi à inspecter le lit en arrivant et cherche des petites tâches noires typiques comme des mini tâches d’encre. C’est le signe que des punaises sont passées par là.

2. Mettre de l'huile essentielle dans ta valise

Les punaises de lit résistent à plein de choses, mais les huiles essentielles, c’est pas leur truc. On ne dit pas que certaines avec le nez bouché ne monteront pas dans tes bagages, mais ça peut aider quand même.

3. Ne pas défaire ta valise sur ton lit à ton retour

Si tu as oublié qu’il ne fallait pas poser ta valise près du lit quand tu voyages (on vient de le dire, on voit que t’écoutes hein !), tu vas éviter de foutre ces insectes que tu as potentiellement embarqué avec toi dans ton lit en ne défaisant pas tes bagages dessus. Déjà qu’une valise, c’est pas hyper propre, mais si on peut aussi limiter les risques d’accueillir les punaises de lit à bras ouvert chez nous, faisons-le. D’ailleurs, pense aussi à bien nettoyer tes bagages après, à 60° C minimum, dans l’idéal. On n’est jamais trop prudent.

4. Quand vous séjournez à l'hôtel ou en Airbnb, à votre départ, isolez votre pyjama des autres affaires dans votre valise

A l’aide d’un sac isoterme par exemple. Vous pourrez ensuite simplement passer votre pyjama à 60°, une température qui on le répète tue les éventuels passagers clandestins. Ou mettre ce sac dans un congélateur quelques temps: elles n’aiment pas non les grand froid.

5. Ne pas mettre les manteaux de TOUS tes potes sur ton lit pendant une soirée

Alors oui, c’est un peu pénible, il va falloir trouver un autre endroit pour déposer les trop nombreux manteaux de tes potes pour la soirée que tu organises, dont certains que tu n’avais même pas invité. Mais c’est toujours mieux que de te réveiller avec une dizaine de morsures sur les pattes et des mois de galère pour exterminer ces petites merdes.

6. Soyez vigilants avec les objets d'occasion

Genre, récupérer des fauteuils ou des vieux matelas dans la rue, c’est VRAIMENT pas un bon plan, même si t’es en grosse galère. Après tu peux toujours les inspecter minutieusement et les traiter à la vapeur chaude mais c’est vraiment pas conseillé. Vérifie aussi les vêtements et les objets d’occasion que tu ramènes chez toi, ça se cache partout ces saloperies là. Donc on ne s’interdit rien mais on est prudent.

7. Fait gaffe à ton papier peint et à tes prises électriques

Tes murs au papier-peint qui tombe sont, en plus d’être laids, potentiellement dangereux parce que les punaises de lit peuvent se cacher dedans. Pour pallier au danger qu’ils représentent, il faut réparer le papier peint décollé ou carrément le retirer, c’est pas plus mal. Vérifie aussi dans tes prises électriques, enfin surtout les cadrans qui les protègent, en les dévissant. Et oui, c’est hyper vicieux, ces bestioles. Un petit coup de silicone pour bloquer tout ça fera l’affaire.

8. Ne t'assois pas sur ton lit avec tes fringues de la journée

Surtout si t’as voyagé en train, en bus ou en métro. On se rappelle que nos petites amies voyagent avec nous hein, elles aiment la compagnie, mais surtout que si en plus elles ont reçu une bonne éducation sur l’environnement, elles vont prendre les transports en communs ces ptites bitch. Fonce enfiler ton pyjama.

9. En parler à tes voisins

On le rappelle : avoir des punaises de lit n’a absolument rien à voir avec la saleté de ton appartement. RIEN. Donc tu ne seras pas jugé comme le gros dégueu de l’immeuble. Quand l’un des appartements est traité pour des punaises dans un immeuble, c’est bien de le faire savoir à ses voisins pour qu’ils puissent être vigilants. Pas paranos, mais vigilants. Si tu traites et qu’un voisin qui aurait aussi des punaises ne fait rien de son côté, elles reviendront et hop, retour à la case départ.

10. (BONUS) Apprendre le langage "punaise" pour avoir une discussion franche avec elles

C’est pas le plus simple des conseils on vous l’accorde, parce que la langue punaise est une langue complexe, plein de faux-amis. Mais le mieux reste surement de pouvoir échanger pour leur expliquer que vous et elles, ça ne va pas le faire. Et qu’elles devraient plutôt trouver un autre logement, le mec du rez-de-chaussée par exemple n’est pas un mec super sympa et mériterait une petite visite. Au pire, lâchez-leur un petit billet, ça vous coutera toujours moins cher que de faire tous les traitements derrière.

Bon après on vous dit ça mais on répète qu’une grande majorité des gens n’ont pas de punaises de lit chez eux, il ne faut pas tomber dans la paranoïa non plus. Mais si jamais ces sales bêtes ont quand même décidé d’élire domicile chez vous malgré tous vos efforts, voici nos conseils pour conseils pour traiter correctement les punaises de lit. Bon après, on ne veut pas vous faire flipper mais les punaises ne sont pas les seules bêtes dégueu qui vivent dans votre lit. Allez, c’est qu’un mauvais moment à passer !

Sources : Ameli.fr, Deratisation.