La coupe nationale des nations débutera le 29 mai prochain, et pour la première fois de son histoire (en même temps il n’y a eu de deux éditions), elle sera soutenue par de nombreux sponsors, et surtout la finale sera diffusée en direct sur Amazon Prime.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, la Coupe nationale des quartiers est sûrement en train de devenir le rendez-vous immanquable du football amateur français, alors pour vous mettre à la page, on vous explique ce que c’est en quelques points.

1. La Coupe Nationale des quartiers a été créé en 2019 à Créteil

La Coupe Nationale des quartiers, originellement CAN des quartiers (on explique ça dans le point juste en dessous) est née à Créteil, en été 2019. C’est un tournois totalement amateur, organisé indépendamment de la municipalité, d’associations ou de tout autre centre. Il s’agissait juste de rendez-vous réguliers, organisés le soir entre différents jeunes de la ville de Créteil qui étaient relayés sur les réseaux sociaux.

En effet, les créateurs ont voulu reproduire le tournoi de la CAN avec les habitants de Créteil. Les matchs, notamment la finale Maroc-Tunisie, ont pris une telle ampleur, que très rapidement, l’ensemble de l’Ile-de-France était au courant de cette organisation. Et voilà la CAN des quartiers était née.

2. Cette compétition s'inspire directement de la CAN (d'où son nom d'origine)

Cette compétition s’inspire de la Coupe d’Afrique des Nations qui se passait la même année au Sénégal. 3 semaines environ avant la vraie CAN, les CAN d’Ile-de-France (notamment celle de Créteil et d’Evry qui ont beaucoup fait parler d’elles) s’organisaient.

Etant donné que, comme on le sait, il y a beaucoup de populations d’appartenances culturelles mixtes dans ces quartiers, le principe était de jouer pour son pays d’origine pour toutes les personnes pluriculturelles. C’est comme ça que des équipes comme celle du Sénégal, de l’Algérie, ou du Maroc (essentiellement des pays africains donc, mais pas que) se sont constituées petit à petit, avec les différentes diasporas.

3. Pour la première fois de son histoire, la finale de la Coupe Nationale des quartiers va être diffusée

Et voilà, on arrive finalement au point le plus important de ce top, la CAN des quartiers va devenir la Coupe Nationale des quartiers et la finale va être diffusée sur Amazon Prime le 2 juillet. La finale est prévue au stade Duvauchelle à Créteil, dans la ville qui a vu naître cette compétition.

En plus de ça, la Coupe Nationale des quartiers est désormais sponsorisée par Nike Paris, Heetch, ou encore la ville de Créteil. Preuve que ce mouvement prend une réelle ampleur, en tous cas on l’attend encore plus que la Coupe du monde au Qatar, y’aura plus de spectacle, pas de doute là dessus.

4. Elle oppose des équipes par pays, régions, voire religion

Comme nous l’avons expliqué dans le point 2, la CAN des quartiers rassemblait à la base les joueurs en fonction de leurs origines, mais il arrivait aussi d’avoir des équipes issues des régions d’outre-mer, ou encore des religions. Dans la CAN de Bondy, un match opposant le FC Muslim à l’AS Chrétien (oui ils ont pas eu d’inspi sur les noms) avait fait du bruit. C’est le FC Muslim qui l’emporte 5 buts à 3, et ce match avait beaucoup amusé sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, avec l’extension de la CAN, à la Coupe du Monde des quartiers, il y aura forcément une équipe de France, dont le capitaine n’est autre que David Chevalier, un joueur amateur de 35 ans de l’US Créteil, connu des organisateurs du tournois. Les équipes ne se limiteront donc plus aux pays africains mais à tous les pays du monde, que peuvent possiblement représenter les joueurs amateurs présents dans les quartiers en question.

5. La CAN des quartiers était soutenue par des grands joueurs ou encore des rappeurs issus de ces quartiers

A l’origine, lorsque la CAN des quartiers à été organisée, très vite des parrains issus du monde du sport où de la musique sont venus soutenir les équipes des pays desquels ils sont originaires.

Le rappeur La Fouine en 2019 soutenait par exemple le Maroc, son pays d’origine. C’est aussi le cas de Drogba, Benzema ou Niska qui ont applaudi l’initiative et ont apporté leur soutient respectivement à la Côte d’Ivoire, l’Algérie et au Congo Brazzaville.

6. Les vainqueurs de la dernière édition sont les Marocains

En 2019, c’est le Maroc qui remportait sa première CAN des quartiers face à la Tunisie dans une finale qui s’était déroulée sous les cris de près de 4000 personnes présentes. Les Marocains avaient remporté le match 9 buts face à 4 à Créteil dans une ambiance de folie (avec quelques fumigènes et un petit barbeuc’ en prime).

Ça rattrape un peu le parcours de l’équipe nationale du Maroc qui s’était faite sortir par le Bénin en huitième de finale de la véritable CAN 2019, on a pas oublié les gars, faites pas semblant de pas comprendre.

7. Le créateur de ce tournoi s'appelle Moussa Sow, et son objectif était de "rassembler son quartier"

Et qui est à l’origine de tout ça ? Juste un mec qui s’ennuyait un peu et qui s’appelle Moussa Sow.

Moussa Sow avait été interviewé dans l’émission After Foot de RMC pour expliquer la genèse de son projet. Il raconte que dans son quartier, à chaque classico, les fans du Barça et du Real s’affrontaient ensuite dans un five. A l’occasion de la CAN 2019, Moussa Sow a voulu étendre cette idée, il a donc rassemblé 8 de ses potes et leur a dit : « voilà vous allez me recruter 15 Franco-Algériens, 15 Franco-Maliens, 15 Franco-Tunisiens etc, mais qui viennent de tous les quartiers de la ville de Créteil ». C’était ça l’idée.

Manifestement, ça a fonctionné, même si au niveau des infrastructures l’organisation était compliquée dans un premier temps. La ville de Créteil s’est finalement intéressée au projet et un planning de réservation des stades de la ville s’est mis en place. Désormais Moussa Sow vise plus haut : une Coupe Nationale des quartiers, avec de nombreuses nations différentes, pour faire « honneur » à la Coupe du Monde 2022.

8. C'est un tournoi à élimination directe, donc avec encore plus de pression pour les équipes

Pour ce qui est des règles du tournoi, il y a eu des variantes en fonction des villes. A Créteil, les 16 équipes formées s’affrontaient dans des matchs à élimination directe avec le principe de mort subite, trop bien, on adore les grosses gouttes de stress qui perlent sur le front des spectateurs et des joueurs. Celui qui perd est éliminé de la compétition, et celui qui gagne continue. Assez simple comme principe finalement, et c’est ce qui a permis de condenser toute la compétition en seulement 3 semaines avant le début de la CAN 2019.

9. Le concept de CAN des quartiers de Créteil a été repris dans de nombreuses villes de France

C’est grâce à l’engouement engendré par cette CAN de Créteil que la compétition peut se developer en Coupe Nationale des quartiers cette année. En effet, très peu de temps après que les habitants de Créteil aient relayé leur CAN sur les réseaux, beaucoup d’autres villes / quartiers ont reproduit le même schéma. Ça été le cas notamment à Evry, dont la CAN a elle aussi pris beaucoup d’ampleur, ou dans le quartier de la Goutte d’or dans le 18eme, jusqu’à atteindre Clermont ou encore Bezon. Le foot n’a pas de limite.

10. Cette année, il y aura aussi une compétition féminine

Enfin, encore une bonne nouvelle pour l’édition de cette année, en plus des 16 équipes masculines présentes, 8 équipes féminines seront aussi sélectionnées. Bref, vous saurez quoi regarder le 2 juillet, y’a plus de débat là.

N’hésitez pas à vous inscrire vous et votre équipe, la CAN des quartiers est ouverte à tous (mais faites un brin de sport quand même avant histoire de pas se taper l’affiche, vous passerez peut-être à la télé) !