Être acteur c’est pas toujours simple, des fois on est obligé d’accepter des rôles pour des raisons étranges ou pire, de perdre des rôles pour des raisons étranges, et puis des fois on en a juste sa claque d’une franchise interminable et on a envie d’arrêter, du coup on supplie les producteurs de faire crever son personnage. C’est précisément de ces personnes un peu au bout du rouleau ou qui avaient une super idée de conclusion pour leur personnage qu’on a décidé de parler aujourd’hui.

1. Sean Connery dans "James Bond"

Visiblement après quelques volets dans la peau de l’agent secret Sean Connery en avait bien marre. Il ne pouvait plus voir le personnage et en avait marre qu’on lui en parle, il a donc déclaré qu’il voulait qu’on tue une bonne fois pour toutes James Bond et que personne ne reprenne le rôle. Évidemment vous le savez il ne pouvait pas mieux se tromper vu qu’il y a eu plus de films sur ce personnage que de variants du covid (et ça fait beaucoup).

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Auteur inconnuUnknown author – Comet Photo AG (Zürich)

2. Sigourney Weaver dans "Alien"

Les suites du film Alien devenaient « ridicules » pour Sigourney Weaver, surtout quand elle a entendu parler du projet d’un film Alien VS Predator. Du coup elle a demandé à ce qu’on la fasse crever dans le troisième film, ce qui a eu lieu. Mais alors pourquoi elle est quand même revenue pour le quatrième ? Peut-être pour l’amour de l’art, probablement par besoin de thunes.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

3. Harrison Ford dans "Star Wars"

Vouloir que son personnage crève c’est une chose, le vouloir deux fois c’est encore plus clair. Harrison Ford qui avait déroché le rôle de manière improbable voulait que Han Solo soit tué à la fin du troisième épisode de Star Wars ou au début du cinquième, ce qui n’a pas été retenu. Il a ensuite demandé dans le septième à ce qu’on le tue car il pensait que ça amènerait une dimension dramatique à l’histoire. Son souhait a été réalisé, je vous laisse seul juge pour décider si c’était une bonne idée.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

4. Samuel L. Jackson dans "Peur Bleue"

Si vous n’avez pas vu ce film avec de méchants requins qui tuent des gens vous pouvez tout à fait continuer de vivre comme ça. Si vous décidez de le voir vous serez témoin d’un improbable monologue de Samuel L. Jackson coupé en plein milieu par la mort de son personnage. En fait la tirade devait durer BEAUCOUP plus longtemps, et Jackson détestait le texte, il a demandé au réalisateur de la raccourcir et on lui a proposé de le faire crever pendant la réplique, ce a quoi il a répondu : « Je ne suis pas heureux. Tuez moi s’il vous plaît. Le plus tôt vous me tuez le plus heureux je serai. »

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Toglenn

5. Jamie Lee Curtis dans "Halloween"

Vous allez rire mais il y a une clause dans le contrat d’adaptation d’Halloween qui fait que légalement aucun scénariste ne peut tuer le personnage de Michael Myers (le tueur), ce qui fait que rien que ça spoil tous les films à venir de la saga. Mais Jamie Lee Curtis ne l’entendant pas de cette oreille a décidé de faire le forcing pour qu’au moins on tue son personnage puisqu’elle n’en pouvait clairement plus de ce truc interminable, ce qu’on a fait dans le film de 2002. Alors pourquoi elle est revenue dans le film de 2021 ? Je vous laisse deviner.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America

6. Kal Penn dans "Docteur House"

L’acteur qui jouait le Dr Kutner a eu une offre qu’on ne pouvait pas refuser à l’époque où il jouait dans Docteur House. Passionné de politique on lui a proposé de travailler directement à la maison blanche dans les relations publiques avec le président de l’époque Barrack Obama. Il a donc décidé avec le réalisateur de la série de faire mourir son personnage d’une façon bien dramatique plutôt que de le faire partir différemment.

Crédits photo (Domaine Public) : Office of Public Engagement

7. Johnny Depp dans "21 Jump Street"

Le film « 21 Jump Street » est un remake d’une série TV de la fin des années 80 dans laquelle jouait Johnny Depp. Jonah Hill qui reprenait le rôle du personnage de Depp dans le film lui a demandé s’il voulait faire une apparition, ce qu’il a accepté à deux conditions, déjà qu’on fasse également venir le 2ème acteur titre de la série et qu’on les fasse tous les deux crever, histoire de mettre un point final à leur histoire. Le truc a été accepté et je ne peux absolument pas vous dire si c’était bien fait, j’ai ni vu le(s) film(s) ni la série.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Caroline Bonarde Ucci at https://www.flickr.com/photos/caroline_bonarde/

8. Dean Norris dans "Breaking Bad"

L’acteur qui joue Hank, le beau-frère très con de Walter en avait marre depuis un moment de Breaking Bad. Déjà parce que Breaking bad c’est pas ouf, mais surtout parce qu’il avait demandé à ce qu’on fasse crever son personnage pour aller jouer dans une série qu’il pensait encore plus prometteuse : Under the dome (un échec cuisant). Finalement au cours de la saison 4 on lui avait proposé un rôle comique dans une nouvelle série et il a redemandé à crever. Il a finalement eu gain de cause mais entre temps le rôle comique avait été donné à quelqu’un d’autre. Pas de bol.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

9. Jeffrey Demunn dans "The Walking Dead"

Si on vous conseillait de lire Walking Dead plutôt que regarder la série c’était pas pour rien, cette adaptation est un long naufrage qui a commencé au début de la saison 2 quand les producteurs ont viré le réalisateur Franck Darabont. Son pote de toujours Jeffrey Demunn (Dale) qui joue dans un paquet de ses films a donc appelé la prod pour leur dire que c’était dégueulasse de virer Darabont et qu’ils n’avaient qu’a faire crever son personnage : « c’est un truc de zombie, faites moi crever j’ai plus envie de jouer dedans. » Un vrai poto le Jeff.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Casey Florig

10. Bill Murray dans "Zombieland"

Bon là c’est un peu une exception, en gros le rôle avait d’abord été proposé à Patrick Swayze qui a été obligé de décliner à cause de son cancer. On a donc proposé à Murray de jouer un zombie et il a répondu que l’idée le tentait mais qu’il n’avait pas grand chose à faire dans le rôle et que c’était dommage, donc on a changé un peu le scénario : on a fait « revivre » le personnage afin de le tuer réellement, ce qui donne une scène particulièrement drôle même si dit comme ça on dirait pas.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

Et sinon on vous propose de voir les acteurs qui ont modifié le film dans lequel ils jouaient, ces gros relous qui veulent qu’on obéisse à tous leurs caprices.

Sources : WhatCulture, Ranker, HappyFacts, MentalFloss.