On pourrait croire comme ça que les acteurs acceptent des rôles dans de grands films hollywoodiens pour l’amour de l’art mais pas seulement. Parfois ce sont des rôles pour un bon gros chèque, d’autres fois des rôles pour des raisons étranges et il arrive également qu’ils acceptent grossièrement un truc parce qu’ils n’avaient rien d’autre à faire ce jour-là et qu’ils ne se renseignent pas du tout sur le film qu’ils font.

1. Judi Dench dans "Les chroniques de Riddick"

Vin Diesel voulait absolument que Judi Dench joue un rôle important dans Les chroniques de Riddick et pour y parvenir il a fait remplir sa loge de fleurs alors qu’elle tournait un autre film et l’a invité à dîner. L’actrice a donc accepté le projet sans lire le scénario et a révélé en interview quelques années plus tard qu’elle n’avait aucune idée de ce qui se passait dans le film, des motivations de son personnage et qu’elle doutait que beaucoup de gens l’avaient regardé. Une grande dame.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Caroline Bonarde Ucci at https://www.flickr.com/photos/caroline_bonarde/

2. Danny Lloyd dans "Shining"

Le petit acteur de six ans qui jouait Danny Torrance dans Shining n’avait aucune foutue idée de ce qu’il tournait et j’ai bien envie de vous dire heureusement. Dans plusieurs scènes on lui expliquait ce qu’il devait faire sans lui filer le contexte, ce qu’on fait souvent avec les gamins dans les films d’horreur. Dans d’autres on utilisait carrément un mannequin pour simuler sa présence, ce qui peut expliquer en partie pourquoi Shelley Duvall, l’actrice a été traumatisée par le rôle.

3. Gwyneth Paltrow dans les films Marvel

Elle joue la compagne de Tony Stark et si je vous dis que Gwyneth fait ça pour le pognon et qu’elle n’en a rien à foutre vous pouvez me croire. Après avoir tourné dans pas loins de six films du MCU, elle s’est retrouvée à jouer une scène d’un volet des Avengers avec Samuel L. Jackson à qui elle a demandé ce qu’il foutait là. L’acteur lui a répondu qu’ils avaient joué dans plusieurs films communs et qu’il incarnait Nick Fury et c’est là que l’équipe a capté qu’elle n’avait même pas pris le temps de lire la feuille de casting du tournage. Vous imaginez bien que le reste du scénario elle n’y avait pas touché.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

4. Leslie Howard dans "Autant en emporte le vent"

Dites vous que ce film c’était un peu le Titanic de son époque, un immense succès planétaire dont tout le monde s’accordait à dire que c’était un chef d’oeuvre. Tout le monde sauf l’un de ses acteurs principaux, Leslie Howard, qui n’a pas vu le film, pas lu le livre, détesté jouer dedans, détesté les costumes et son personnage. Il a même déclaré « que dieu me vienne en aide s’il faut que je lise ce bouquin un jour ». Il avait juste accepté le rôle parce que le producteur lui avait promis qu’il pourrait l’aider à devenir producteur lui-même.

Crédits photo (Domaine Public) : Columbia Broadcasting System-CBS Radio

5. Hugo Weaving dans "Transformers"

L’acteur qui joue l’Agent Smith dans Matrix et Elrond dans le Seigneur des anneaux était beaucoup moins impliqué dans son rôle de Megatron pour le film Transformers. Pourquoi ? Parce qu’il faisait ça pour le pognon, c’est tout. « J’ai juste mon texte et je n’ai aucune idée de ce dont il parle », voilà le professionnalisme à l’état pur. L’acteur n’est jamais allé sur le plateau vu qu’il faisait juste des voix, ce qui lui a pris deux heures à enregistrer et des appels sur Skype avec le réalisateur en amont. Bien joué Hugo.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Martin Kraft

6. Marlon Brando dans "Superman"

Dans le premier film adapté du super-héros kryptonnien en 1978 Marlon Brando jouait le père de Clark Kent, ou plutôt de Kal-El (son vrai nom). Brando ne connaissait rien au projet et n’était tellement pas intéressé par le rôle (à part pour la thune) qu’il a proposé que son personnage ait l’aspect d’un bagel qui parle. Et c’est pas tout, il ne voulait pas apprendre son texte donc on a été obligé de lui tenir des pancartes sur le plateau ou écrire ses répliques sur la couche du bébé Kal-El. Ce niveau d’irrespect.

" cc="https://en.wikipedia.org/wiki/en:public_domain" url="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Marlon_Brando_by_Edward_Cronenweth,_1955.jpg"]

7. Carrie Henn dans "Alien 2"

Si elle était un peu plus âgée que Danny Lloyd dans Shining, Carrie Henn n’était pas bien vieille quand elle a tourné le film d’action Alien 2. Le truc c’est qu’on lui a pas forcément tout expliqué quand elle tournait, pour éviter de la faire flipper, mais le plus cool c’est que les acteurs dans les costumes d’aliens venaient jouer avec elle, lui parler et la faire marrer entre les prises. Du coup elle a vraiment gardé de supers souvenirs.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

8. Linda Blair dans "L'exorciste"

La petite fille possédée jouée par l’actrice de 13 ans a (d’après elle) passé un bon moment sur le plateau du film. Avec le recul elle déclare qu’elle avait plus ou moins compris de quoi retournait l’histoire mais ne réalisait pas du tout à quel point cela allait devenir horrifique à l’écran. Cela dit on lui a quand même demandé de simuler une scène de masturbation avec un crucifix, ce qu’elle n’avait pas du tout compris à l’époque, et ça fout assez mal à l’aise.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Larusso37

9. Kanye West dans "Anchorman 2 : Légendes vivantes"

Le deuxième film de Will Ferrell sur des présentateurs vedettes comportait (comme le premier) une grosse scène de baston entre tous les présentateurs télé de la ville. Dans cette scène pleine de caméo on pouvait voir Kanye West qui s’essayait au jeu. Le truc c’est que sur le plateau c’était absolument n’importe quoi, il passait des morceaux de son prochain album entre les prises et il fallait lui dire de les couper quand on tournait, il n’avait aucune réelle idée de ce qu’il devait faire et quand il a terminé de tourner ses scènes il est quand même resté sur le plateau juste pour trainer avec l’équipe. Une énigme cet homme.

Crédits photo (Domaine Public) : David Shankbone

10. Kirsten Stewart dans "Twilight"

Vous aurez beau me dire ce que vous voulez, quand on en arrive à jouer avec autant d’intensité qu’un sac de sable on ne sait pas ce qu’on fout sur le plateau. J’ai aucune preuve, mais je suis persuadé que Stewart n’avait aucune foutue idée de ce qu’elle était en train de tourner et elle aurait décidé si elle devait ouvrir ou fermer sa bouche au lieu de la garder mi-ouverte tout le temps.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

Si vous faites un film et que vous voulez éviter qu’un acteur joue comme un cul parce qu’il n’a pas lu son texte prenez l’un de ces acteurs qui font toujours le même rôle et surtout par pitié arrêtez de faire des erreurs avec votre frigo, ça crispe tout le monde.

Sources : SuperHero Hype, Cracked, Ranker.