Si vous aimez les tatouages en cinquante nuances de gris, ceux d’Ilya Brezinski sont faits pour vous ! C’est sombre, net, mais ça a un petit côté Magritte franchement pas laid. Alors je sais pas vous, mais moi, je trouve ça très grisant.