Transformée en Journée Défense et Citoyenneté en 2013, la JAPD a constitué la première tentative gouvernementale de rétablissement d’un genre de rendez-vous avec l’ordre et l’armée depuis la suppression du service militaire. Un jour au lieu d’un an, c’était toujours ça de pris, et puis ça se passait pas loin de la maison. Un jour, ça peut être long, quand même. Alors qu’on parle de plus en plus de rétablir un semblant de service national, on se dit qu’un an, ça doit être vraiment vraiment très long, du coup.

1. La fille mignonne avec qui on n'a pas fait le truc de réanimation premiers secours. Nous, on était avec Kevin-qui-mange-du-chocolat.

Heureusement qu’il y avait pas l’étape bouche à bouche. Par contre, la démonstration avec le mannequin jaune était super érotique. La fille mignonne, elle, a été choisie pour faire la démonstration par le caporal-chef.

Source photo : Giphy

2. Le sous-lieutenant qui s'y croyait un max.

A table, le midi, il a raconté l’intégralité de ses états de service militaires, qui n’était pas lourd puisqu’il était réserviste. Il faut dire que Kevin-qui-mange-du-chocolat avait ouvert la boîte de Pandore en risquant un « Et alors, vous, comment vous êtes-vous retrouvé dans l’armée ? » De l’armée, on avait vite dérivé vers la chienlit de la société et la courtoisie dans le métro. Super intéressant.

3. Le test de Français où on a cru que c'était de l'humour

Notamment le passage d’explication de texte sur le programme télé. « Quel programme sera diffusé ce soir sur TF1 ? » Ça n’avait pas l’air si drôle pour tout le monde. Difficile de trouver un regard ami.

4. La vidéo vantant les métiers de l'armée qui donnait envie d'adhérer à Pacifisme sans frontière

5 minutes de caméra qui tourne et de montage clip, de type qui se parlent avec assurance, qui sautent dans des hélicoptères tout juste réparés par d’autres types qui parlent avec assurance, de moments de camaraderie qui donnent mal à la tête et envie de partir. Le meilleur trailer de l’enfer jamais diffusé.

Source photo : Giphy

5. Se demander à quoi correspond le p, dans JAPD

Journée d’appel à la défense. Du coup, le p ? Il aura fallu attendre la transformation de la JAPD en JDC pour le savoir. Ce p était l’initiale de préparation. C’est vrai que je me suis senti bien préparé à la défense. Après avoir décodé le programme télé, les télégrammes de Daech n’avaient qu’à bien se tenir.

6. Le déjeuner avec les gens qu'on ne connaissait pas et de la macédoine

C’est toujours sympa les dîners mystère. Ça permet de découvrir de nouveaux profils, de se mélanger, de parler du temps en chantonnant de la musique d’ascenseur, de manger des trucs dégueulasses, d’essayer de se pendre avec les spaghettis hbolo de la cantoche.

Source photo : Giphy

7. L'horloge qui s'était apparemment totalement figée

C’est un truc typique de l’armée, ça, d’avoir des horloges dont les aiguilles ne tournent pas à la vitesse normale, ça permet de déconcerter les ennemis sur l’horaire de l’attaque.

8. La pensée qu'avant, on aurait dû être avec ces gens pendant un an et que c'est mieux que ça ne dure qu'une journée

Et, désormais, la pensée qu’après, on pourrait être avec ces gens pendant un an et que c’est mieux que ça n’ait duré qu’une journée.

Source photo : Giphy

9. Une journée où t'as pas besoin d'aller au lycée

C’est toujours ça de pris.

10. Le syndrome de Stockholm le plus rapide du monde où, coincé dans la salle, tu finis par te demander si ce serait pas cool, en fait, d'être réserviste

Heureusement, ça passe vite quand tu vois Kev-qui-mange-du-choc’ s’inscrire à la newsletter de l’armée fun.

Source photo : Giphy

11. Le type ultra-flippé qui pensait qu'on allait le recruter de force

Du coup, il a passé sa journée à faire non de la tête frénétiquement, jusqu’à se faire un décollement de l’os pariétal et mourir.

12. Le rebelle d'extrême-gauche qui essayait de jouer au malin avec l'instructeur qui ne captait rien

– No future !

– C’est précisément quand vous n’avez pas d’idée pour votre futur que vous avez la possibilité de vous rejoindre l’armée, qui vous apprendra un métier.

Source photo : Giphy

13. La multitude des métiers que propose l'armée

Ce qui était pratique pour rayer des entrées supplémentaires à l’heure de l’orientation post-bac.

14. Les tentatives d'humour du lieutenant-colonel-caporal-je-sais-pas-quoi qui se la pétait toujours autant

Notamment ce moment de gêne où il se lance dans une blague :

« C’est un colonel qui s’adresse à un de ses sergents au garde-à-vous :– Alors comment trouvez-vous l’armée ?– L’armée c’est comme les poils, j’en ai plein le cul !– Et tes permissions c’est comme mes couilles, elles sont suspendues ! »

Je crois avoir pleuré, à ce moment précis.

Source photo : Giphy

15. Que l'armée c'est bien plus qu'un métier

C’est aussi un enfer.

Mais oui mais oui l’armée est finie.