paysage_en_creuse

Quand on parle de la Creuse, c'est souvent pour citer un exemple de coin paumé où rien ne se passe et où il ne s'est pas passé grand chose depuis la préhistoire. C'est vrai que le département compte parmi les moins densément peuplés de France, mais il faut savoir tordre le cou aux idées reçues : la Creuse est un département moderne, qui s'est toujours tourné vers l'avenir, et vous êtes bien obligé de nous croire puisque de toute façon vous n'y avez jamais mis les pieds (au mieux vous l'avez traversé en bagnole...)

  1. La Creuse est sur la pointe de la domotique
    La domotique, ça rappelle les cours de techno avec le vieil ingénieur informaticien reconverti en prof pour se faire une retraite. Pour ceux à qui ça rappelle rien, pensez "Monte-escaliers Stannah". Et bah, à Guéret (la préfecture pour ceux du fond de la salle), il y a un pôle spécialisé dans la domotique. Rien que ça.
  2. C'est ici qu'a eu lieu la première amende pour excès de vitesse
    La Creuse, ça a été le "département-test" de l'Etat. C'est donc ici, à Bénévent-L'Abbaye que la légende raconte que la première prune de l'Histoire Française fut donnée, à un conducteur ayant dépassé les 12 km/h de limitation. Ne vous plaignez plus des zones 30. Plus jamais.
  3. Bourganeuf, ville de lumière
    Toujours dans la continuité du "département-test", Bourganeuf, alors sous-préfecture de la Creuse en 1886 fut la 3ème ville française a recevoir un éclairage public électrifié. Soit avant Lyon, Marseille, Bordeaux,... Et on en est tellement fiers qu'on a même construit un musée dans l'ancienne centrale. Rien que ça.

    Crédits photo (creative commons) : Langladure
  4. La tapisserie, bordel
    Aubusson, tout le monde connaît, même de nom. La ville est reconnue pour ses tapisseries dans le monde entier, y'en a même à l'Elysée. Et au XIVème ou au XVème siècle, la tapisserie, c'est un peu l'équivalent d'internet aujourd'hui, un "nouveau média". En tout cas, le savoir des tapissiers a été reconnu, parce que c'est rentré au Patrimoine Immatériel de l'Unesco. Et ça tu respectes.
  5. Y'a un labyrinthe plus grand que le Stade de France
    "Le plus grand Labyrinthe végétal permanent au monde" comme ils disent sur le site. 5 kilomètres d'allées, un site de plus de 6 hectares. Mais bon vu que c'est la Creuse, y'a pas beaucoup de visiteurs. Et c'est craignos (oui, on dit "craignos" dans la Creuse, ça va forcément revenir un jour à la mode).
  6. Le Scénovision de Bénévent-l'Abbaye
    Vous voyez ce que c'est le "scénovision" ? Non ? Ça fait technologique comme truc. Ben dans la Creuse, c'est un musée tellement les mecs sont dans le coup d'après. Des images, du son, des parfums, la Creuse a découvert la réalité virtuelle et le voyage dans le temps avant tout le monde.

  7. Les panneaux solaires
    Bon, là Emix, l'un des fleurons du photovoltaïque vient de mettre la clé sous la porte, mais c'est bien à Saint-Maurice-la-Souterraine (ce nom de commune...) que l'entreprise avait choisi de s'installer pendant 12 années. On peut penser que la Creuse vit de chasse et de cueillette, en fait on y fabrique des plaquettes de silicium. Tout simplement.
  8. L'industrie sidérurgique brésilienne (comme je vous le dis)
    Avant que le natif de Guéret Jean de Monlevade ne débarque au Brésil, le pays est à l'âge de pierre ou pas loin. En 1825, il arrive là bas avec le plan de construire sa propre usine de fer, et c'est parti : pinces, pelles, fers à cheval, haches, marteaux... La ville qu'il a fondée autour de cette activité porte aujourd'hui son nom : João Monlevade, symbole de la contribution de la Creuse au monde moderne.

    Crédits photo (creative commons) : Unknown

Donc désormais, quand vous voudrez un exemple de coin paumé, tapez plutôt sur la Lozère, merci.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Ce chouette top nous a été envoyé par un utilisateur de Topito. Si toi aussi tu veux être publié, tu peux tenter ta chance par ici

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :