Le train, c’est bien mais parfois, c’est compliqué. Quand on fait un long voyage par exemple. On peut lire, regarder un film sur sa tablette, discuter et bien sûr dormir. Et là, notre devoir est de vous mettre en garde ! La règle numéro 1 du voyage en train est : ne dormez jamais ! La règle numéro 2 du voyage en train : ne dormez jamais. La règle numéro 3 du voyage en train : si vous dormez, attendez-vous au pire…

1. Pour ne pas louper son arrêt

C’est vite arrivé. Autant il peut être plus compliqué de roupiller dans le métro autant, dans le train, quand on est bien installé (à peu près), rien de plus facile que de sombrer. Surtout si on s’endort avec les écouteurs. Résultats des courses, on n’entend pas l’annonce, on ne sent pas le train s’arrêter en gare et on se réveille à 500 bornes de la maison, dans une ville inconnue, avec la bave aux lèvres. Ce qui nous amène au second point.

Source photo : Giphy

2. Tout le monde vous voit baver

C’est bien connu, quand vous pioncez dans un train, tout le monde peut vous voir inonder votre t-shirt de bave. La honte.

Source photo : Giphy

3. Tout le monde vous entend ronfler

Ça aussi c’est plutôt gênant. Tout le monde n’est pas concerné mais quand on ronfle et qu’on s’endort dans un train, on devient l’attraction numéro 1. Jusqu’au moment où les passagers en ont tous assez et décident de voter à main levée pour savoir lequel d’entre eux va vous jeter sur le quai de la prochaine gare.

4. Il y a un vrai risque de pet

On aborde un sujet tabou… Une personne moyenne pète 14 fois par jour. Et pas seulement en journée mais aussi la nuit. La nuit, pendant que vous dormez, les pets s’échappent sans crier gare et autant ce n’est pas spécialement un problème dans votre lit, autant dans un train, en compagnie d’autres personnes, ça peut vite devenir compliqué…

5. On peut se faire voler des trucs

Oui tout de suite c’est moins drôle. Mais le risque est réel. Alors à moins de s’endormir sur son sac, histoire d’être réveillé si quelqu’un tente de vous chourer vos affaires, mieux vaut rester éveillé.

6. On se pète le dos

Pas besoin d’avoir des problèmes de dos pour se l’exploser quand on se paye une petite sieste dans un train. Même en première classe en s’allongeant sur deux fauteuils. Le train, c’est comme l’avion, quand on dort, c’est les cervicales et les lombaires qui trinquent.

Source photo : Giphy

7. Pour ne pas se réveiller dans un autre train

Ce point concerne les personnes somnambules. Le genre à s’endormir dans le TGV puis à faire un changement sans même se réveiller pour reprendre conscience 3 heures plus tard dans un TER au milieu de la campagne aveyronnaise en plein mois de février. Ça calme.

8. Pour éviter de raconter des conneries

Vous parlez quand vous dormez ? Et bien évitez de pioncer dans un train car le risque est grand. Et ne vous étonnez surtout pas si tout le monde vous regarde bizarrement à votre réveil, car ils ont vous ont probablement entendu raconter des trucs super personnels ou carrément bizarres du genre que vous trouvez assez excitant de regarder LCP en petite tenue en mangeant du boulgour arrosé de chocolat chaud…

9. Pour ne rien louper du wagon bar

Ben ouais, car si vous dormez, vous ne pourrez pas profiter des délicieuses spécialités si bon marché vendues au wagon-bar.

10. Pour éviter les mauvaises surprises

Tout simplement ! Il suffit de se trouver dans le même wagon qu’un groupe de gosses désœuvrés et on peut vite se retrouver avec des trucs écrits sur la tronche au marqueur indélébile.

Source photo : Giphy

Bonne nuit !